Lancement de la semaine du numérique : ‘’Si les coûts de l’internet ne baissent par les opérateurs actuels, nous serons obligés de faire appel à un quatrième opérateur…’’ Dixit le Ministre Dr Hamadoun Touré

1

Cette annonce a été faite ce dimanche 9 mai 2021 par le Ministre de la Communication et de l’Economie Numérique, Dr Hamadoun Touré au cours d’une conférence de presse qu’il a animé via une vidéo conférence  depuis Kigali dont il est en mission du Chef de l’Etat pour porter un message auprès de ses homologues de certains pays africains dans le cadre de l’élection du président du Parlement panafricain prévue le 14 avril à Midrand en Afrique du Sud et où notre pays porte la candidature de notre compatriote, Haïdara Aïssata Cissé « Chato ». Cette conférence avait pour cadre le lancement des activités de la Semaine du Numérique première du genre au Mali couplé à la Journée mondiale des Télécommunications et de la Société de l’Information.

En rappel, le 17 mai marque l’anniversaire de la signature de la première Convention télégraphique internationale et de la création de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). Il est célébré depuis 1969, mais institué en 1973 par la Conférence des plénipotentiaires réunie à Malaga-Torremolinos, en Espagne. Le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) a invité l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 17 mai Journée mondiale de la Société de l’Information pour souligner l’importance des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). L’Assemblée générale a adopté, en mars 2006, la résolution (A/RES/60/252) établissant que la Journée mondiale de la société de l’information sera célébrée chaque année le 17 mai. La Conférence de plénipotentiaires de l’UIT, réunie en novembre 2006 à Antalya (Turquie), se référant à cette décision a décidé que le 17 mai sera dorénavant la Journée mondiale des Télécommunications et de la Société de l’Information. Le thème de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information pour l’année 2021, retenu par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) est : « Accélérer la transformation numérique en ces temps difficiles ». Ce thème trouve son importance dans la crise liée au COVID-19 qui a, non seulement souligné le rôle essentiel que jouent les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) afin d’assurer la continuité du fonctionnement des services publics et privés, mais aussi elle a mis en évidence les inégalités flagrantes dans le domaine du numérique entre les pays et au sein des pays.

Pour le Ministre Touré, cette année, la célébration par notre pays de la Journée mondiale des Télécommunications et de la Société de l’Information sera couplée à un événement majeur initié par son département à travers la Direction nationale de l’Economie numérique dénommé « SEMAINE DU NUMERIQUE » dont il a eu l’honneur de procéder au lancement ce dimanche par cette conférence de presse. La Semaine du numérique vise à insuffler une nouvelle dynamique dans l’écosystème du numérique au Mali en créant un cadre d’échange et de partenariat approprié pour les acteurs du secteur et en donnant une chance de réseautage et une visibilité aux start-ups du secteur. Il s’agira d’appuyer les startups pour stimuler la compétitivité et la créativité et cela conformément à la Politique Mali 2020.  Cette semaine, qui se tiendra du lundi 17 au vendredi 21 mai sous le Haut parrainage de son Excellence Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’Etat, Bah N’Daw, permettra à nos jeunes pousses et au pays de pouvoir se positionner en tant que référence dans l’ère du numérique en Afrique et dans le monde. Elle permettra aussi d’amorcer les grands chantiers de la digitalisation du Mali pour ainsi le placer dans le top 10 des pays les plus numérisés en Afrique. Il s’agit de créer un cadre pour que nos jeunes start-ups et incubateurs les plus brillants viennent exposer leurs innovations et compétir pour des prix dans les domaines de la formation (les trois meilleurs établissements de formation dans le secteur des TIC) et de l’innovation (les trois meilleurs projets innovants).

Ajout ’il pour que le Mali soit dans le top 10 des pays les plus numérisés en Afrique, il faudra que les coûts de l’internet doivent être diminués par les opérateurs téléphoniques (Orange, Malitel et Telecel). « Nous allons au cours de la Semaine du Numérique faire des annonces productives sur le coût de l’internet. Imaginer s’ils diminuent les coûts, ils auront plus de consommateurs et plus de chiffre d’affaire. Nous sommes en discussions avec eux pour qu’ils baissent le coût de l’internet au Mali. Si les coûts de l’internet ne baissent par les opérateurs actuels, nous serons obligés de faire appel à un quatrième opérateur. Et pourtant au Mali, il faut une vingtaine d’opérateurs pour donner un meilleur service pour la clientèle… Ils doivent le faire volontaire s’ils le font pas nous aurons d’autres stratégies à le faire pour que le coût de l’internet puisse baisser » Conclut le Ministre Touré.

Bokoum Abdoul Momini/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. IL NE FAUT PAS ATTENDRE MR LE MINISTRE FAITES APPEL AU QUATRIEME OPERATEURS
    NOS OPERATEURS ACTUELS SONT DES GOURMANDS.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here