Secret de femme : Est- il sage de faire de sa belle-mère une ennemie ?

0

L’une  des clés de réussite   du mariage serait de faire de sa belle-mère une alliée dixit une conseillère conjugale de chez nous.

Les relations belles-mères- belles filles  peuvent  parfois être empruntées  d’hostilités, d’incompréhensions  etc. On ne  cesse de se demander pourquoi les belles-mères ont-elles des difficultés à pouvoir s’entendre avec leurs  brus ?  Une problématique difficile à expliquer ou à comprendre. Mais compte tenue de l’influence que peut avoir une mère sur son fils, il est indéniable de reconnaître l’important  rôle que peut avoir  une belle-mère  dans la consolidation du  foyer. Aussi,  il est préférable pour chaque  épouse d’avoir une belle-mère comme amie qu’ennemie au risque de voir son ménage voler  en éclat. Une  enseigne que laisse entendre les  voix de la sagesse comme celle de Ba Awa, accompagnatrice nuptiale de profession. Parmi les nombreux conseils que prodigue cette détentrice des savoirs traditionnels, on retient l’accent qu’elle met sur les bonnes relations que se doit d’entretenir chaque épouse avec la mère  de son mari. A ses dires il revient à la femme de multiplier les efforts enfin de se faire apprécier par sa belle-mère. Aux dires de Ba Awa en dépit des plaintes émises par bon nombre de  brus sur le comportement désagréable  de leurs belles-mères, il les revient d’essayer d’attendrir  le cœur de la mère de leurs époux. Et pour ce faire, elle recommande à la jeune mariée de briser toute glace qui s’ hérisse  entre elle et sa belle-mère.  « Je n’aime pas vos mots, belle-mère, la mère  de ton mari est  tout d’abord ta mère à toi. Car tu as quitté ta mère  et en épousant son fils c’est elle qui devient désormais ta mère et si tu l’as considère comme telle rien ne ferra que vous n’allez pas vous entendre. Vous auriez les même rapports que tu entretenais avec celle qui t’a mise au monde.. »,  s’est offusquée   Ba Awa à la question relative aux difficiles rapports de cohabitations entre belle-mère et bru souvent constatés dans nos foyers.  Selon les explications de cette conseillère nuptiale,  certains accrochages entre belle-mère  belle-fille  seraient dus  qu’aux  incompréhensions que toute bonne épouse peut réparer pour le bonheur de son foyer.  Pour elle, il est important que la jeune mariée fasse comprendre à sa belle-mère qu’ elle ne compte pas entretenir avec elle une relation de force ou de rivalité dans la gestion du foyer. Qui en réalité lui incombe désormais, explique –t- elle. Selon Ba Awa, une fois que la belle-mère se croit impliquer dans la gestion familiale et dans les prises de décisions de son fils, elle ne va pas  se sentir  exclue donc ne pensera certainement pas  à « combattre celle qui vient usurper sa place » (un préjugé de beaucoup de belles-mères et sujets de mésententes dans ce genre de relations.

Dans l’optique de réussir sa cohabitation avec sa belle-mère, Ba Awa conseille aux femmes d’apprendre à mieux connaître celle qu’on a en face de soi. Elle recommande d’aménager des temps de causeries  et d’occupations avec elle.  Rien de telle qu’un cadeau ou un met copieux pour gagner la confiance et l’affection d’une belle-maman, dit –t- elle. Car en somme, mieux  vaut toujours avoir une belle-mère avec nous que contre nous !

AMITA/Maliweb.net

PARTAGER