FC Barcelone : Ces statistiques qui attestent de la fin d’une ère

0

Le FC Barcelone est tombé bien bas mercredi soir en s’inclinant contre le Bayern Munich en ouverture de la Ligue des Champions. La gifle essuyée était douloureuse (0-3) mais elle était aussi historique. De quoi appuyer la thèse de la fin d’un cycle chez les Blaugrana, suite au départ de la star de l’équipe Lionel Messi.

Le Barça a bien touché le fond

Les Catalans sont donc tombés d’entrée dans l’épreuve continentale, et c’est la première fois que ça leur arrive depuis 24 ans. Il fallait en effet remonter à 1997 pour retrouver la trace d’un faux-pas dès la 1e journée. C’était contre Newcastle à Saint-James Park (2-3). A l’époque, l’équipe n’avait pas réussi à franchir le cap des poules. Ce qui n’est pas forcément bon signe pour la suite.

D’autre part, ce qu’il y a à relever c’est que pour la première fois de son histoire le Barça a enregistré trois faux-pas consécutifs sur ses terres en compétition continentale. La déroute contre le Bayern avait été précédée par les défaites contre la Juventus (0-3) et le PSG (1-4). Depuis le début de la précédente campagne de C1, ça lui fait d’ailleurs trois accrocs par trois buts d’écarts au Camp Nou. Et c’est un de plus que lors de ses 24 participations précédentes à l’épreuve reine (0-4 face à Kiev en 1997 et 0-3 contre le Bayern en 2013).

Enfin, et c’est peut-être la statistique qui inquiète le plus, le Barça a manqué de signer le moindre tir cadré en 90 minutes. Cela ne lui est jamais arrivé depuis que les analystes d’Opta décortiquent la compétition. C’est-à-dire depuis l’exercice 2003/2004.

Pour le club, il n’y a pas de péril en la demeure

Les temps sont donc durs du côté du Camp Nou. On peut même se demander s’il y a déjà eu un état d’urgence pareil en terre catalane. Et pourtant, aux yeux de l’entraineur Ronald Koeman tout va bien. Pour ce dernier, ses troupes sont simplement tombées sur meilleurs qu’eux : « Le Bayern a démontré aujourd’hui qu’ils étaient meilleurs. Il y aussi un écart de niveau entre les joueurs ».

Gérard Piqué, l’un des cadres de l’équipe, a également cherché à retenir le positif : “Evidemment, à domicile, c’est un mauvais résultat. Ça a été un match disputé, ils ont ouvert le score sur un but contré. En deuxième période, le deuxième but nous a fait mal. Mais bon, à la fin beaucoup de jeunes sont rentrés, et j’ai envie de retenir ça. Aujourd’hui, nous sommes ce que nous sommes. C’est une année très compliquée. Je crois que l’équipe a la base avec des jeunes prometteurs pour être compétitifs. Ils vont prendre de l’expérience. A l’heure actuelle, il y a une grande différence avec les meilleures équipes, c’est clair, mais nous verrons à la fin de la saison. Aujourd’hui, il faut être franc, nous ne sommes pas parmi les favoris”. A Barcelone, plutôt que de regarder la réalité en face, on a donc opté pour la méthode coué.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here