Sô gnokolo : Le théâtre de maison

0

Dans sa démarche de recherche et de promotion du théâtre malien, l’association Anw Jigi Art réinvite son concept “Sô gnokolo” ou “Théâtre de Maison” dans sa troisième saison afin de rapprocher au maximum le théâtre de son public.
L’Association Anw Jigi Art s’adapte à la situation actuelle du monde artistique paralysé suite à l’apparition de la pandémie à coronavirus. Elle vient, en partenariat avec l’Institut Français et la Radio Joliba FM, d’innover son concept théâtral dénommé “Sô gnokolo” ou “Théâtre de Maison”. Dans ses deux saisons précédentes, deux pièces de théâtre ont été créées et jouées dans des dizaines de concessions familiales à Bamako et environs, mais aussi dans des écoles. Pour cette troisième saison, l’Association innove en s’adaptant au contexte sanitaire lié à la Covid-19.

 Il s’agira de créer et de diffuser des pièces de théâtre en version radiophonique, notamment sur la radio Joliba FM, du 25 juillet au 18 août.
Cette nouvelle formule du concept “Sô gnokolo” est un théâtre radiophonique suivie de débats en directs dans des cours familiales avec un public restreint. Ce concept est né du besoin de rapprocher au maximum le théâtre de son public cible, c’est-à-dire le Malien lambda. Un théâtre qui sort du cadre ordinaire (les salles de spectacles) pour permettre son accès à toutes les couches de la société. “Sô gnokolo” ou “Théâtre de Maison” se veut un cadre de réflexion sur les maux, les tabous et les incompréhensions dans notre société. Il offre non seulement un spectacle gratuit, mais l’opportunité au public de réagir aux thèmes abordés dans la pièce jouée. C’est un espace d’échange, de sensibilisation, de prise de conscience.
“Les débats seront également relayés sur les réseaux sociaux pour toucher une population plus jeune qui passe la majorité de son temps en ligne. Les pièces seront de formes courtes, de 15 à 20 minutes chacune. Chaque pièce fera l’objet d’une diffusion et d’une rediffusion par semaine sur les ondes de Joliba FM”, expliquent les initiateurs. La cohabitation dans les cours communes, les femmes de foyer sans emploi (dépendantes de leur mari), le problème d’eau potable, l’écologie, la pollution, le changement climatique, la polygamie et la mendicité sont, entre autres, les thèmes abordés dans les pièces.
A noter qu’Anw Jigi Art est une association culturelle pour la recherche théâtrale qui intervient dans les domaines du théâtre et du conte. Depuis 2015 elle mène des activités culturelles très engagées auprès du public, notamment de la jeunesse malienne.
Youssouf KONE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here