« La vie de tous les jours à Tombouctou, suivi de Maya »: Un livre sur les mystères de la ville des 333 Saints

0

Cet ouvrage de 167 pages de Sane Chirfi Alpha évoque la grandeur et  la riche culture de la ville des 333 Saints dans toute sa splendeur

C’est une salle de Thierno Bocar de la bibliothèque nationale  qui a servi de cadre, à la présentation de ce nouvel ouvrage.  Edité par ” Innov Editions” avec un apport financier très important de l’ONG Savama DCI, cette œuvre de SaneChirfi Alpha vient s’ajouter  à d’autres pour magnifier les Tombouctiens à travers leur  passé riche et émouvant.  C’est pourquoi,  à sa présentation,  qui a eu lieu le jeudi dernier, les ressortissants de cette ville et sympathisants curieux d’en savoir un peu plus sur les mystères de la ville, ont pris d’assaut l’amphithéâtre Thierno Bocar de la bibliothèque nationale.

Pour mieux conduire les débats, l’expertise du présentateur de la Chaîne de télévision “Africable” Robert Dissa,  a été sollicité.  Celui-ci a introduit la cérémonie par les mots de bienvenue du directeur exécutif de l’ONG Savama DCI, Dr Abdel Kader Haidara. Ce dernier, dans ces propos a laissé entendre que l’auteur est fondateur et membre à part entière de l’ONG Savama DCI. Déclinant brièvement, les missions qui justifient le bienfondé de son organisation,  Haidara dira que l’accompagnement de Savama DCI ne fera pas défaut pour les futures oeuvres à venir de SaneChirfi Alpha.

L’auteur lui-même de son côté s’est dit très heureux d’avoir contribué à la sauvegarde et à la pérennisation d’une portion du patrimoine immatériel de Tombouctou.  Selon lui en éditant ce livre,  il a voulu  inviter les jeunes à s’intéresser à ce riche patrimoine, à travers la découverte de ses mystères. Concernant les mystères dont fait cas l’auteur de l’ouvrage, il s’agit, entre autres de “Al Farouk” qui symbolise la grandeur historique d’un chef guerrier. Egalement, SaneChirfi  Alpha dans ses  explications,  a fait savoir que l’ouvrage met en relief l’Islam qui est l’une des religions les plus pratiquées dans la ville des 333 Saints. Selon lui, cette religion qui a toujours constituée la force des Tombouctiens est  identique par son caractère de tolérance.  C’est pourquoi, selon l’entendement des Tombouctiens, la ville même est symbole de paix, de tolérance et surtout de respect  du prochain.  A ce titre d’exemple, l’auteur a cité ce grand érudit qu’était Ahmed Baba, dont l’université de la ville porte aujourd’hui le nom.

Toujours dans ses explications, l’auteur a rappelé l’histoire des dattiers sauvages poussant à Tombouctou. Au regard de toutes les potentialités que la terre offre aux Tombouctiens, il est  bon, voire souhaitable d’entreprendre des actions de développement dans le secteur agricole a t-il souligné. De même de l’auteur parle dans son livre du “Maya” qui fait l’une des particularités des Tombouctiens. Quant à la beauté de la ville,  elle est avec le mythe.

Les témoignages de plusieurs personnalités ont également marqué la présentation de l’ouvrage. Il s’agit d’anciens diplomates et ministres, des collaborateurs à l’auteur, des ressortissants de la ville, des chercheurs pluridisciplinaires etc. La plupart de leurs témoignages ont consisté à faire l’éloge de SaneChirfi  Alpha. Il a été aussi question remerciements et félicitations à l’adresse de l’auteur. Pour certains, ” cette bibliothèque encore vivante parmi eux,  qu’est Sanechrifi Alpha”  doit par ses connaissances inépuisables, contribuer à matérialiser ce riche patrimoine de la ville des 333 Saints.

Natif de Tombouctou, SaneChirfi Alpha y a fait ses études primaires et secondaires. Sanctionnées par les deux parties du baccalauréat de l’époque, il a poursuivi ses études supérieures à l’ENSUP de Bamako. Sorti professeur de langue et littérature française, il deviendra plus tard chercheur au Centre Ahmed Baba.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here