Littérature : Le Pr. Bah Keïta lance le recueil « Choix de vies »

0

Le Centre Djoliba a servi de cadre, le samedi 26 décembre 2015, au lancement  du livre du Pr. Bah Keïta intitulé « Choix de vies ».  La cérémonie solennelle de la dédicace de l’ouvrage de 90 pages a enregistré la présence du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Me Mountaga Tall, d’éminents littéraires, des médecins, des camarades de l’auteur et des membres de sa famille. 

Le présent ouvrage relate le parcours de vie de personnages de milieux et d’horizons divers, devant faire des choix face aux vicissitudes de la société moderne et aux pesanteurs sociales héritées de nos traditions séculaires. Confrontés à des dilemmes cornéliens, dans une Afrique en pleine mutation sur les plans social, culturel et économique, les personnages de ce recueil de nouvelles doivent bouleverser certaines croyances ancestrales pour réaliser leur idéalisme et trouver des solutions novatrices pour s’en sortir. Selon Nouhoum Sidibé, l’un des débateurs, dans l’ouvrage l’on navigue notamment entre la tradition et le modernisme, entre la joie et la tristesse, entre la ville et le village, entre le guérisseur matrone et la sage femme. Il s’agit aussi, dira-t-il,  de choisir entre la charrette et la voiture et d’entrer dans le système ou ne pas y rentrer. « Des choix à tout moment pour une vie meilleure ou décente.», a-t-il dit. Avant de noter que le fil conducteur de cet ouvrage, c’est un rythme d’écriture soutenu et effréné avec une présence constante de la nature des saisons de la verdure des chants d’oiseaux. Et d’ajouter que dans ce livre, les larmes et la sueur se mêlent aux joies quotidiennes et que les ambitions légitimes se confrontent aux déceptions. A ce propos, le débateur Nouhoum Sidibé a relevé que les insuffisances de notre système éducatif sanitaire et social sont mises en lumière au cœur de ce document de 90 pages accessible et facile à lire d’une traite.  Selon lui, beaucoup de sujets soulevés et égratignés dans cet ouvrage donnent aux lecteurs l’envie d’un deuxième tome de « Choix de vies ». Pour sa part, le Pr. Bah Kéita, l’auteur du roman a expliqué que son livre relate dans l’ensemble : « A travers la problématique traitée dans cet ouvrage, quels sont les  différents aspects sociologiques, anthropologiques, économiques et sanitaires peuvent, à travers les personnages décrits dans l’ouvrage, apporter une réflexion globale par rapport à l’enseignement des us, ses coutumes et des traditions séculaires qui sont nos ADN mais aussi, concernant l’évolution du monde actuel, comment faire pour que l’on  puisse adapter nos us et coutumes à l’évolutivité et à la modernité actuelle ? ». Pour lui, le choix décrire ce livre n’est pas fortuit. Il s’agissait, pour lui, de relater deux éléments de réponses : « le premier porte sur un sentiment personnel et le deuxième est à travers ce que nous voyons tous les jours au quotidien autour de nous tout en gardant un œil  critique et déterminant sur notre société comme par exemple le chômage des jeunes et l’esprit d’entreprenariat. ».

Moussa Dagnoko

PARTAGER