Le drapeau malien flotte à Tessit grâce au GATIA

13

mnla-tessalitLes éléments du Mnla qui ont fui la ville de N’Tilit, le 17 octobre, s’étaient réfugiés à Tessit. Ils étaient à bord de quatre pick-up et quelques motos Sanili. Leur arrivée avait créé une scène de panique à Tessit. Mais, à peine arrivés, le Gatia leur a donné «une heure pour quitter Tessit».

Rappelons le Gatia les avait poursuivi jusqu’aux abords de Tessit dans le Gourma. Devant la menace persistante du Gatia, des éléments du Mnla, selon une source locale, avaient pris la direction Est, direction Niger, vers Haroum, car la route du Burkina Faso leur a été coupée par le Gatia. La même source indique que «Akli Iknane, chef de file du Mnla dans le Gourma, rassurait les populations que Tessit reste et restera dans l’Azawad».

C’est dans ce contexte qu’un contingent de l’ONU est arrivé à Tessit. Aussitôt arrivé, le Mnla «les a sommés de quitter la ville. Malgré les multiples tentatives d’explications, Akli Iknane et ses hommes ne voulaient rien entendre. Les soldats de la paix n’ont eu d’autre choix que d’aller solliciter la médiation du Maire de Tessit dont l’intervention n’a rien servi également. Ainsi les soldats Onusiens ont décidé de se camper hors de la ville avant de rebrousser chemin le lendemain. Des tirs avaient été entendus en ville, le 18 octobre 2014. Ils provenaient des différentes positions qu’occupe le Mnla.

Mais, tôt le matin du 19 octobre 2014, le Gatia a fait son apparition, et les combattants du Mnla n’ont eu d’autre choix que de quitter la ville par la première porte qui s’ouvrait eux en laissant armes, munitions et véhicules. Le drapeau malien flotte aujourd’hui partout à Tessit.

Après les responsables du Gatia ont tenu une assemblée générale avec les populations, pour les rassurer du retour de l’Etat. Au cours cette assemblée, les populations ont réaffirmé leur soutien aux autorités maliennes, à un Mali un et indivisible. C’est dans cette même logique que le lieutenant Dianfa Diarra, sous-préfet de Tessit, est prêt à regagner son poste dès que l’ordre lui sera donné par les autorités maliennes. Il se trouve actuellement à Ansongo.

Il faut préciser que Tessit est une sous-préfecture du cercle d’Ansongo. Et que le drapeau malien y flotte aujourd’hui grâce à la synergie d’action du Gatia, du MAA, de Ganda Iso et Ganda Koy et de la milice d’auto-défense, Bouctou.

Moussa ABOUH

Depuis Ansongo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Bravo a la gatia, mais soyons toujours vigilants et unis pour qu’a la fin le Maliba renaisse encore plus fort avant un prochain chef fort et un gouvernement fort qui travailleront pour le Peuple, tout le Peuple Malien du Nord au Sud, d’Est en Ouest sans distinction de race, de sexe et de religion, car c’est cela le MALIBA. Evitons de clanissiser le nord par des milices, c’est l’interet de Nous tous et toutes fils et filles du Maliba.

  2. C’est la finalité de cette histoire, c’est à la population de faire cette guerre, cela pour plusieurs raisons.
    1-Les lobhies européens pensent que les hommes bleus du désert sont discriminés par les noirs qui les gouvernent.
    2-Quoi qu’ont nous disent le désert Malien est très riche en ressources minières, entre autres Pétrole, Uranium, Or, Fer, phosphate et oui beaucoup d’eau souterraine, vous voyez que les fantoches de l’AZAWAD avait déjà planifier le partage en se réservant la part belle.
    3-La position géostratégique de Tessalit pour l’observation et l’écoute, bien sure cette position permet à certains de bien observer notre grand voisin ”l’Algérie”.
    Chers compatriotes vous aurez beaucoup de nouvelle inchala.
    Vive ces bras citoyens GATIA et tous les autres et anonymes qui se battent dans l’anonymat et qui ont bien compris, alors soyons début pour le Mali.

  3. Vive la nation malienne avec ses enfants reconciliés et chapeau au GATIA et à tous ceux qui oeuvrent pour une sortie de crise honorable à ce beau pays que nous aimons tant.

  4. C’est une honte pour l’armée que la population du nord elle même se défende. A quoi servirait l’armée après?

  5. Nous sommes ds groupes de commando invisibles ayant opere a Abidjan.Ns sommes de la diaspora. Ns voulons participer a la securisation de notre mere patrie. Ns avons fait ds preuves en CI et ns allons les faire PR notre patrie. Ns allons aneantir tous ces mecreants qui pillulent les hotels de (cadre du Mnla).. Rester a le’ l’ecoute. “Vive LA Mort Abas LA vie”” A bientot.

  6. Bravo à la Gatia pour ce que vous faites pour votre pays ; depuis longtemps le peuple malien vive dans la paix , dans l’harmonie , cela malgré nos différences ethnique car ceci résume l’une de nos grande valeur au Mali .
    Nous ne pouvons que remercié pour cela et bonne continuation à vous !!!!!!!!!!!!!

  7. L'unicité et la préservation de l'intégrité du Mali doit être la priorité de nos autorités et de chaque malien mais cela passe nécessairement par l'implication de toutes les communautés du Mali en particulier celles du nord. C'est à travers nos actions et comportements citoyens c'est à dire les actes que nous posons au quotidien qui contribueront sûrement au retour d'une paix durable et définitive. Moussa Coulibaly

  8. LE MALI EST MULTIETNIQUE ET LES COMMUNAUTES ONT TOUJOURS VECU DANS LE RESPECT DES UNES ET DES AUTRES.

    L IDEE FASCISTE DES TOUAREGS IFOGHAS N A JAMAIS PASSE ET NE PASSERA JAMAIS AU SEIN DU PEUPLE MALIEN DANS SA MULTIDIVERSITE.

    LES MALIENS SONT TOUJOURS COUSINS ENTRE EUX . LES DOGONS SONT PAR EXEMPLE COUSIN DES TOUAREGS.

    LES VIOLS DE CRIMES SUR ASE ETHNIQUE COMMIS PAR LES TOUAREGS IFOGHAS (MNLA) ET LEURS ALLIES NE RESTERONT JAMAIS IMPUNIS……………….PAR LA GRACE DE DIEU.

    LES MENSONGES DE CE GROUPE CRIMINEL VONT SE DEMENTIR EUX MEMES PAR LA GRACE DE DIEU.
    💡

    • INZISS,comment c’est vous qui va défendre ces localités? au lieu de remercié ses braves gens qui ont défendu leur ville à la place des pseudosmilitaires: les FAMA,Vous conjecturer. Sachez une fois une foi pour toute qu’il y a le Mali mais y a pas d’Etat Malien, il y a le peuple Malien mais y a pas la nation Malienne. Par exemple il n’y pas des institutions dignes en la matière au Mali. Rien d’autres que des institutions mascarades.etc…

Comments are closed.