Le secteur de la santé en danger à Garantiguibougou (commune V): Le maire, Amadou Ouattara, viole les textes et impose des membres du RPM à la tête de l’ASACOGA

1

Comme beaucoup de cadres du RPM, Amadou Ouattara, le maire  de la commune V du district de Bamako  a fait régner le favoritisme et le clanisme dans sa gestion. Le blocage actuel du fonctionnement  de l’Association de Santé Communautaire de Garantibougou(ASACOGA)  l’atteste. Pour le plaisir de certains membres de son parti, RPM, le maire Amadou Ouattara a, en violation flagrante des textes de l’ASACO, mis en place un bureau consensuel.

Au fait, après avoir constaté la faillite de l’ASACOGA à cause de la mauvaise gestion des membres  du bureau en place en 2012  , le 5ème adjoint au maire de la commune V  Moussa Timbiné à l’époque, avait proposé deux conditions (la démission ou la poursuite  des coupables après l’audit) à ceux-ci . Le bureau a préféré la démission. C’est donc suite à cela qu’une commission  transitoire de gestion,  avec Bakassoum Traoré comme président et Dr Traoré Bintou Sangaré comme trésorière, a été mise  en place le 1er mars 2013  par la décision  N°73/MCV. Cette  commission devait boucher les trous du bureau sortant, que sont les arriérés de salaires dont le montant est 1.200.000f ; les arriérés de l’INPS qui s’élevaient à 6.486.034 FCFA ; l’EDM à 428.856fcfa ; la SOMAGEP à 196.094 FCFA ; le stock de médicaments à 730.133CFA ; les dettes des fournisseurs en médicaments à 13.223.070F CFA.

A l’arrivée de l’équipe transitoire, au-delà de ce constat amer, le stock de médicament dans la pharmacie n’excédait pas 100.000 FCFA et depuis la création, l’ASACOGA, jusqu’à la mise en place de l’équipe transitoire, n’avait pas compte bancaire.

Dès son installation, la commission  transitoire a tout fait pour redresser l’ASACOGA. Elle  a d’abord payé les arriérés de salaires ; l’INPS  et les factures d’eau et d’électricité. Elle  s’est aussi battue contre vents et marées pour faire fonctionner la pharmacie avec un rayon bien garni  et régulariser le paiement de tous les fournisseurs au comptant sur présentation de factures. La commission  transitoire de gestion a créé deux comptes Bancaires (Pharmacie et  Prestation) à la BIM. SA. A la date du 30 Aout, l’ASACOGA avait 20.116.488 FCFA dans le compte Pharmacie et 66.655 FCFA dans le compte Prestation. En plus de cela, l’Association avait  une liquidité de 1.772.450 FCFA.

Apres ce résultat encourageant de la commission  transitoire de gestion, il fallait donc mettre en place un bureau normal conforment aux textes qui régissent les ASACO en république du Mali. Contrairement aux textes de l’ASACO qui prévoient un bureau élu par l’assemblée générale, le maire de la commune  de la commune V, Amadou Ouattara a mis en place un bureau consensuel dont la plupart sont des membres de son parti, RPM.  Pour preuve, Amadou Modibo Sy, le  trésorier de son bureau consensuel, est le président de la sous-section RPM de Kalaban-Coura,  selon notre source. Cela est intervenu au moment même où il y avait une discussion sur la question de ceux qui ont droit au vote. Ceux qui disposaient les cartes de membres des trois dernières années avaient été validés, mais le maire a lui-même violé cette disposition et a mis place  un bureau de son choix. Une autre violation des textes est que  «  le président du bureau consensuel, Seydou Dabo n’est pas de Garantibougou. Il est de Kalaban-Coro. Cela est aussi contraire aux textes qui précisent qu’il faut être un résident de la zone où se trouve l’ASACO pour prétendre être membre », nous précise notre source. Pis, quatre  membres de son bureau consensuel sont des anciens membres du  bureau qui a dévalisé  l’ASACOGA entre 2009 et 2012.

Après la mise en place du bureau consensuel contesté par les membres du bureau  transitoire sortant, le maire Ouattara a rencontré Dr Bintou Traoré, la directrice technique du CSCOM  non moins trésorière de la commission transitoire  le 07 Aout. Notons que c’était elle  la première responsable de la commission transitoire après la démission du président Bakassoum Traore. Lors de leur  rencontre, le maire a, lui-même reconnu l’illégalité et l’illégitimité du bureau consensuel  mais il aurait supplié les contestataires  à l’accepter ainsi. Quelques jours plus tard, à travers  une lettre adressée à Dr Traoré Bintou Sangaré en date du 22 Aout 2017, le maire a informé les membres du bureau transitoire sortant de la tenue de la passation de service entre eux et les membres de son bureau consensuel. Dr Traoré Bintou Sangaré lui rappelé que le bureau consensuel est illégitime car il n’y a jamais eu d’AG et qu’il ne peut y avoir de passation. Malgré cette réaction, le maire Ouattara a fait la passation entre les deux bureaux à l’absence de Dr Traoré, la présidente de la commission transitoire et de ses autres membres, le 24 Aout passé.  Il n’y a pas eu question de présentation du bilan du bureau sortant. Ensuite, Le Maire Ouattara  l’a encore écrit le 25 Septembre  pour qu’elle remette les fonds de l’association au bureau entrant sans que l’audit  ne soit fait. Cette dernière dit niet. Elle lui a fait savoir qu’elle ne remet pas ces fonds sans faire le bilan de son bureau.

Selon notre source, au lieu de penser à faire l’audit du bilan du bureau sortant comme a souhaité Dr Traoré Bintou Sangaré, le maire de la commune V s’est plutôt  battu corps et âme pour que cette dernière remette les fonds  au bureau entrant sans aucun contrôle. La  bonne Dame refusa cela car elle est accusée de mauvaise gestion et elle veut se justifier. Donc, il faut nécessairement  l’audit ou le bilan financier  comme elle-même réclame.

Comme si tout cela ne suffisait pas, Seydou Dabo, président du nouveau bureau consensuel, soutenu par le maire Amadou Ouattara a porté plainte contre Dr Traoré Bintou Sangaré pour ‘’Abus de confiance et détournement de fonds’’. Le procès aura lieu le 04 janvier au tribunal de grande instance de la commune V du district de Bamako. Etonnant ! Comment un nouveau qui n’a même pas encore accès au compte peut-il porter plainte ?

D’après notre source, malgré cette plainte contre DR Bintou Sangaré, le maire a continué d’intimider la bonne dame pour qu’elle remette les fonds, à travers la passation,  au nouveau bureau sans le bilan. Pis, le jeudi dernier, à travers une lettre, le maire Ouattara a informé DR Traoré Bintou de la passation entre elle et Amadou Modibo Sy, le trésorier du bureau consensuel .Cette passation aussi est faite en l’absence de la trésorière sortante, Dr Bintou Sangaré.

Comment le maire a-t-il pu agir de la sorte alors qu’une action judiciaire est cours ?

A suivre …

 

Boureima Guindo

 

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.