Le retrait des soldats ivoiriens de la MINUSMA : Quand l’isolement diplomatique du Mali continue

12

Après l’Egypte et le Royaume Uni, c’est au tour de la Côte d’Ivoire de décider le retrait de ses troupes à la MUNISMA. C’est dans un courrier adressé aux Nations unies qu’Abidjan a indiqué sa volonté de retirer « progressivement » ses militaires et policiers déployés au sein de la mission de maintien de la paix au Mali. Ils sont au nombre de 850 éléments déployés au Mali depuis 2014.

 Au lendemain de l’annonce par la Grande-Bretagne de sa volonté de retirer de façon anticipée ses 300 soldats déployés au Mali en appui de la MINUSMA, c’est la décision de la Côte d’Ivoire qui est rendue publique. Dans une correspondance adressée le 11 novembre au bureau du secrétaire général adjoint aux opérations de paix, la mission permanente ivoirienne auprès des Nations unies le gouvernement ivoirien a clairement indiqué qu’il retirerait ses militaires. Cette action est-elle la suite logique de l’incident diplomatique entre la RCI et le Mali au sujet des 46 soldats incarcérés ?  Alassane emboite-t-il le pas à Macron qui a retiré Barkhane et qui vient de suspendre l’aide au développement ?  

 

 Pour rappel le retrait des soldats ivoiriens de la MINUSMA avait été annoncé le 28 octobre dernier, à l’issue d’un entretien entre Léon Kacou ADOM, ministre ivoirien délégué des Affaires étrangères, et Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint aux Opérations de Paix de l’ONU. Le représentant de la Côte d’Ivoire à l’ONU, dans une correspondance ce 11 novembre, a officialisé ce retrait.

Tout comme la Côte d’Ivoire, le Royaume-Uni a aussi annoncé ce lundi 14 novembre, le retrait anticipé de ses militaires actuellement déployés au Mali. Déjà, le représentant de la Côte d’Ivoire auprès des Nations-Unies informe que la relève de la compagnie de protection basée à Mopti ainsi que le déploiement des officiers d’État-major (MSO) et des Officiers de Police (IPO), prévus respectivement en octobre et novembre 2022, ne pourront plus être exécutés. Le retrait des soldats ivoiriens sera effectif en août 2023.

Tensions diplomatiques entre Abidjan et Bamako 

Aucune raison officielle n’est donnée pour ce retrait mais les relations entre la Côte d’Ivoire et le Mali se sont considérablement tendues ces derniers mois, en particulier après l’arrestation en juillet dernier de 49 militaires ivoiriens à Bamako.

L’annonce du retrait «progressif» des troupes ivoiriennes intervient dans un contexte de tension diplomatique entre le Mali et la Côte d’Ivoire, au sujet des 49 soldats ivoiriens considérés par Bamako comme des mercenaires. Ces soldats arrêtés depuis le 10 juillet 2022 n’ont jamais été formellement reconnus par l’ONU comme étant ceux du National Support Eléments. La médiation togolaise qui avait obtenu la libération des trois femmes du groupe semble avoir atteint ses limites.

Plusieurs autres médiations sont en cours pour obtenir leur libération. Pour rappel début octobre le président ivoirien Alassane Ouattara avait assuré que les choses évoluaient “bien”. Alors pourquoi ce retrait ?  La réponse est à chercher du côté de Bamako qui ne semble pas faire bouger les lignes depuis la tentative de la double médiation togolaise d’abord, après sénégalaise. Pourrait-on tenter de dire que ce retrait est également motivé par le fait qu’aucun résultat tangible n’est visible pouvant faire espérer à une sortie rapide de la crise avec le retour à l’ordre constitutionnel. D’aucuns prêtent à la Côte d’Ivoire de faire le jeu de la France qui a non seulement décidé de retirer les forces Barkhanes, mais aussi et surtout suspendre son aide au développement. Tout compte fait l’isolement diplomatique du Mali  continue de plus belle. Il reste aux autorités maliennes de faire en sorte que d’autres pays n’imitent pas la Côte d’Ivoire, l’Egypte et le Royaume Uni. Donc la diplomatie n’est doit plus être dolosive, mais proactive.

                                                                                                                                Assitan DIAKITE

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. @Kadia: Le retrait des soldats ivoiriens de la MINUSMA: Quand l’isolement diplomatique du Mali continue. HONTE A TOI DIAKITE MUSO, MALANKOLON DEN LE MALI N’A PAS BESOIN D’ENNEMIS A LA MAISON CAR CES SOLDATS IVORIENS SOUS ALLASSANE DRAMANE OUATTARA NE SONT QUE LES YEUX ET LES OREILLES DE LA MAUDITE FRANCE!

  2. 850 soldats ivoiriens 300 britanniques 1000 allemands Egypte sénégalais Guinée pakistanais estoniens belges etc…. Depuis 2014 et malgré tout pour qu’elle résultats vraiment
    Souvent je le dis vraiment que notre malheurs et de nôtres fautes en acceptant que des pays de moins nous imposent leurs idées et leurs souhaits est de nous traiter toujours comme des sous hommes et par malheur s’ajoutent des journalistes vendu qui se donnent à n’importe quelle prix pour saboter leurs propres gouvernements

  3. Il y a des isolement qui valent mieux que des rapprochements sans valeur, il faut s’éloigner des personnes qui cherchent à vous détruire sous la couverture d’un colon que les autres colonisés du continent n’arrivent pas à se défaire, Thomas SANKARA disait ceci ” l’esclave qui n’arrive pas à se défaire de son esclavage, ne mérite pas qu’on s’apitoie sur son cas”. Il est temps et grand temps que le Mali s’érige loin et très loin des pays africains de la MINUSMA qui sont venus pour diviser le pays depuis très longtemps, il y a même certains dont les représentant disaient haut et fort que le Mali est trop grand et qu’i faut le diviser, quelle ignominie? Quelle indignité de ces hommes? Ce sont de véritables fripouilles.

  4. Vive la guerre contre la Côte d’Ivoire. Quand attaquons-nous ces chiens de chrétiens ? Les jeunes musulmans sont prêts.

  5. Assitan Diakité n’importe quoi le Mali n’est pas isolé diplomatique la sanction sauvage de CEDEAO il va isoler le départ de contingent ivoirien, n’importe quoi .

  6. Le retrait des soldats ivoiriens de la MINUSMA: Quand l’isolement diplomatique du Mali continue. HONTE A TOI DIAKITE MUSO, malankolon den. LE MALI N’A PAS BESOIN BESOIN D’ENNEMIS A LA MAISON CAR CES SOLDATS IVORIEINES NE SONT QUE LES YEUX ET LES OREILLES DE LA MAUDITE FRANCE!

    • Encore toi le fafaroh fils de djandjou enfant d’esclave guiranke’, tu continues de vociferer ici pendant que les moujadines de kouffa sont en train de mougou ta sale mere a gao.

    • C’est ta maman qui est malankoloden. C’est elle qui t’a sorti et mis au monde pour que tu vienne insulter tout le monde. Dankadé Ba-Bô.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here