Bonne gouvernance : Le maire de Mountougoula, Daouda Diarra, reçoit une distinction à Kigali

2

Dans le cadre de la promotion  de la bonne gouvernance  en Afrique,  trois élus municipaux ont honoré le Mali par une distinction offerte par la nation de Paul Kagamé.   Daouda Diarra, maire de la commune rurale de Mountougoula, dans le  cercle de Kati, région de Koulikoro, est l’un des heureux bénéficiaires. Il a dédié cette reconnaissance à toute sa population avant de les exhorter au patriotisme et au travail bien fait.

Pour encourager la bonne gouvernance en Afrique, une fondation rwandaise avec des représentants dans quinze pays africains a initié un projet de reconnaissance  pour recenser les meilleurs dirigeants africains. Pour l’édition de cette année,  Kigali 2019,  parmi les 100 maires africains qui se sont démarqués par leur bonne gouvernance figurent trois Maliens. Les maires de Koulikoro, de  Sanankoroba et celui de Mountougoula. Après la réception du prix,  le maire de Mountougoula,  Daouda Diarra s’est dit  fier  et très  touché par les mots qui ont accompagné cette distinction. Des mots qui sont selon lui des mots  encourageant pour un changement de mentalité de toute  l’Afrique. Et que ce continent  n’est véritablement pas pauvre de ressources, mais  contrairement de bons leaders. Daouda Diarra dit avoir bien  compris cette notion à travers  cette reconnaissance.  À ses dires, l’Afrique ne sera rien sans les Africains eux-mêmes et que jamais,  l’incivisme, la corruption et la mauvaise gouvernance ne seront   des solutions pour une Afrique émergente et prospère comme le veut ses dignes fils.  En outre, le maire élu  de Mountougoula a, par ailleurs,  promu  de continuer  dans la logique de cette reconnaissance,  qui aide à prendre  conscience de la nécessité  d’un changement de mentalité non seulement des autorités, mais aussi  de la population sur les vraies valeurs et toute sa  potentialité  ruinée par la mauvaise gouvernance. Le maire s’est montré  personnellement impressionné par le modèle de gouvernance   rwandaise par le président Paul Kagamé. Un exemple  à suivre, selon lui.

À noter  que   M. Daouda Diarra,  depuis son élection à la tête de la commune rurale de Mountougoula  en 2009, puis réélu en 2016, a réalisé d’importants projets de réalisation comme la construction et l’aménagement de  plusieurs  écoles, centres de santé avec des maternités,  forages,  centres municipaux  d’états civils  et autres.  Souvent sur fonds propre ou avec l’appui et le soutien des partenaires techniques et financiers. Des partenaires  qu’il  a  salués et remerciés à cette occasion. Au-delà des réalisations déjà faites, le maire Daouda Diarra n’a pas manqué de signaler certaines de ses priorités en termes de réalisations, à savoir  la confection de la route de Mountougoula-Dialakorobougou et l’électrification de sa commune. Des grands projets auxquels,  il tient beaucoup et  procède  à  toutes les démarches nécessaires  possibles,  afin de parvenir à cet objectif pour le seul  bonheur de toute la population du Mali en général et celle de sa commune en particulier.

Lassi Sanou

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Quoi? C’est devenu une farce ce prix … sinon comment peut on remettre un tel prix a un maire qui depuis 16 ans n’arrive PAS a bitumer les 10km qui est entre Dialakorobougou RN6 et Moutougoula alors qu’il y a de grandes entreprises d’exploitation de carrière ( usines des graviers dolérites concassées) qui font des milliards par mois??? Les habitants de Dialakorobougou souffrent au quotidien de la poussière acharnée par les bennes de transport des graviers de SOCARCO. Les habitants ont dit qu’ils ont tout fait pour que le Maire Daouda Diarra puisse au moins bitumer les 3 km qui travers la partie Dialakorobougou … mais hélas! Selon certaines sources, la SOCARCO aurait même financé la route et proposé de fournir les graviers pour le goudronnage, mais que le maire failli Daouda Diarra aurait plutôt manigancé pour ses intérêt personnels a la place de la construction de la dite route. Remettre un prix quelconque a ce maire médiocre montre qu’on n’est absolument pas serieux en Afrique. C’est plutôt l’un des maire les plus médiocre au monde…. il n’est la que vendre les terres ..tous les jours il est a Bamako et a Kati pour les morcellements de terrains …. la derrière fois que jetais a Moutougoula même l’école public n’avait pas de clôture je jure de Dieu.

    Il faut virer a droite de la RN6 -Dialakorobougou pour prendre la route de Moutougoula pour s’en rendre compte de la mediocrite de ce maire! Cette route de 10 a 15 km est presque impraticable alors qu’il y a des sites des carrières et des usines et des champs des haut cadres. Ce prix n’y sera qu’une récompense a la médiocrité!

    S’il y a une population qui doit bloquer une route a la Katioise c’est bien la population de Dialakorobougou pour empêcher les bennes a traverser leur citer avec de tonnes de poussières déverser sur eux au quotidien.

  2. Quoi? C’est devenu une farce ce prix … sinon comment peut on un tel prix a un maire qui depuis 16 ans n’arrive PAS a bitumer les 10km qui est entre Dialakorobougou RN6 et Moutougoula alors qu’il y a de grandes entreprises d’exploitation de carrière ( usines des graviers dolérites concassées) qui font des milliards par mois??? Les habitants de Dialakorobougou souffrent au quotidien de la poussière acharnée par les bennes de transport des graviers de SOCARCO. Les habitants ont dit qu’ils ont tout fait pour que le Maire Daouda Diarra puisse au moins bitumer les 3 km qui travers la partie Dialakorobougou … mais hélas! Selon certaines sources, la SOCARCO aurait même financé la route et proposé de fournir les graviers pour le goudronnage, mais que le maire failli Daouda Diarra aurait plutôt manigancé pour ses intérêt personnels a la place de la construction de la dite route. Remettre un prix quelconque a ce maire médiocre montre qu’on n’est absolument pas serieux en Afrique. C’est plutôt l’un des maire les plus médiocre au monde…. il n’est la que vendre les terres ..tous les jours il est a Bamako et a Kati pour les morcellements de terrains …. la derrière fois que jetais a Moutougoula même l’école public n’avait pas de clôture je jure de Dieu.

    Il faut virer a droite de la RN6 -Dialakorobougou pour prendre la route de Moutougoula pour s’en rendre compte de la mediocrite de ce maire! Cette route de 10 a 15 km est presque impraticable alors qu’il y a des sites des carrières et des usines et des champs des haut cadres. Ce prix n’y sera qu’une récompense a la médiocrité!

    S’il y a une population qui doit bloquer une route a la Katioise c’est bien la population de Dialakorobougou pour empêcher les bennes a traverser leur citer avec de tonnes de poussières déverser sur eux au quotidien.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here