Actualité des opérations : Plusieurs opérations conjointes et actions de partenariat ont marqué la semaine

0

Dans la bande sahélo-saharienne, plusieurs opérations conjointes et actions de partenariat ont marqué la semaine. Elles illustrent le très bon niveau d’interopérabilité de la Force Barkhane et des forces partenaires.

 

Transfert d’autorité entre le groupement tactique désert Tigre et le groupement tactique désert Auvergne

Le Groupement tactique désert – Intervention et partenariat de  combat (GTD-IPC) Tigre, armé principalement par le 27e bataillon  de chasseurs alpins (27e BCA), a été engagé sur le théâtre sahélien  au sein de l’opération BARKHANE de juin à octobre 2021. Il a été  relevé sur la base opérationnelle avancée (BOA) de Gossi par le  GTD Auvergne, armé par le 92e régiment d’infanterie (92e RI) et  des renforts interarmes de la 2e brigade blindée (2e BB).  Le déploiement du GTD Tigre aura été marqué par le partenariat  de combat avec l’unité légère de reconnaissance et d’intervention  n°5 (ULRI 5) des Forces armées maliennes (FAMa) qui a mené de  nombreuses opérations pour la sécurisation de Gossi et sa région  pendant près de 50 jours.

Alternant opérations en profondeur et d’ampleur dans le Gourma, et entraînements conjoints avec  les FAMa, le groupement a également conduit, en appui de l’Agence française de développement  (AFD) et du Centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères  (MEAE), des projets de développement importants : abduction d’eau sur 30 km, et projet de barrage  et bassins de rétention pour l’élevage. La mise en place, avec la population de Gossi, d’une filière  structurée de formation professionnelle des jeunes du Grand Gossi et d’un éclairage public solaire  sur 10 km, se poursuit actuellement avec le GTD Auvergne.

L’action du GTD-IPC Tigre a permis de maintenir un bon niveau de sécurité dans le Gourma, autour  de la RN 16, de renforcer sensiblement les capacités des unités FAMa de la garnison de Gossi et de réassocier les populations aux projets de développement et aux enjeux sécuritaires.

Le groupement commando harcèle les groupes armés terroristes dans le Liptako

Le groupement commando de la Force Barkhane a mené, du 30 septembre au 6 octobre 2021, une opération de patrouille de recherche et d’action dans  la profondeur, destinée à harceler les groupes armés  terroristes de l’EIGS dans l’ouest du Liptako et à  marquer la présence de la force dans cette région, en  coordination avec les opérations du GTD Edelweiss et  de la Task force Takuba.

Dans cette zone, les groupes armés terroristes  sont peu visibles, difficilement identifiables, extrêmement mobiles et disposent d’un réseau de  sonnettes important. L’action du détachement a
néanmoins permis de caractériser la zone  d’évolution d’éléments de l’Etat islamique au  grand Sahara (EIGS).

Neutralisation de Oumarou Mobo Modhi

Le 7 octobre 2021, dans le cadre d’une mission de  renseignement et d’appui, visant à assurer la liberté de  circulation sur la RN 16 entre Gao et Hombori, au  profit des forces maliennes et des unités françaises, la  Force Barkhane a conduit une opération contre des  éléments du groupe armé terroriste Ansarul Islam,  spécialisés dans la pose d’engins explosifs improvisés  (EEI).
Au cours de cette opération, la Force Barkhane, en  coordination avec ses partenaires malien et américain,  a neutralisé Oumar Mobo Modhi, chef d’un réseau de poseurs d’EEI au sein d’Ansarul Islam.  Le 6 octobre, des éléments d’un groupe armé terroriste ont été détectés au sud-est d’Hombori. Le 7  octobre, après confirmation de leur appartenance au groupe Ansarul Islam, et plus particulièrement  à une équipe de poseurs d’EEI, deux frappes aériennes ont permis de neutraliser cet élément dans la  région de Ouami.  Une unité de la Force Barkhane, mise en place par un hélicoptère de manœuvre Caïman et appuyée  par une patrouille d’hélicoptères de reconnaissance et d’attaque Tigre, a ensuite été déployée pour  reconnaître et fouiller la zone d’engagement.
Après la neutralisation de plusieurs hauts responsables de l’EIGS au cours des derniers mois, cette action permet d’affaiblir Ansarul Islam, un groupe armé terroriste particulièrement actif contre les
forces partenaires, maliennes et burkinabè, contre la Force Barkhane et contre les populations.

Le SEO au service de la permanence opérationnelle 

Sur la Base aérienne projetée (BAP) de Niamey, le  Service de l’énergie opérationnelle (SEO) a  maintenu une activité particulièrement dense  depuis le début du mois d’octobre, afin de soutenir
les opérations.  En une semaine, le SEO a réalisé plus de 180  ravitaillements d’aéronefs, permettant ainsi la  réalisation de l’ensemble des missions de la force.

Cette demande importante s’explique notamment  par le rythme soutenu des activités aéronautiques : avions de chasse, drones Reaper et avions de  transport réalisent plusieurs missions par jour. Dans  un souci de réactivité, et afin d’être en mesure  d’intervenir vite et loin, les aéronefs doivent être  ravitaillés en permanence. Intervenant 24h/24, 7j/7,  le SEO est en mesure de répondre aux attentes de  toutes les unités, et contribue ainsi au bon  déroulement des opérations, terrestres et  aériennes.

Le SEO de la BAP assure également quotidiennement le ravitaillement des forces alliées engagées sur  la zone (américaines, belges, allemandes et italiennes) et soutient ainsi leurs activités aériennes.

Cet approvisionnement important s’explique également par l’étendue de la zone géographique du théâtre comportant d’importantes élongations et nécessitant du ravitaillement en vol.

Section d’appui à l’engagement débarqué du 33e RCP malien : la formation EFS se poursuit

Cette semaine, les instructeurs des Éléments français au Sénégal (EFS) poursuivent leur action au profit des militaires maliens du 33e régiment des commandos parachutistes, dans les domaines de l’escorte de convoi, de la réaction face à une embuscade ou encore de la patrouille en ambiance contre-IED.

Répondant aux besoins exprimés par le partenaire malien, cette formation qui se déroule du 5 au 15 octobre est adaptée aux réalités locales. L’objectif des EFS est de permettre à ce régiment d’élite d’être encore plus performant pour contrer la menace terroriste.

CCOM/Barkhane

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here