Mme Daou Mimi proche de la défenestration

0

Le Comité de normalisation mis en place par la Fifa depuis janvier 2018 pour gérer les affaires du football malien a totalement échoué. En d’autres termes, Mme Daou Fatoumata Guindo dite Mimi et son équipe n’en peuvent plus. En lieu et place de normalisation, ils ont tout simplement aggravé la situation et sur du ” faux “. Aujourd’hui, Mimi est tombée dans son propre piège et il lui est difficile de s’en tirer. Tout cela, en voulant faire l’avocat du diable pour défendre ” l’indéfendable “. Il s’agit bien sûr de sa prise de position manifeste en faveur du camp des frondeurs sous la houlette de Sahala Baby. Tout le monde a compris maintenant le jeu de la Présidente du Conor : son objectif n’était autre que d’ouvrir un boulevard au groupe des “mécontents” pour installer ces derniers aux affaires, malgré qu’ils n’aient pas la majorité. Heureusement que cette stratégie a échoué. On sentait la main invisible de Mimi dans la relance du dossier du football malien au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) avec la complicité de Me Mamadou Moustapha Sow, qui pourtant défendait la Fédération malienne de football. Et même la Sentence du TAS, qui est très claire, a été mal interprétée par Mimi et son équipe. Il a fallu que le même TAS revienne à la charge pour clarifier les choses. Là aussi, Mimi a caché cette lettre dans son tiroir. D’après nos informations, mêmes certains membres du Conor n’étaient pas informés de cette lettre du TAS en date du 29 décembre 2018. Voilà ils sont très “mécontents”.

Il nous revient d’ailleurs que dans les jours à venir, ils risquent de rendre le tablier avant la date fatidique du 28 février prochain pour la fin du mandat du Conor.

Aujourd’hui, Mme Daou Fatoumata Guindo se trouve dans une situation peu confortable puisqu’elle se retrouve esseulée. Selon des sources bien informées, elle a été même lâchée par le président de la Confédération africaine de football (CAF) le Malgache Ahmad. Finalement, ce dernier a compris que cette dame n’est pas la personne en mesure de sortir le football de l’ornière. Il y a eu une erreur de casting. A l’heure actuelle, Mimi bénéficie, peut-être, d’un peu de soutien de la part de la secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura, comme certains tentent de le faire croire. Mais on ne sait pas pourquoi Mimi est tombée malade, tout juste après sa dernière visite au siège de la Fifa. Toujours selon nos informations, Fatma Samoura et Véron auraient dit les 4 vérités à Mimi. Apparemment, ils ont compris que le problème dans cette affaire, c’est bien elle. En effet, prise pour la solution de la crise, Mimi devient, au contraire, la gangrène.

                El Hadj A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here