Remise de don par Rotary à Ase Mali : Des denrées de première nécessité pour l’orphelinat Niaber

0

Savon, lait en poudre, sucre, des cartons d’eau minérale, etc ont été offerts par le Rotary club de Bamako à l’orphelinat Niaber. C’était en en présence du président de rotary club de Bamako, M. Seydou Ibrahim Maïga, ancien bâtonnier de l’ordre des avocats du Mali.  

Profitant de ce mois de la solidarité et dans l’idéal de servir, le club Rotary a orienté sa première action locale en direction de ces tous petits du centre Ase Mali en leur apportant amour et réconfort à travers quelques gestes symboliques. Le président de rotary, Me Seydou Ibrahim Maïga, a salué l’ensemble des rotariens présents aux côtés d’Ase-mali pour avoir apporté un peu de chaleur maternelle et paternelle aux tous petits. Selon lui, le rotary club de Bamako vient de souffler sur ses 50 bougies.

Et depuis sa création, Rotary n’a jamais ménagé sa peine au service de la communauté et plus particulièrement les plus déshérités : « Ces enfants n’ont rien fait à l’humanité pour mériter ce sort que seules les âmes sensibles pleines de générosité peuvent leur permettre de surmonter », a dit Me Seydou Ibrahim Maïga. Selon Me Maïga, il n’y a pas plus démunis qu’un enfant qui aperçoit les lueurs de l’humanité dans un buisson ou sous un pont tout nu, alors que cette même humanité reposera un jour sur ses épaules. Maître Maïga a demandé à chacun de faire en sorte que tous ces petits aujourd’hui démunis et en proie à tous les dangers puissent un jour assumer leur mission en leur apportant une aide, une assistance pourquoi pas une portion de notre famille par le biais du parrainage. Il a signifié l’engagement de rotary et a signé un pacte avec le centre. Une visite a permis de voir une vingtaine de bébés reçus par le centre pour la seule année 2011.

Comme si cela ne suffisait pas, la brigade des mœurs a amené deux autres bébés à madame la présidente du centre Mali Bibi Sangho. Ces deux bébés devant une foule   au cœur sensible et dans une émotion totale ont pris les noms de Maïmouna Soumaré et de Mariam Bobo Dioulasso. La présidente du centre et sa directrice sont tour à tour intervenues et ont vivement remercié le Rotary club de Bamako et son président. Pour la directrice, elles peuvent compter sur Rotary qui est toujours au cœur des actions de soutien aux enfants déshérités.                                                                                                                                                             
Fakara FAINKE.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER