G5 Sahel : l’Union Européenne promet des ressources additionnelles de 138 millions d’euros

0

L’annonce a été faite la semaine dernière par la cheffe de la diplomatie Européenne Féderica MOGHAERINI au cours d’un point de presse co animée par le chef de la diplomatie Malienne Tiéblé Dramé.

La patronne de la diplomatie Européenne était au Mali dans le cadre d’une tournée sous régionale qui l’a conduite au Mali. Au cours de cette visite, elle a rencontré des autorités maliennes en premier lieu, le président de la République Ibrahim Boubacar Keita et le premier ministre Dr. Boubou Cissé, au menu, les questions du G5 Sahel, le dialogue politique et la crise au centre. Elle s’est rendue au centre du pays pour s’enquérir  de la situation qui prévaut. D’abord le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Tieblé Dramé, dans ses propos liminaires a salué et remercié l’Union Européenne pour les soutiens inestimables qu’elle ne cesse d’apporter à notre pays surtout pendant les moments difficiles à savoir la crise multidimensionnelle de 2012 que notre pays a connue. Mme Féderica MOGHAERINI se dit honorée de la visite au Mali, 2ème du genre pour son mandat mais aussi satisfaite des échanges qu’elle a eus avec les plus hautes autorités sur différents sujets notamment le dialogue politique et la crise au centre. Sur le dernier point, Féderica MOGHAERINI a souligné qu’elle s’est rendue au centre du pays pour écouter les communautés et voir les préoccupations afin d’apporter des solutions. C’est pourquoi à l’en croire les soutiens de l’UE au Mali n’est pas seulement militaires et sécuritaires mais humanitaires sans oublier le développement. Il faut que les populations aient accès aux services sociaux de base, sur ce point, elle laissé entendre que l’UE va continuer sur la base des engagements, d’où le décaissement très prochain de 10 millions d’euros pour soutenir les secteurs clés notamment l’éducation, la justice mais aussi appuyer le dialogue en cours. Le sujet dominant de cette tournée sous régionale de la première responsable de la diplomatie Européenne a été l’opérationnalisation des forces conjointes du G5 Sahel. Pour ce faire, selon Féderica MOGHAERINI, l’UE en tant que premier contributeur du point de vue financier va débloquer des ressources additionnelles de 138 millions d’euros pour faire face aux défis sécuritaires dans le Sahel mais cette fois-ci avec la création de la composante police du G5 Sahel. En réponse à une question d’un de nos confrères sur le retard pris dans l’opérationnalisation des forces conjointes du G5 Sahel, Féderica MOGHAERINI dira qu’une meilleure coordination reste à faire pour opérationnaliser les forces avant d’ajouter qu’il revient aux pays du Sahel de combattre l’insécurité au Sahel et que les Européens ont le devoir d’accompagner davantage. À titre de rappel, l’étape de Bamako a été précédée par la rencontre de la cheffe de la diplomatie Européenne avec les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel autour du président Rock Marc Christian Kaboré, président en exercice des chefs d’Etats des pays du G5 Sahel . En somme on peut noter que cette tournée de Féderica MOGHAERINI avait comme objectif principal de donner un coup d’accélérateur à la coopération entre la France et les pays du Sahel surtout à un moment où l’insécurité gagne du terrain à grand pas.

 

Mamadou Nimaga

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here