Bamako et le MNLA s’entendent sur le cantonnement des troupes à Kidal

13

tieblenMalgré la signature de l’accord de Ouagadougou, le 18 juin, entre Bamako et le MNLA, l’armée malienne n’est toujours pas entrée à Kidal. En cause : des divergences d’interprétation qu’une commission mixte a été chargée d’aplanir. Au bout de plusieurs jours de dialogue à Bamako, l’optimisme est de mise.

 

Le 1er juillet, dans l’après midi, une délégation composée de quatre officiers rebelles touaregs atterrit à Bamako. Le lieutenant-colonel Adghaymar Ag Alhousseiny et son homologue Lech Ag Didi représentent le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), tandis que le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) est représenté par les colonels Intalla Ag Said et Malick Ag Cherif. Ces officiers, présents à Bamako pour la première fois depuis le déclenchement de la rébellion au début de 2012, sont membres de la commission mixte de sécurité prévue dans l’accord de Ouagadougou.

 

L’objectif de leur présence à Bamako est double : tenir une série de réunions pour débloquer la situation à Kidal, mais aussi montrer que les Maliens discutent entre eux au Mali, même si le lieu de l’hébergement et des réunions sont tenus secret « pour ne pas mettre la pression » sur les négociations, dit-on du côté de la Minusma. Même la force française Serval, présente à Kidal, essaye de prendre de distance. « La commission technique travaille, et ce sont les Maliens entre eux : nous n’avons rien à y voir », dit le colonel Cyrille Zimmer, l’officier en chef de la communication Serval.

 

Pas de gouverneur à Kidal

À Bamako, la commission peaufine le retour de l’armée et de l’administration malienne à Kidal. Car le week-end dernier, des divergences d’interprétation de l’accord de Ouagadougou ont refait surface entre les deux parties, à tel point que le départ du gouverneur Adama Kamissoko dans la ville du Nord a été annulé dimanche. « Nous avons accepté la tenue des élections à Kidal, et cela n’a rien à avoir avec la présence du gouverneur dans la ville. Mais nous acceptons la présence d’autres administrateurs pour organiser les élections qui seront sécurisées par une force neutre (Minusma) », dit Moussa Ag Acharatoumane, fondateur du MNLA, à Kidal.

 

Pour Bamako, en revanche, l’accord de Ouagadougou ne pose aucun obstacle au déploiement de l’administration et de l’armée. « Pour nous, lorsqu’on parle de l’arrivée du gouverneur et de l’armée à Kidal, ça doit se passer sans aucune contrainte. Mais pour le MNLA et le HCUA, l’arrivée de l’armée doit être sélective.  Les touareg demandent que ce soit l’armée malienne (un mélange homogène de soldats originaire du Sud et du Nord) et non une armée des Imghad [la tribu des soldats du colonel touareg Gamou, fidèle à Bamako, NDLR], explique un haut gradé de l’armée malienne à Bamako. Il veulent un dispositif léger qui puisse laisser le MNLA respirer, en attendant les futures négociations postélectorales… »

 

“Prisonniers politiques”

Malgré les divergences, un pas important a été affranchi, le 3 juillet. Les deux parties sont enfin tombées sur d’accord sur les modalités de retour de l’armée malienne à Kidal. « Les choses évoluent très favorablement. Le cantonnement des groupes armés est réglé, et l’armée fera son retour de façon imminente à Kidal », dit un colonel de l’armée malienne membre de la commission.
Une information confirmée par un responsable du MNLA qui donne plus de détails. « Il y a eu effectivement un accord sur les modalités du cantonnement. La grande partie de nos hommes sera en dehors de Kidal, et une petite partie restera dans la ville. La présence de l’armée malienne ne doit pas dépasser 200 hommes à Kidal », explique Moussa Ag Acharatoumane.

 

Les réunions de la commission continuent le 4 juillet sur d’autres sujets, tout aussi problématiques, comme celui de « la libération de nos prisonnier politique. Ce qui devrait aider à achever les négociations », dit Ag Acharatoumane.

 

04/07/2013 à 11h:00 Par Baba Ahmed, à Bamako

Source: Jeune Afrique

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Encore un gros piège pour le Mali. En cas de mésentente, ce qui est prévisible, le MNLA prendra en otage les 200 éléments qui seront à Kidal et se servira d’eux pour négocier tout ce qu’il veut!

  2. Vive le Mouvement de Libération Totale du MALI (MALI)
    Vive l’armée Malienne.
    Vive le MALI.

    • Vive le MALI, d’accord. Vive le Mouvement de Liberation Totale du Mali, encore d’accord. Vive l’armee malienne… je n’en suis pas si sur car, comme on le dit ici: “they need to grow some ball”!

