50ème pèlerinage national catholique du Mali à Kita : Des centaines de pèlerins prient pour un Mali fraternel

0

Chaque année, depuis 1966, les Catholiques Maliens se rassemblent à Kita pour un Pèlerinage National. Cette année, le thème de prières est : Avec Marie, tous pour un Mali fraternel ». Un thème qui n’est pas choisi au hasard au regard de la situation actuelle du pays.

Comme chaque année, ils sont des centaines, hommes, femmes, jeunes, vieux, à se rendre au pied de la colline mariale à Kita, pour prier Marie ; la « mère » des chrétiens. Celle par qui le mystère de la Trinité est né. Le thème de cette année est révélateur de l’état d’esprit des chrétiens du Mali en général et celui des pèlerins en particulier. Dans un Mali en pleine tourmente à cause des guerres et mésententes, la seule solution est de revenir aux sources qui fondent notre société. Une de ces sources, est nul doute, les liens de fraternité qui unissent les Maliens et qui font que chaque citoyen se sente « frère » et sœur » de l’autre quelles que soit sa religion, son ethnie, son appartenance politique. « On est tous frères et sœurs », c’est le message clé lancé à l’occasion de ce 50ème pèlerinage à Kita. Les frères et les sœurs, peuvent avoir des mésententes ; des disputes, mais ils finissent par s’entendre et se réconcilier.

Les pèlerins catholiques du Mali, en se rendant cette année à Kita, portent leurs prières à Marie pour un « Mali fraternel ». Ils portent l’espoir que ce souhait, ce vœu sera exhaussé et que le Mali, les Maliens retrouveront leur unité ; leur solidarité et se donneront la main pour construire une nation loin des haines ; des rancœurs ; de l’intolérance ; de la violence.

Pourquoi Kita ?

« C’est le frère Isaac, de l’équipe des fondateurs de la Mission de Kita, qui modela avec la terre du marigot de Bangasi, une statue de la Vierge Marie. Pendant 60 ans, la statue trône au centre de la cour de la paroisse de Kita. En 1955, Monseigneur Courtois envisage un pèlerinage. La statue passe alors de la cour de la paroisse au-dessus de l’Autel de l’Eglise de Kita et, pendant une dizaine d’années, s’organise un pèlerinage paroissial qui connait un grand succès.

Au retour du Concile Vatican II, les évêques du Mali décident de faire de Kita le lieu d’un Pèlerinage National, et la statue vénérée en ce lieu, prend le nom de ” NOTRE DAME DU MALI”. Le premier Pèlerinage National est organisé en 1966. Une date est alors choisie : le deuxième Dimanche après Pâques. Depuis les fêtes du centenaire de 1988 et en souvenir de la Fondation de l’Eglise du Mali, la date du Pèlerinage a été désormais fixée au week-end le plus proche du 20 novembre (date d’arrivée des premiers missionnaires de pèlerins à Kita en 1888).

Devant l’afflux de plus en plus important de pèlerins à Kita, les installations du départ ne suffisent plus. Un nouveau sanctuaire plus vaste et plus fonctionnel est envisagé dans les années 1990 et le chantier ne commença qu’en 1992. Le nouvel édifice peut accueillir 3000 personnes. Il est béni le 20 novembre 1994 par le Cardinal Bernadin Gantin spécialement venu participer au Pèlerinage National cette année-là. La célèbre statue, après une sérieuse restauration, a, une nouvelle fois, été déplacée et se trouve actuellement à l’intérieur même du nouveau Sanctuaire, d’où elle attire vers son fils Jésus tous les Maliens de bonne volonté et veille maternellement sur notre pays, notre Maliba, le Mali d’aujourd’hui, le Mali de demain et de toujours. »
La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here