« Laisse-moi te dire », la plume de Sitan Koné contre le dysfonctionnement de la société malienne

0

Né sous la jeune plume de Sitan Koné, « Laisse-moi te dire » est un recueil composé de 34 poèmes. Le livre de 60 pages, préfacé par le poète Mamadou NABOMBO, vient de paraitre à Innov Editions, dans la collection Plume émergente. 

Maliweb.net – « Les mots ne sauraient suffire pour exprimer le grand désarroi face à ce monde en perpétuel dysfonctionnement », a indiqué en préface l’écrivain Mamadou NABOMBO. Aux dires de l’auteur d’expérience, la plume de Sitan Koné « interpelle » sur les éventuels rôles que peut s’assigner un écrivain dans la société à laquelle il appartient. Dans les colonnes du recueil, NABOMBO a détecté les thèmes relatifs à de l’engagement patriotique de la poétesse, l’espoir d’un lendemain meilleur, ou encore l’émancipation des femmes …

« Ils le sont ». Dans ce poème de 21 vers, Sitan, avec sa plume incisive, s’attaque aux « malhonnêtes cupides aux gros ventres » qui ne pensent qu’à leurs seuls intérêts. Dans un élan patriotique, la poétesse dénonce les corrupteurs qui ont « terni l’image du Mali, le Mali bâti par nos ancêtres. « Je suis une bonne ». Dans cet autre poème, il est décrit les conditions des aides ménagères à Bamako. Des sœurs qui n’ont « pas droit à l’erreur », sous peine de voir leur paie du mois saisi par la patronne.

A 26 ans, Sitan Koné est détentrice d’une Licence en lettres et étudiante à l’Ecole normale Supérieure de Bamako. Journaliste de profession, la jeune écrivaine est membre fondatrice de l’organisation Les jeunes esprits de la littérature malienne (JELMA).

Mamadou TOGOLA / Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here