  3. Il n’y aura pas d’élection sans la libération de Kidal.Nous population civile,on fera de tout notre mieux pour que ça ne puisse pas se tenir!!!
    On s’est tous que vous (les français) êtes de mèche avec les rebelles terroristes,on on ne vous laissera jamais privatiser Kidal.
    On sait tous que vous avez intervenu militairement au Mali par intérêt contrairement à ce que F.Hollande annonçait!
    Et pourquoi ne pas donner à la Corse son indépendance?
    Pourquoi ne pas négocier avec eux tant qu’ils ne déposent pas les armes alors que vous nous imposer de disctuter avec ses c.ons sans qu’ils ne le fassent???
    Les terroristes ont raison de vous haïr!
    Vous nous pousser à devenir vos ennemis (soulèvement du peuple malien contre la France).
    Kidal n’aura pas un statut à part même s’il faudra accuser nos soldats de crimes de guerre comme vous savez le faire.
    Et dites à votre journaleux de menteur de pourri de correspondant de ne pas mentir sur les événements au Mali sinon,on lui casse la gueule!!!

    • KIAKIAKIA cagoulé , ou pas cagoulé qui casse gueule ?
      😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  4. Les groupes armés veulent un nombre réduit de soldats Maliens… ? Un contingent réduit que les groupes armés pourraient facilement maîtriser et neutraliser, au cas où la suite des opérations se passerait mal… ! Et une Administration Malienne dans une Région Malienne sans son Gouverneur…?

  5. Nous disons que les lettrés mutants africains ont horreur de lire et surtout de lire des documents longs

    Nous disons que leurs soit disant amis les « Autres » le savent très bien Ainsi au moment de la signature des documents ils changent les documents sur lesquels ils ont travaillé contre des documents dont le contenus est modifié et correspond à ce qu’ils voudraient

    Nous disons et rappelons que nous sommes dans 1compétition mondiale économico politico-militaire où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme

    Nous disons et insistons que toujours à la signature d’1document surtout si vous êtes en face des soit disant amis les « Autres » il faut prendre le temps de lire et relire l’intégralité du document soumis à signature

    Nous disons et rappelons que selon les pré-accords de Soudanisation Balkanisation avec l’apologie de l’impunité et du racisme de Ouaga Kidal est 1entité autonome indépendante donc il n’est point question de laisser y entrer 1troupe ennemie à savoir l’armée malienne avec des armes de combat et celle qui doit être cantonnée dans le « pays Kidal » dans la mesure où l’accord parle de la présence « d’1nombre restreint » de soldats de l’armée malienne sans armes de combat et la présence du représentant de l’état à savoir le gouverneur n’est pas mentionné

    Nous disons et insistons que pour les gens doués d’intelligence Kidal ne fait plus partie du Mali dans la mesure où le gouvernement par intérim des lettrés mutants « Dion » n’a pas autorité et les maliens et maliennes « Dion » ne peuvent pas y circuler librement

    Nous disons et rappelons que la France et son armée occupent le nord du Mali et imposent donc leur « dicta » n’en déplaisent aux maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali

    Nous disons et rappelons que la France et son armée choisiront le futur président et le futur gouvernement du Mali n’en déplaisent aux maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali s’ils restent dans leur position de soumission de faiblesse d’esclave de « Dion »

    Nous disons et rappelons que depuis que l’humain est sur cette terre celui qui est en position de force impose son « dicta » n’en déplaise à celui qui est en position de faiblesse de soumission d’esclave et il en a été ainsi il en est ainsi et il en sera ainsi jusqu’à la fin des temps sur cette des humains

    Nous disons et l’avions toujours dit que l’instauration d’1vraie république démocratique demande toujours de la détermination et du courage de la part des citoyens et citoyennes fiers honnêtes aimant leur pays

    Nous disons et rappelons ainsi grâce au courage et détermination des américains et américaines fiers aimant leur Amérique unis derrière Georges Washington sur proposition de John Adams mirent fin à la « Grande Bretagne-Amérique » pour 1Amérique républicaine et démocratique en déclenchant le 15 Juin 1775 les hostilités contre la Grande Bretagne meilleure armée d’Europe de l’époque aidée par les collabos américains et mercenaires allemands qu’ils vainquirent et mirent hors d’état de nuire les collabos américains dont les rescapés détalèrent tels des lapins jusqu’au Nouveau Brunswick au Canada

    Nous disons et rappelons également que grâce au courage et à la détermination des français et françaises fiers honnêtes aimant leur France qui ont suivi l’exemple américain dont la Fayette le 20 juin 1789 avec le serment de la « salle du jeu de paume » à Versailles en » bafouant » l’autorité du roi avec ses collabos que la France devint 1république démocratique avec la prise de la Bastille et la victoire sur l’armée royale et l’adoption plus tard de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen

    Nous disons et rappelons également que grâce au courage et la détermination des vietnamiens et vietnamiennes fiers honnêtes aimant leur Vietnam unis derrière Hô Chi Min mirent fin à la « France –Vietnam » avec la défaite et la déroute de l’armée française et de ses « tire-ailleurs africains » qui détalaient tels des lapins à Diên Biên Phu en laissant derrière eux les blessés et la nuit était devenu le jour et le jour la nuit vue la rage de vaincre des patriotes Vietnamiens

