La chute d’IBK : Coup de génie ou combines ?

24

Du jamais vu dans l’histoire d’un coup d’Etat militaire au Mali ! Un coup de génie ou un heureux hasard fait que le président de la République et son Premier ministre ont été cueillis au même endroit sans aucune résistance.

Était-il planifié ? Récapitulons toute l’histoire ! L’ex- président IBK peinait à résoudre la souffrance du peuple qui l’a ouvert grandement les portes du pouvoir en 2013. Et des bisbilles l’opposaient dès son premier mandat à ses alliés qui réclamaient leur part de gâteau. Assoiffé de pouvoir suprême il ne s’est pas laissé non plus intimider par ses opposants, qui figuraient dans le cercle restreint de ses amis en 2013 quant il arrivait au pouvoir. Il a procédé à un forcing pour briguer un second mandat en 2018 malgré un bilan jugé calamiteux pour beaucoup. Après de nombreuses contestations, IBK s’est maintenu au pouvoir. Son principal concurrent Soumaïla Cissé chef de file de l’opposition, avec ses alliés se sont retrouvés au sein du FSD (Font de sauvegarde de la démocratie) au lendemain de la présidentielle de 2018.

Après de nombreuses actions IBK et son Premier ministre d’alors, Soumeylou Boubeye Maïga, sont parvenus à tenir tête avec l’Accord politique donnant naissance à un gouvernement d’union nationale sans la participation de l’URD, le parti de Soumaïla Cissé qui n’en voyait pas l’opportunité. A préciser que cet Accord politique était une des recommandations fortes du Dialogue National Inclusif (DNI) organisé en vue d’une décrispation du climat sociopolitique.

Refusant toute proposition de rapprochement au pouvoir, certains du FSD sont allés jusqu’à affirmer qu’ils rendront ce pays ingouvernable pour le régime. C’était les prémices d’une effervescence sociale consécutive à des grèves dans presque tous les secteurs (éducation, santé, magistrature etc.). Combinée à la montée en puissance de l’insécurité du Nord progressant vers  le Centre du pays et des scandales en cascades portant sur l’achat d’équipements militaires, précédé de controverses sur le nouvel avion présidentiel.  Enflant une grogne populaire qui prenait une nouvelle tournure avec l’entrée en scène de l’icône Mahmoud Dicko réclamant le départ de Soumeylou Boubeye Maïga à la tête de la primature appuyé par le chérif de Nioro Bouyé Haïdara. Ainsi Boubou Cissé, ministre de l’Economie et des Finances sous le Premier ministre sortant s’est vu nommé à la tête de la primature avec comme principale mission de mettre en exécution les recommandations du DNI et la gestion des dossiers brûlants, notamment les équipements militaires (avions nouvellement acquis mais cloués au sol). Sur ce terrain, il a peiné à donner satisfaction à la hauteur des attentes formulées.

Boubou s’est lancé dans l’organisation des élections législatives conformément au DNI. En dépit des réserves d’une frange de la classe politique qui invoquaient des problèmes sécuritaires, il s’est évertué à organiser des  législatives.

La suite des événements s’est chargé de lui donner tord.  Le chef de file de l’opposition, député sortant qui s’était aventuré dans sa circonscription électorale en a payé un lourd tribut. Des mauvaises langues attribuent à présent son rapt à un coup bien planifié.

Après un premier tour, le deuxième fût très contesté, l’image de la Cour constitutionnelle déjà mise à rude épreuve recevait le coup de grâce, faisant pencher la balance vers un bricolage électoral.

Moussa Timbiné, candidat en commune VI,  remis en scelle  par la Cour s’est retrouvé à la tête de la sixième législature. Un affront pour les vieux politicards, pour la plupart frustrés par le régime et sa gestion calamiteuse des affaires de la nation. Cette limite qu’il ne fallait pas franchir jetait le feu dans leur tanière. A la quête cruelle de légitimité, l’imam Dicko  jouait son va-tout. Très vite, ils se sont regroupés au sein du Rassemblement le 5 juin –Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP). Avec personnalité morale l’imam Mahmoud Dicko, lui et sa coordination (CMAS) ont joué un rôle déterminant pour redonner espoir à ce peuple qui n’aspire qu’à la stabilité perdue depuis 2012.

Après de nombreuses sorties populaires et des tentatives d’apaisement du régime, IBK n’est pas parvenu  à donner satisfaction aux revendications du M5-RFP. Le reste du film est connu !

La logique possible !

Soumaïla Cissé un opposant dont la côte de popularité ne crevait pas le plafond, victime de ses écarts de langage pendant qu’il occupait le poste de ministre de l’Economie et des Finances. Sans remuer sa langue, il avait vertement soutenu que « pain est un luxe » pour les Maliens qu’ils tançaient pour leur consommation jugée abusive du sucre. Ces propos lui collent encore à la figure, entravant quelque peu son   but ultime, son accession  au pouvoir.

