Renforcement de capacités : Le Parti APM Maliko lance un plan triennal de formation des jeunes à la citoyenneté

0

Le directoire du parti APM -Maliko (Alliance pour le Mali) a procédé, le samedi 16 janvier 2016, au lancement du plan de formation triennal de la jeunesse au siège du parti sis à l’Hippodrome. Le présent plan de formation qui concerne, entre autres, les questions liées au civisme, à la citoyenneté, à la démocratie, à la paix, au développement et à la bonne gestion des biens publics s’inscrit dans le cadre des festivités de la commémoration du deuxième anniversaire du parti. La cérémonie était présidée par le Pr. Akory Ag Ignane, en présence du président du mouvement des jeunes, Mamadou Fofana et des cadres du parti APM-Maliko.

Dans son allocution, le président du mouvement des jeunes, Mamadou Fofana a expliqué que le présent projet de formation s’inscrit en droite ligne de leur programme politique qui place l’homme au cœur de toute action dont l’excellence est au centre de toutes leurs préoccupations. « La direction de notre parti n’a pas hésité un seul instant à accompagner cette initiative de la jeunesse qui consiste à aller à la quête du savoir et de la connaissance pour servir efficacement son pays», a-t-il dit. Selon lui, l’objectif de ce programme de formation qui lance les festivités de la commémoration des deux ans du parti est de renforcer les capacités des jeunes en vue de leur permettre de devenir des vrais acteurs de changement et de transformation sociale. Il s’agit aussi, selon lui, de contribuer efficacement à la réconciliation nationale, à la culture de la tolérance et du vivre ensemble ainsi qu’à la promotion de la paix, socle de notre histoire depuis la nuit des temps. A l’en croire, cette session de formation est ouverte à tous les jeunes du Mali, rien que le Mali et seulement le Mali. Pour sa part, le vice-président du parti, Akory Ag Ignane a noté qu’à  travers ce programme triennal de formation, les jeunes seront outillés et formés aux idéaux fondateurs du parti et à l’action politique. Il s’agira, dira-t-il,  des questions liées au civisme, à la citoyenneté, à la démocratie, à la paix, au développement et à la bonne gestion des biens publics. Selon lui, il s’agira aussi d’imprégner les participants des réalités de notre pays qui, si elles sont mieux connues et maitrisées, la gestion de l’essentielle de nos problèmes et préoccupations actuelles. De son avis, la particularité de ce programme de formation tient au fait que des modules entiers seront dispensés en langue nationale Bamanan et ce, en vue de faciliter une meilleure compréhension et appropriation du message par tous. « Cette approche est une spécificité de notre formation politique qui met constamment l’accent sur nos valeurs et ressources propres pour asseoir et maîtriser notre développement en parfaite emphase avec nos réalités socio-culturelles », a-t-il conclu.

Moussa Dagnoko

PARTAGER