Protection civile : fin de la formation militaire de 501 recrues du contingent 2018

0

Le chef d’Etat-major de l’Armée de Terre, le Général  Kéba Sangaré a présidé le vendredi 30 août au Centre Instruction de Markala (Ségou), la cérémonie de fin de  formation militaire des recrues du contingent 2018 de la Protection civile.

-Maliweb.net- Ils étaient aux nombres de cinq une (51)  recrues (filles et garçons) à participer à la formation. Ils ont pendant cent vingt jours soit quatre mois acquis les connaissances fondamentales de la vie militaire, que sont la discipline, la disponibilité, le rendement, le savoir-être et le savoir-faire.

Selon le colonel Issa Kaloga, chef du commandement du COFEEAT (Commandement des organismes de formation, d’entrainement et d’expérimentation de l’Armée de Terre), il ne sera plus toléré qu’unedes recrues soit incapable de creuser un trou individuel ou être incapable de mettre un impact entre les deux yeux d’un ennemi à 200 mètres.

Il a pour cela exhorté les jeunes à consolider les acquis par une quête perpétuelle du savoir et par leur maintien en condition physique à travers la pratique quotidienne du sport.

De l’avis du Colonel Kaloga, en recevant les jeunes, le COFEEAT avait pour mission de les transmettre des connaissances tactiques, techniques de les donner une aptitude physique au-dessus de la moyenne et enfin leur permettre d’avoir un moral à toute épreuve.

« Vous avez choisi la carrière du Soldat de feu. Sachez que c’est un métier très difficile mais noble. Etre soldat c’est accepter les obligations d’une vie difficile » a prévenu le chef d’Instruction, Moussa Arama. Avant de les inviter à être disciplinés, compétents, courageux et endurants.

Le directeur général de la Protection Civile, le Colonel-Major, Séydou Doumbia, a insisté sur la qualité de la formation reçue, qui est le fruit de la bonne collaboration entre tous les corps de l’armée malienne. Selon lui la formation est indispensable de la carrière d’un Sapeur-pompier. «C’est même l’une des dispositions du statut général des fonctionnaires de la Protection Civile », a-t-il souligné.

Le chef d’Etat-major de l’Armée de Terre, le Général Kéba Sangaré s’est réjouis du résultat du résultat de la formation. Selon lui, tout type de soldat malien et conformément aux instructions du chef d’Etat-major général des Armées, doit être capable en un laps  de temps de creuser son trou individuel pour se protéger et surtout utiliser son AK 47 ou son arme individuelle à une distance de 200 mètres.

La remise des distinctions aux plus méritants, des démonstrations d’art martial et le défilé des troupes ont mis  fin à la cérémonie.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

De retour de Markala

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here