Yambo Ouologuem, Thomas Sankara : Deux hommes unis dans leur engagement pour l’honneur !

1
Avec son roman
Avec son roman "Le Devoir de Violence", il est le premier africain à être lauréat du prix Renaudot en 1968.

Dimanche 15 octobre 2017. Yambo Ouologuem nous quitte au moment où l’on célèbre les 30 ans du lâche et cruel assassinat de Thomas Sankara. Les deux hommes ont en commun leur engagement pour l’honneur, la grandeur et la liberté de l’homme noir. Yambo a voulu bouleverser une longue tradition de mensonges et d’hypocrisie en littérature et Sankara en politique ! Tous les deux ont été assassinés ! Les Blancs confient toujours les sales boulots à leurs sales pions nègres !

On n’a pas toléré à Yambo Ouologuem de contredire des mensonges de la Négritude senghorienne, dans son unique roman « Devoir de Violence », premier Renaudot en 1968. Il a été traumatisé par le mensonge selon lequel son œuvre est un plagia. Il n’a pas été défendu par le Mali des lieutenants et il connut la déchéance. Il n’a pas été non plus défendu par le Mali des gros diplômés. Il fut obligé de rejoindre son Sévare natal .

Hommage à Moussa Ouane, célèbre réalisateur l’ORTM, qui a fait un documentaire sur lui ! Sa tentative de réhabilitation fut vaine. Nous accusons tous les présidents du Mali, tous les partis politiques,  tous les ministres de la culture et tous les « intellectuels » du Mali !

Yambo Ouologuem a payé pour son engagement ! On a assassiné son génie rebelle !

Dors en paix digne et glorieux fils du Mali !

Justice te sera rendue comme pour Thomas Sankara et Modibo Keita !

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. AIMEZ VOS VIVANTS!!! IL YA AUSSI DES -POUR LE MOMENT VIVANTS- NON RECONNU NI APPRECIES COMME CHEICK MODIBO DIARRA ET PLUSIEURS QUI SONT DES ESPRITS ILLUMINES DE LA NATION MALIENNE ET DU PEUPLE NOIR TOUT ENTIER POUR DIRE DE L HUMANITE TOUTE ENTIERE…VIVANT ENCORE, VIVANTS…ECARTES, PAR LES MEDIOCRES EGOISTES, PEURREUX ET EGOISTES ARRIVARDS DE LA CLASSE POLITIQUE ET PSEUDO INTELLECTUELLE BATARDISEE PAR LES FRANCAIS ET LES ARABES…

    APPRECIONS LES GENS TANT QU’ILS SONT VIVANTS, OUI PLEURONS NOS MORTS SI NOUS N’AVONS PAS CELEBRE LEURS VIES, CAR NOUS AVONS BIEN PERDU…

    UN HOMME CELEBRE DURANT SA VIE ET AYANT CONTRIBUE GRANDEMENT A SA SOCIETE (PAS L’ EGO ET LA MANIPULATION) N’ A NI PEUR DE MOURRIR ET NE MOURRA JAMAIS DANS LES CONSCIENCES!

Comments are closed.