IBK K.O, alors qui pour tenir la baraque au terme de la Transition ? L’espoir renaît surtout au lendemain des lettres remises à sa famille assimilées à une preuve de vie. Un heureux hasard ou un jeu politique ? IBK et Boubou pris ensemble, Karim en fuite et l’épouse d’IBK absente. Le régime a été balayé en un clin d’œil sans aucune résistance, donnant des idées à des augures que le tapis rouge est déployé sous les pieds de Soumi une fois libre !

Ousmane Mariko

Commentaires via Facebook :

24 COMMENTAIRES

  1. Tienkafo
    Votre commentaire exprime la mentalité du malien moyen influencé, trop ne le savent pas,par vingt-trois ans de dictature militaire.
    Quand les militaires ont accédé au pouvoir,ils ont commencé à s’enrichir au vu et au su de tout le monde.
    C’est à partir de ce moment que la fonction d’officier de l’armée a commencé à avoir une valeur sociale.
    C’EST PLANTÉ DANS L’ESPRIT DES MALIENS QU’OCCUPER UNE FONCTION ÉTATIQUE ET ÊTRE RICHE EST SYNONYME DE VOL.
    Il est aussi calqué qu’on ne devient ministre que pour s’enrichir.
    ON A BEAU PRÉCISÉ QU’ON EST VENU SERVIR LE MALI, QUE CE QU’ON GAGNE DANS NOTRE MÉTIER EST DE LOIN SUPÉRIEUR AUX ÉMOLUMENTS D’UN MINISTRE,TRÈS PEU Y CROIENT.
    Il suffit d’être ministre pour qu’on dise que tous vos investissements sont le fruit du vol de l’État.
    Des cadres supérieurs qui ont servi à l’international avant de rentrer au Mali, ont investi énormément sont taxés de vol s’ils sont ministres au motif qu’ils habitent dans des immeubles que le malien moyen n’ose imaginer construire.
    À partir du 26 mars 1991,la gestion saine des finances publiques a rendu l’État crédible.
    Des marchés sont attribués et les payements effectués.
    Beaucoup de jeunes ont pu créer leurs entreprises soutenues par les marchés publics,même si ces marchés sont liés majoritairement à des liens politiques ou familiaux.
    Toujours est-il que trop de jeunes cadres se sont enrichis pendant l’ère démocratique.
    Phénomène qu’on n’a pas vu pendant les vingt trois ans de dictature militaire.
    Certains de ces jeunes sont nommés ministre.
    Leurs richesses ont précédé leurs fonctions,même si certains profitent de leur position pour s’octroyer des marchés.
    ON NE JUGE PAS LE TRAVAIL D’UN MINISTRE PAR SA RICHESSE.
    C’est une erreur que trop de nos compatriotes font.
    Un ministre travaille avec une feuille de route.
    A t’il exécuté les recommandations édictées?
    Si c’est exécuté, même s’il en a profité pour donner des marchés à des proches, il doit être félicité.
    Que le ministre ait le pouvoir de donner des marchés gré à gré ou qu’il viole les règles d’attribution du marché sans sanction est le signe du dysfonctionnement de notre ÉTAT.
    Tant que ce dysfonctionnement existe, les hommes politiques auront un moyen inespéré de financer leurs activités politiques.
    Il faut corriger ces dysfonctionnements,le ministre n’aura pas l’occasion de s’enrichir puisqu’il ne sera plus mêlé dans l’attribution des marchés, un service indépendant étant dédié à attribuer les marchés.
    Les ministères ne constateront que l’exécution.
    Ainsi ceux qui sont venus riches dans le gouvernement ne seront plus accusés de s’enrichir indûment.
    Parmi les cadres du M5-RFP,il y a trop qui travaillent pour leurs propres comptes à commencer par le plus vieux CHEICK OUMAR SISSOKO.
    On ne peut pas dire que les produits de ses cinémas qui ont fait le tour du monde ne lui permettent pas de se construire l’immeuble de son rêve.
    MOUNTAGA TALL a construit son immeuble à faladie avant la chute de la dictature militaire.
    MOHAMED ALY BATHILY a plus servi à l’extérieur du Mali qu’à l’interne.
    Cela ne lui permet pas de se faire l’immeuble de son rêve?
    AYONS LEZ YEUX RIVÉS SUR LE TRAVAIL DU MINISTRE, SI ON VEUT QUE CE PAYS SE DÉVELOPPE.
    Très peu le fond, mais si le ministre commence à changer de mine,on commence à dire qu’il profite des derniers publics.
    C’est pourquoi on dit que tous les ministres de l’ère démocratique sont des voleurs.
    Ce n’est pas vrai.
    Trop ont fait de bon boulots, sont dans des immeubles enviables avant d’être ministre.
    TAPO vient de dire publiquement qu’il a construit son immeuble avant d’être président de la CENI.
    Ce que je confirme pour avoir été informé de la qualité de l’immeuble en 1995 d’un camarade.
    Mais des maliens l’ont accusé de le faire avec l’argent de la CENI.
    Nous sommes trop de cadres qui servent à l’extérieur, ont fait des investissements au pays.
    Il suffit qu’on soit nommé ministre pour qu’on dise que ces investissements sont le fruit du vol.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  2. Qu’il s’agisse d’un coup de génie ou de combines, il reste certain que Boua et sa famille et son régime ont précipité le pays dans l’abime. Tous ceux qui sont auteurs ou complices des détournements deniers publics seront entendus et, au besoin, poursuivis par la justice. Ils devraient, dès à présent, se dénoncer eux-mêmes et commencer à rembourser ce qu’ils ont volé au pays. Ceci demeure indispensable pour que le pays enfin vive et que les maliens puissent être fiers de leurs revenus. Le CNSP et le M5 devraient travailler ensemble pour mener le bateau Mali à bon port. A bon entendeur, salut.

