Salon de l’Education au Canada : Une opportunité d’accéder aux universités Canadiennes

0
0

 L’Ambassadeur du Canada au Mali, Virginie Saint-Louis, a procédé hier à l’ouverture de la 3ème édition du salon de l’éducation au Canada 2012 à Bamako dans la salle Union Africaine de l’hôtel de l’Amitié. C’était en présence de Yoro Diakité, ancien étudiant au Canada, actuellement chargé de mission à la Primature.


De plus en plus de jeunes Maliens étudient au Canada, y compris des enfants de hauts dirigeants du pays. Ceux-ci affirment être à la recherche d’alternatives de formation en français donnant accès aux approches et méthodologies nord-américaines », a expliqué hier l’Ambassadeur du Canada au Mali, Virginie Saint-Louis, à l’ouverture de la 3ème édition du salon de l’éducation au Canada 2012 à Bamako dans la salle Union Africaine de l’hôtel de l’Amitié. Pour étendre cette chance à d’autres compatriotes à revenus moyens, l’ambassade de Canada au Mali offre d’autres possibilités d’apprentissage de qualité, d ’où un salon dédié à cet effet. Selon Virginie Saint-Louis, l’éducation a toujours été l’un des principaux axes des relations de coopération entre le Canada et le Mali.   Un nombre croissant d’étudiants maliens poursuivent leurs études, en français ou en anglais, dans des universités et collèges au Canada.


« L’expérience positive de plusieurs milliers d’entre eux en est le témoignage le plus éloquent. Ils ont pu apprécier la qualité de l’accueil dans notre société multiculturelle. Je suis d’ailleurs très heureuse de rencontrer, un peu partout au Mali, de nombreux anciens étudiants maliens qui ont fait leurs études au Canada, et qui œuvrent dans l’administration malienne ou dans le secteur privé » a expliqué notre interlocutrice.
En poursuivant, elle a souligné les qualités  du système éducatif  canadien qui sont : enseignement de qualité qui ouvre sur les marchés de travail les plus recherchés et motivants au monde ; une éducation abordable avec des frais de scolarité compétitifs; un environnement historiquement multiculturel qui facilite l’immersion et favorise l’épanouissement de l’étudiant ; le bilinguisme du pays avec le français et l’anglais comme langues officielles, qui fait du Canada une des meilleures destinations au monde pour une formation de qualité ; une éducation dynamique et pragmatique qui prépare adéquatement à la créativité et à l’intégration dans la vie professionnelle.


En terminant, elle a invité le public à profiter de cet évènement pour discuter des possibilités d’études au Canada avec les représentants des établissements canadiens d’enseignement présents au salon de Bamako.
Aliou Badara Diarra
 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.