Spectacle vivant : “Parole de corps” au nom de l’inclusion sociale

0

Les 4, 5 et 6 septembre 2020 consacreront, au cinéma El Hilal de Medina Coura, la restitution finale du projet de formation “Parole de corps” destiné aux personnes à déficience auditive. Durant 3 jours, ces jeunes émerveilleront le public à travers les arts de la scène. L’information été donnée par les initiateurs du projet, le lundi 31 août dernier à l’école des malentendants de Bamako.   

Un  handicap n’est pas source d’exclusion. Les personnes vivant avec un handicap n’ont pas choisi cette vie et elles méritent d’avoir leur chance dans la société. Voilà la mission que se fixe l’association Famou Danse, à travers le projet Parole de Corps financé par le programme Voice.  Initié par le chorégraphe et danseur Daouda Kéita et promoteur de la Famu Danse, Parole de Corps est un projet innovant qui ambitionne de contribuer à l’insertion socioprofessionnelle des personnes à déficience auditive à travers les arts.

Le projet Parole de Corps est une initiative qui donne l’opportunité à des jeunes malentendants d’être formés aux arts de la scène, notamment la danse et le théâtre. Les arts de la scène constituent un outil approprié pour ces jeunes qui s’expriment à travers leur corps, tout en interpellant la société sur leur condition de vie.

Parole de corps leur permettra de faire valoir leur talent devant le public dans ces deux disciplines artistiques, ce weekend, au Cinéma Hilal de Medina Coura dans le cadre de la restitution finale du projet. Le volet danse de la formation a été exécuté par l’association Famu Danse, tandis que la partie théâtrale a été conduite par Kuma So Théâtre une association spécialisée dans le spectacle vivant.

Ils sont au nombre de quarante-et-un (41) jeunes (filles et garçons) bénéficiaires du projet, issus des écoles spécialisées de Bamako, Ségou et Koutiala. Durant 24 mois, ces jeunes ont été formés à la danse et au théâtre. “Parole de corps a pour objectif de contribuer à renforcer la participation des jeunes filles et garçons marginalisés du fait de leur handicap, en particulier de leur déficience auditive, à la vie citoyenne malienne”, explique Coumba Dieng, coordinatrice du projet au compte de Famou Danse. Cette formation, à l’en croire, permettra de créer des emplois pour ces jeunes qui pourront soit travailler à leur propre compte soit intégrer des troupes existantes.

Ce projet peut être également une alternative en termes d’éducation pour ces jeunes qui ne bénéficient d’aucun accompagnement de la part des autorités maliennes après leur diplôme d’études fondamentales (DEF). Parole de corps donne une orientation professionnelle à ces personnes à déficience auditive qui sont généralement laissées pour compte par leur famille et la société. Au-delà de ces aspects susmentionnés, Parole de corps peut jouer également un rôle social dans la mesure où elle permettra à ces jeunes d’avoir un regain d’estime de soi et de pouvoir s’insérer dans la vie socio-professionnelle.

A préciser que six spectacles de danse et trois pièces sont au programme des trois jours (4,5 et 6 septembre) de restitution où le public aura l’occasion d’apprécier le talent de ces jeunes maliens sur scène.

                             Youssouf KONE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here