    • Zero! Commentaire Zero !
      LES M5 XXX ET LE CNSP S ASSOCIERONT POUR QUE LES COROMPUS NE SOIENT PAS PUNIS,
      🗿 ILS S ARRANGERONT POUR QUE LE MORCEAU DE GATEAU ARRIVE A LA BON PORTE, ET QUE LE BATEAU MALI ARRIVE A BON PORT!🗿

  3. 🗿 VRAIE SOLIDARITE DANS LA COMMUNAUTEE, RESPECT DE LA VIE PRIVEE DE CHACUN DANS CETTE COMMUNAUTEE🗿

    POLITIGUI MOKO NI MALOBALIYA TE BAN, DINEH MOKO NI MOLOBALIYA ANI KAKALAYA TEH BAN!

    POLITICIENS EHONTES, LEADERS RELIGIEUX FORNICATEURS CALFEUTRES ET MALHONNETES!

    🗿LE PEUPLE DOIT S ORGANISER LOCALEMENT, C EST LA SOLUTION, FAIRE SON CADRE DE VIE AGREABLE ET RESPECTER LA VIE PRIVEE D AUTRUI !🗿

    • La solution c’est de créer un état fédéral comme ça ils auront leur Azawad et pourront continuer leur bissimallah et nous laisser tranquille,
      Sauf que ces gens là ne savent pas ce qu’est la vie privée ils ont la science infuse

      • Kenedougou, je partage bien la solution fédérale. De cette manière, chacun s’attèlera au développement de sa région avec les ressources dont elle regorge et le labeur de sa population. Les fainéants ne pourront plus gagner leur vie à l’aide des kalachnikov. Ils pourront être faire du razzia comme leur maîtres arabes savent le faire, mais ils seront faciles à identifier et à combattre.

      • TOUT A FAIT, KENEDOUGOU!
        AU MOINS QUAND ILS DECIDENT DE VENIR CHEZ NOUS NOUS LES FERONT RESPECTER NOS LOIS TRADITIONELLES, SINON ILS SUBIRONT LES CONSEQUENCES ET NOUS NE PARDONERONS PAS L INVASION ISLAMIQUE AVEC LES MOSQUEES ET LES WADJILOU D ENFER! VIVEMENT LE FEDERALISME! QUE LES GENS QUI SE SENTENT DISCRIMINES LABAS DANS “LA SAVANE, A’SAWAG, AL SUAVE, LA SAUVAGE” DOIVENT SE BATTRE CONTRE LEURS OPPRESSEURS ARABISANTS ET SE RALIER A UN COMBAT JUSTE! L ARABE ET L ARABISANT NE SONT PAS LES AMIS DE L AFRIQUE!

        ILS TUENT LES AFRICAINS NOIRS PARTOUT OU IL YA DES RICHESSES MEME AU NORD DU MOZAMBIQUE!

  4. Je crois à la thèse de Combine . Je ne comprends pas comment un régime despote , évincé du pouvoir et aucun artisan de la malgouvernance ne soit arrêté. Le general Moussa Diawara , Karim Keita , Bouba Keita et autres ont pu faire sortir leurs familles hors du territoire . Le 18 Aout 2020, jour du coup d’Etat ils étaient tous dans la ville de Bamako , mais ont pu échapper à l’arrestation. Il faut réfléchir sur cet aspect de la situation . Des indiscrétions parlent de l’implication de Moussa DIAWARA dans ce vrai faux coup d’Etat . En tout cas bon nombre de maliens se posent la question de savoir si réellement c’est un coup d’etat .

