Rencontre annuelle des grands grins : Mohamed Salia rassemble les jeunes pour relever les défis

0

Pour remercier  l’ex-ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Mohamed Salia Touré pour ses efforts consentis en faveur des jeunes, les les responsables de l’association « Grands grins du Mali » ont organisé une rencontre annuelle le samedi 10 juin 2021 au Palais de la culture Amadou H. Ba. L’occasion pour Mohamed Salia Touré d’appeler au rassemblement des maliens pour affronter les défis du moment.

La rencontre a enregistré la présence du président du comité d’organisation, Moussa Coulibaly, du vice-président du Grand grin, Dr Oumar Cissé et d’autres chefs de grin de l’association.

Dans son allocution, l’ex ministre de l’Emploi, Mohamed Salia Touré, non moins président du Grand grin, soutiendra que cela fait plus de deux ans qu’ils organisent ces animations citoyennes à travers Bamako et à l’intérieur du pays. Et ces animations ont pour objectif, indique M. Touré, promouvoir la citoyenneté en milieu jeune, car selon lui, c’est le levier par lequel ils peuvent mettre tout le monde dans un même esprit de rassemblement en vue d’accompagner le Mali.

A l’en croire,  le Grand grin et l’ensemble des organisations, qui se retrouvent dans leur association et sont déterminées à « accompagner la Transition sous le leadership du Colonel Assimi Goita ». Avant de préciser que ce message est important, car, déclare-t-il « il fallait délivrer ce message, parce que nous sommes dans ce pays, quand vous participez à un gouvernement et que vous ressortez, tout le monde a le regard vers vous ». Avant d’indiquer que la révolution citoyenne se résume en 4 mots, s’informer, se former, s’impliquer et accompagner.

Selon le vice-président du Grand grin,  cet évènement annuel a été initié pour remercier leur président, Mohamed Salia Touré, pour ses efforts en faveur des jeunes du Mali. Il dira qu’à travers ce Grand grin, plusieurs thèmes d’actualité, comme la lutte contre le chômage, l’éducation, l’élection, ont été débattus. A ses dires, en l’espace de deux ans et quelques mois, ils ont animé plus de 230 grins à Bamako. « Dans les régions comme Kayes, Koulikoro, Sikasso, Koutiala, Bougouni, Ségou, Mopti, nous avons animé au moins un grand grin dans chacune de ces villes » a indiqué M. Cissé.

S’agissant des actions menées par les chefs des grands grins de ladite association qui se veut apolitique, il précisera que sur l’initiative de leur président, Mohamed Salia Touré, le grand grin a fait des dons de sang et des médicaments dans certains centres de santé communautaires (CSCOM). Avant de poursuivre que des forages ont été faits  dans des localités comme Niamana, Kourésalé.

Lamine BAGAYOGO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here