    Noud disons et rappelons également que grâce au courage et à la détermination des algériens et algériennes fiers honnêtes aimant leur Algérie unis au sein du Front de Libération d’Algérie mirent fin à la « France-Algérie »

    Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes soldats civiles aimant leur Mali qu’ils aiment tant se vanter du courage et la détermination de leurs illustres ancêtres que sont les « Damonzon Soundiata Soumagourou Babemba Sékou Amadou Askia Mohamed Kankou Moussa Samori etc. » au Mali et partout à travers le monde où ils se trouvent

    Nous leur disons unis que le temps est venu également pour eux de montrer leur courage et détermination tels leurs illustres ancêtres tels les américains et américaines fiers honnêtes aimant leur Amérique tels les français et françaises aimant leur France tels les vietnamiens et vietnamiennes fiers aimant leur Vietnam tels les algériens et algériennes aimant leur Algérie
    a)en mettant également fin à la « France- Mali » en résolvant définitivement le problème de Kidal en allant le libérer des forces ennemies qui s’y trouvent et qui devront également détaler tels des lapins hors du Mali pour ne plus y revenir
    b)en mettant fin également à l’impunité à la corruption sur toute l’étendue du territoire
    c)en « bafouant » les pré-accords de Soudanisation Balkanisation du Mali avec l’apologie de l’impunité du racisme qui n’engagent que leurs auteurs
    d) et en instaurant ainsi 1Mali républicain démocratique de justice et d’égalité avec séparation des pouvoirs

    Nous leur disons qu’ils inscriront ainsi en lettres d’or leurs noms dans l’histoire des vraies démocraties ainsi leurs descendants et le monde parleront d’eux avec fierté de générations en générations tels les cas des Georges Washington La Fayette Charles de Gaulle Hô Chi Min Damonzon Babemba Soundiata Sékou Amadou Kankou Moussa Samori etc

    Nous leur disons que leur Mali multiséculaire multiculturel multiracial multiethnique multi religieux leur sera reconnaissant

    Nous leur disons à moins qu’ils ne soient point les descendants ou les héritiers légitimes de ces grands héros maliens et qu’ils soient les descendants ou héritiers illégitimes de ces grands héros maliens à savoir les descendants ou héritiers des esclaves « Dion » et souhaitent ainsi cette Soudanisation Balkanisation du Mali avec l’apologie de l’impunité du racisme et la soumission esclavagiste

  6. “Malgré les divergences, un pas important a été affranchi, le 3 juillet.” Monsieur le journaliste on dit plutôt “un pas important a été franchi”. Vous nous prenez trop la tête avec vos fautes et vos propos insensés.

  7. La France sait qu’il n’y aura pas d’élection sans la libération de Kidal. Alors qu’Elle a l’air de tenir à ces élections. Pour le moment, c’est Morsi qui est sur la sellette : avis aux apprentis sorciers. Ces français ne se rendent apparemment pas compte que Kidal est pris en otage par une minorité de voyous (très opposés à la majorité de la population de Kidal). Ou de façon limpide, c’est la France qui a l’air de les utiliser pour des visées impérialistes. Cette France devrait pourtant savoir ce qu’est la colonisation (Dien Bien Phu, Guerre d’Algérie, le nazisme, etc.) ET CETTE FRANCE NE TARDERA PAS A REGRETTER SES ACCOINTANCES AVEC LE MNLA/HCUA/MIA qui se mordra aussi le doigt. Comme les USA avec Ben Laden. Comme les français avec les pieds noirs en Algérie. LE MENSONGE A BEAU COURIR, LA VERITE LE RATTRAPE EN UN JOUR. Quel énorme gâchis après avoir été porté aux nues par toute une population et la communauté internationale ! IL Y A UN ENORME DECALAGE ENTRE LES DECLARATIONS ACTUELLES DE LA FRANCE (PAS QUESTION DE DEUX ARMEES DANS UN PAYS) ET LES ACTES POSES (MANIPULATION D’UN GROUPE ARME POUR SOUTENIR DES VISEES IMPERIALISTES OU COLONIALISTES).
    EN FAIT, IL FAUT TOUT SIMPLEMENT UNE REACTION VIGOUREUSE DE LA SOCIETE CIVILE MALIENNE POUR QUE CE FAUX PROBLEME KIDALOIS SOIT DEFINITIVEMENT ENTERRE…

  8. A mort Dioncouda et son gouverment et vive a leurs descende dans l’enfer merde 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  9. Soyons sérieux , nous ne comprenons pas que les bandits armés qui occupent Kidal décident de l’effectif de l’armée malienne qui doit rentrer dans cette ville , en plus qui doit y aller . Dans tous les cas , nous suivons cette affaire avec beaucoup de vigilence .

Comments are closed.