    • Si tous les artisans de la mal gouvernance sont arrêtés le M5 RFP va disparaître puisqu’il est constitué essentiellement de ces artisans vont vous parler. Tapo vient de dire que l’immeuble de Bathily à l’ACI 2000 coût cher que le sien. Il y en a parmi eux qui ont fait goudronner les rues qui aboutissent à leur résidence royales. Que dire de ceux qui ont touché de doubles salaires pendant des années?
      La pourriture du Mali n’a pas commencé avec IBK. Si on doit y trouver une solution, nous devons cesser de nous focaliser sur IBK.

    • ….c est la faute a la religion des maliens,l islam impose,qui controle son ame,sa vie,ses actes,sa pensee, l obligeant a l hypocrisie!

  5. Si Soumi sort maintenant, cela sera la confirmation qu’il n’était aux mains de personne, comme le clament certains proches du pouvoir défunt

    • DRAGO,DARGO,DRAKO,DARKO,DARK,TARKO,TRAKO,TARO,TORO,TARHUN,DARGUN,DRAGON,DRACO,DRAGON,TARHO,TARHUN, NOIR!

      LA MANIERE MEME DONT SOUMI A DISPARU TEMOIGNE QU IL S EST “AUTOKIDNAPE”, MOI JE VOIS LA UNE STRATEGIE, IL ETAIT BIEN CONNU QUE SOUMAILA AVAIT PROMI DU SANG DES MALIENS ET SON AMI CEYLOU DALAIN DIALLO ETAIT MEME VENU AU MALI LUI APPORTER SON SOUTIEN, JE RAPPELLE QU EN GUINEE LE SANG COULE TOUJOURS QUAND CELUI LA FAIT SORTIR LES PEULHS CONTRE N IMPORTE QUI,ALORS SOUMAILA A PREFERER FAIRE CE SANG COULER PAS PAR SES PROPRES MAINS MAIS PAR CELLES DES ASSOIFFES A BAMAKO QUI EUX SONT MOINS MODERES QUE LUI, LA CARTE ISLAMIQUE DICKO, CHERIF ET AUTRES ALLIES ETANT DESORMAIS L OPTION, IL (SOUMI) DEVRAIT S ECLIPSER DANS DE MAINS AMIES QUI D AILLEURS ONT LIBERE TOUTE SA COMPAGNIE!
      DITES ELECTIONS PRESIDENTIELLES DEMAIN ET SOUMI REAPPARAITRA AUJOURDHUI MEME POUR DEPOSER SA CANDIDATURE! CE SERAIT QUAND MEME BETE SI LES MALIENS L ELISSAIENT PRESIDENT! UN CORROMPU AUX LIAISONS MARCHANDES ET AFFAIRISTES! SI NOUS PARLONS DE CORRUPTION SOUS IBK SOUMI VENDRA LE MALI ACEC SON CONTENU HUMAIN!

      • Toute honte bue, vous osez encore parler de Boua en rapport avec la disparition de Soumaïla CISSE. Ce ne sont pas vous M5 RFP qui aviez dit que Soumaïla CISSE se trouvait entre les mains d’IBK?
        Même le mensonge grotesque est révélé au grand jour, vous osez en parler encore?
        HUM, Kabako den dan ye ni ye. A fo mogo nyenkolo den bè se ka fara tan hali maloya denkelen t’a la?

  6. MEME SANS IBK PERSONNE NE VOTERA POUR SOUMAILA CISSE, VOILA LA VERITE, SOUMAILA N EST PAS MEILLEUR A IBK OU N IMPORTE QUEL AUTRE DE LA DITE CLASSE POLITIQUE, CETTE DIVISION MEME ETANT UNE INJURE AUX MALIENS!

    LE PROCHAIN PRESIDENT ELU DES MALIEN DEVRA ETRE UN PRESQUE INCONNU ET UN TECHNOCRATE OU MEME UN MILITAIRE EN TENUE! JE NE VOIS TOUJOURS PAS , DANS LE MALI ACTUEL, LA RAISON DE COUP D ETAT SI CE N EST QU UN COUP D IMPOSTURE! DE MEME QUE NOS MANIFESTATIONS D OPPOSITION QUI ONT ASPHYXIE IBK ET BOUBOU, CES GENS DU M5 XXX ONT AMENE IBK AU POUVOIR ET ONT ETE SES MINISTRES DEPUTES ET COLLABORATEURS ECARTES DES MANES FINANCIERES, VOILA LA RAISON!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here