Cédéao-Uémoa : en visite à Bamako, les médiateurs de l’espace Uémoa appellent à la levée incessante des sanctions contre le Mali

4

Les membres de l’association des médiateurs des pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (AMP Uémoa) ont animé une conférence de presse le samedi 02 juillet au bureau du médiateur du Mali. Au cours de laquelle, ils ont exhorté la Cédéao et l’Uémoa à lever incessamment les sanctions contre le Mali. C’était sous l’égide de leur présidente Amadou Aboudou Nana Awa, médiateur de la République togolaise.

-maliweb.net- L’association des médiateurs des pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (AMP Uémoa) exhorte la Cédéao et l’Uémoa a levé incessamment les sanctions contre le Mali. C’est l’une des principales résolutions de l’assemblée générale ordinaire de l’Amp Uémoa, tenue du 06 au 10 juin, à Ouagadougou au Burkina Faso.

En visite à Bamako à la tête d’une délégation, Amadou Aboudou Nana Awa, présidente de l’Amp Uémoa, a affirmé que les médiateurs ont adressé les documents de déclarations et de recommandations adoptés à la Commission de l’Uémoa et à la Représentation de la Cédéao à Ouagadougou. Le médiateur de la République togolaise espère que le cri de cœur de son organisation sera entendu par  les chefs d’Etat de la Cédéao.

Cette visite intervient à quelques heures du sommet des chefs d’Etat de la Cédéao où les autorités maliennes espèrent une levée au moins partielle des sanctions imposées contre le Mali depuis le 09 janvier. Elle a pour objectif d’apporter son soutien et appui à leur collègue et sœur Médiateur de la République du Mali dont les concitoyens sont confrontés à des profondes crises sociales et économiques du fait de lourdes sanctions prises par l’Uémoa et la Cédéao contre l’Etat du Mali.

L’AMP Uémoa, selon sa présidente, invite les institutions sous-régionales à accompagner la réussite du processus de transition et au respect des textes et décision de la juridiction communautaire. Amadou Aboudou Nana Awa a assuré de la constante disponibilité des Médiateurs de la République de l’Amp Uémoa à œuvrer auprès des institutions sous-régionales et des pays frères du Burkina Faso et du Mali pour un apaisement de la situation et un retour à l’ordre constitutionnel.

Le Médiateur du Mali a apprécié à sa juste valeur la visite de la délégation de l’Amp Uémoa au Mali. « C’est l’expression de la coopération fructueuse qui existe fort heureusement entre les médiateurs de l’espace communautaire d’où la matérialisation de cette solidarité agissante à travers cette visite de soutien au médiateur de la République du Mali en particulier aux autorités et en général au peuple malien » s’est réjoui Sanogo Aminata Mallé.

Au cours de sa mission, la délégation de l’Amp Uémoa a successivement rencontré le Premier ministre, Dr Choguel K Maïga et le président de la transition, le Colonel Assimi Goïta. Outre Amadou Aboudou Nana Awa, médiateur de la République togolaise, la délégation était composée de Fatimata Sanou Touré, médiateur du Faso et enfin Pascal Essou, médiateur du Bénin. A noter que la visite de la délégation de l’Amp Uémoa se poursuivra jusqu’au 04 juillet prochain.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net     

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Ces soi-disant mediateurs sont venus chercher de quoi manger et a boire de ces fuyards puschistes bunkerises a koulouba.

    • Ces mediateurs sont des vrais Africains et qui comprennent ce que veut dire la souverainite d”ún Mali noble!

  2. En effet les sanctions tres illégales, tres injustes et tres illégitimes de la CEDEAO contre le GRAND peuple Malien insoumis et indépendant sous ASSIMI-CHOGUEL-SADIO-DIOP-MAIGA doivent être levees pour le bonheur des peuple Sénégalais, Maliens, Gambiens, Bissau-Guinéens, Sierra-Leonais, Guinéens, Ivoiriens, Burkinabe, Libériens, Togolais, Béninois, Nigeriens, Mauritaniens, Algériens. La CEDEAO doit arrêter d’être définitivement instrumentalisée par la maudite et Impérialiste France qui est devenue ingouvernable, déliquescente et delinquente a cause de la Macronie

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here