Lutte contre la drogue dans l’espace CEDEAO: lancement à Bamako du réseau WENDU

0

Le Réseau épidémiologique Ouest Africain sur la Consommation de Drogues (Wendu) a été lancé ses travaux à Bamako, à l’Institut national de Formation Judiciaire. La cérémonie de lancement, ce mercredi 15 mai, était présidée par Cheick Tidiane Traoré, représentant le ministre de la Justice et des Droits de l’homme.

Maliweb.net Entre 2016 et 2017, les forces de l’ordre maliennes ont mis aux arrêts 612 trafiquants de drogue dont 7% de femmes. Le butin des saisines, de cette période, s’élevait à 24 tonnes de cannabis et 30 kg de cocaïne et de Tramadol. Autre chiffre inquiétant, selon le représentant du ministre, est la progression de 13, 4% à 16,5% du taux de toxicomanes chez les jeunes de 10 à 19 ans. Ces données, indique Cheick Tidiane Traoré, montrent que la consommation de stupéfiants se pose aujourd’hui en problème de santé publique et requiert d’énormes efforts de prévention, de soutien et de traitement des usagers.

Daniel Akwasi Amankwaah est chef de l’Unité de lutte contre la drogue de la CEDEAO. Selon lui, il n’y a pas de doute sur les dangers de l’utilisation des drogues illicites. La drogue, assure-t-il, a un impact grave sur la santé, le développement, la paix et la sécurité. Le Réseau épidémiologique Ouest Africain sur la Consommation de Drogues a rappelé Daniel Akwasi Amankwaah, a pour but principal de lutter contre la toxicomanie, parce  que sans abus, le trafic de la drogue ne sera plus bénéfique pour les trafiquants.

Le trafic de la drogue, explique l’expert de la CEDEAO, est un mal qui engendre d’autres maux notamment le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme, la destruction des familles et du tissu social, la multiplication de la violence, la corruption généralisée et l’atteinte aux institutions. A ses problèmes parfois transnationaux, il faut une riposte sous régionale d’où la nécessité de mise en place du Réseau épidémiologique Ouest Africain sur la Consommation de Drogues.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here