IGAIMA Modèle Show : Afin que le mannequinat nourrisse son homme

0

Cette compétition de défilé de mode qui a opposé 25  mannequins, a été organisée en hommage du défunt Jacob, dont la maman s’est vu remettre  une enveloppe de 500 000 de FCFA.

Le week-end passé,  les professionnels et admirateurs de la mode se sont retrouvés au Centre international des conférences de Bamako (CICB), pour célébrer la 2ème édition de cet évènement dénommé « Igaima modèle show » de l’Agence Igaima, de Fadi Maiga. Aux termes de plusieurs passages des mannequins habillés en couture locale, il y a eu trois gagnants : Penda Doumbia, Cheick Traoré et Fatou Diop, empochant chacun la modique somme d’un million de FCFA.

Les différents passages des mannequins, étaient soutenus par des prestations musicales de plusieurs artistes connus sur la scène nationale et Tiken Jah Fakoly, le reggae man de renommée internationale. Il y a eu aussi des prestations d’humoristes, pour permettre au public de passer une agréable nuit à la faveur de la promotion de la mode au Mali.

Auparavant, l’initiatrice et promotrice de cet évènement incontournable de la valorisation du mannequinat,  Fadi Maiga a livré un message fort applaudi. IGAIMA contribue à la promotion, à la valorisation et surtout à donner une image positive du mannequinat  au Mali a t-elle dit.

Parlant du  mannequin, elle a laissé entendre que cela ne va pas sans le styliste. De même que le styliste ne va pas sans le mannequin. C’est pourquoi, selon elle, le mannequin  donne vie à nos créations. Et c’est en reconnaissance de cela que cet évènement a été initié.

Et Fadi Maiga d’ajouter que le mannequin n’est autre qu’un modèle de personne. « Nous sommes là pour magnifier toutes les beautés. Oui car être diffèrent de l’autre n’est jamais drôle sous quelque latitude que ce soit. Toute créature humaine est différente en chacun de ceux qui la regardent, c’est parce que nous sommes différents que nous sommes complémentaires. La différence est une beauté qu’on doit apprendre à voir.  S’aimer et être toujours à l’aise avec la beauté que nous possédons est une liberté » a-t-elle expliqué.

Fadi Maida a profité de cette occasion pour lancer la 2ème édition du Festival d’ici et d’ailleurs (FESTIA),  ce grand rendez-vous dédié à la mode. Celle-ci doit se tenir du 12 au 15 décembre 2019 à Sikasso. Comme à l’édition précédente, celle du mois de décembre est également  placée sous la présidence de  la Première Dame, Mme Keita Aminata Maiga. Elle sera organisée en partenariat avec les départements ministériels  concernés.

Aussi, le FESTIA se révèle comme un itinérant axé essentiellement  autour de  la mode mais aussi autour de l’humour,  la musique, la danse et la gastronomie qui constituent un large programme d’animation socioculturelle pour le développement économique de l’artisanat du tourisme et de la culture de notre pays.

A noter que l’Agence IGAIMA a été créée pour venir en aide aux jeunes mannequins en leur apportant de l’encadrement, de l’assistance et du professionnalisme, afin qu’ils puissent jouir de leur droit professionnel. « Car au-delà de la passion qu’ils clament tant, c’est un métier et comme tout autre métier, il doit nourrir son homme. Le métier de mannequinat ne doit pas faire exception » a lancé Fadi Maiga en cri de cœur.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here