Le mauvais procès du Djoliba ac au ministre Touré : C’est fini ! L’Etat ne financera plus les clubs !

8

Il parait que le ministre Harouna Modibo Touré et le président de la FEMAFOOT, Mamoutou Touré dit Bavieux sont désormais persona non grata au stade lors des matches du Djoliba AC à Bamako ! Ainsi en a décidé la Direction du club à la faveur d’une conférence de presse en fin de semaine dernière. Occasion pour le département ministériel de signifier que l’Etat ne financera désormais plus les associations sportives. Et patatras !

Direction du Djoliba AC reçu dans l’après-midi du lundi 25 novembre 2019 une correspondance de la FEMAFOOT lui annonçant que la DNSEP, à travers le ministère en charge des Sports, n’est plus à mesure de prendre en charge les frais de voyage du Djoliba AC comptant pour ses matches à la coupe CAF. Aussitôt, le comité exécutif du Djoliba AC a organisé une conférence de presse à l’Hôtel sis Hèrèmakono pour étaler son indignation.

Ecœuré voire consterné, le premier Vice-président du Djoliba AC, Me Bassalif Sylla a jugé irresponsable ce comportement des autorités du football malien. A l’en croire, cet agissement de la FEMAFOOT et du Département est un complot contre le Djoliba AC.

En conséquence, poursuit-il, le ministre Arouna Modibo Touré et le président de la FEMAFOOT, Mamoutou Touré dit Bavieux ne seront plus les bienvenus lors des matches du Djoliba AC à Bamako !  Ils sont persona non grata !

Il s’avère en effet qu’une correspondance du ministre de tutelle adressée à la FEMAFOOT à l’’intention du Djoliba AC, précise ; «conformément à la lettre circulaire du ministre de l’Economie et des Finances…, du 18 septembre 2019 dont copie vous a été transmise, aucune prise en charge de l’équipe ne sera possible».

La correspondance date du 18 Septembre 2019 et a été adressée à la FEMAFOOT en charge de l’acheminer aux clubs en général et au Djoliba AC en particulier, pour être le seul engagé, à l’heure actuelle, dans une compétition internationale : la coupe CAF !

Mais ce n’est que le 25 novembre dernier, soit 2 mois et 7 jours plus tard, et à la veille du déplacement du Djoliba AC sur l’Egypte, que la correspondance parvint enfin à la direction du club.

De l’avis des responsables dudit club, ce n’est ni plus ni moins qu’un complot. Et de déclarer le Ministre et le Président de la FEMAFOOT, persona non grata lors des matches du Djoliba AC à Bamako.

Une décision qui fait bien rire le Ministre concerné, selon ses proches. Aux dires de ces derniers, les infrastructures appartiennent à l’Etat, pas au Djoliba AC. «Monsieur le Ministre a donc plus de droit de propriété sur elles qu’un club ! ».

Il nous revient en outre que c’est «Monsieur le Ministre qui a pris en charge les billets d’avion du club en question lors du match contre Maranatha de Fiokp à Lomé au Togo le 04 septembre dernier».

Mais c’est fini, «conformément à la lettre circulaire du ministre de l’Economie et des Finances, l’Etat ne financera plus les clubs, Monsieur le Ministre non plus d’ailleurs», disent-ils.

S. Dembélé

 

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Raisonnons en intellectuel et ayons le sens de l’analyse. Dans aucun pays l’Etat n’est obligé de financer les clubs. Je me demande comment les gens qui sont sensés défendre la loi comme ces soi-disant maitres sabotent nos lois. Qu’est ce que ce fau maitre n’a pas dit quand le ministre Jean Claud a refusé de financer les voyages du stade et du djoliba que Kolon a accepté de financer.

  2. C’est à nos clubs qui joueront désormais les compétitions internationales de dire à la FEMAFOOT d’augmenter leur part dans le partage des recettes des billets d’entrée au stade lors des matchs des compétitions internationales des clubs de la CAF, même s’il faut que la FEMAFOOT diminue sa part dans cette partage de recettes pour faire profiter nos clubs engagés dans ces compétitions. La FEMAFOOT doit demander aux sponsors du championnat national et de la coupe du Mali de soutenir financièrement nos clubs engagés dans les compétitions de la CAF (75 Millions provenant de chaque sponsor). Avec 80 Millions chacun, nos clubs engagés dans les compétitions africaines pourront faire une bonne entrée en matière dans les phases de poules de la CAF. Nous devrions nous organiser pour rentrer de plein pieds dans le professionnalisme.

  3. Votre super ministre ne finance pas les deplacements du djoliba mais encaisse les recettes engendrees lors des matches internationaux du djoliba.Les differents gouvernements passent et le peuple demeure eternellement,et le djoiliba est un segment de ce peuple.Comment comprendre une femafoot qui recoit une notification du gouvernement la cache jusqu,a la veille du voyage?Et c.etait pendant la conference de presse du club que la nouvelle est tombee contrairement aux allegations de notre journaliste aui pens qu,une conference de presse a ete organisee specialement pour interdire le terrain aux ministers et ses amis de la femafoot.

  4. Le petit Dembélé veut-il faire croire aux supporters du Djoliba AC que l’excellent Ministre de la jeunesse et des sports n’aime pas le Djoliba AC ? qu’il se detrompe, personne ne va lui suivre dans ses allégations trompeuses. Le Djoliba AC est une entité privée Malienne qui joue ses matchs de la coupe CAF sur une infrastructure sportive appartement au Mali et dont les recettes des billets d’entrée au stade des matchs sont partagées. C’est à nos clubs qui joueront les compétitions internationales de dire à la FEMAFOOT d’augmenter leur part dans le partage des recettes des billets d’entrée au stade des matchs des compétitions internationales des clubs de la CAF, même s’il faut que la FEMAFOOT diminue sa part dans cette partage de recettes pour faire profiter nos clubs engagés dans ces compétitions. La FEMAFOOT doit demander aux sponsors du championnat national et de la coupe du Mali de soutenir financièrement nos clubs engagés dans les compétitions de la CAF (75 Millions provenant de chaque sponsor). Avec 80 Millions chacun, nos clubs engagés dans les compétitions africaines pourront faire une bonne entrée en matière dans les phases de poules de la CAF. Bonne chance au Djoliba AC à la coupe CAF.

  5. Mais ce Ministre se prend pour qui? C’est grace au Djoliba AC que le tresor public se frotte les mains; allez-y sur les stades et voir si le public repond a l’appel si ce n’est pas une rencontre du Djoliba AC. On comprend ce Bavieux qui venu pour compliquer la tache du Djoliba mais il se trompe. Le Djoliba est incontournable dans le football malien

    • Bonjour

      Radio Franceinfo24 et BLUFFARTÉ€ bouffent à tout les rateliers (redevances, publicités et peut-être même lobbying ect!)

      RAGOTS OCCID€NTAUX de RADIO-FRANCEINFO
      RAGOT€UROPÉ€N$
      GAULOI$ GUIGNOLS GIGOLOCCID€NTAUX

  6. Ils ont quand même les moyens pour les nombreux voyages souvent inutiles de IBK.

  7. Ça rire le grand Mali on est foutu
    A part le Djoliba et le Stade aucun club au mali ne peut finance ces replacements soyons sérieux ou vas le, pays. Des dirigeants qui ne refleurissent même pas en pleine saison

Comments are closed.