Pour services rendus à la nation : Cheick O. Maïga dit Gilbert désormais Officier de l’Ordre national…

1
Cheick Oumar Maïga dit Gilbert recevant sa distinction

Cheick Oumar Maïga dit Gilbert est désormais Officier de l’Ordre national. Il a reçu sa médaille au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga à la Primature, en présence de plusieurs personnalités dont le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, et le Général Amadou Sagafourou Guèye, Grand chancelier des Ordres nationaux…    

L’actuel Secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, Cheick Oumar Maïga communément appelé par ses proches, “Gilbert” vient d’être décoré au grade de l’Officier de l’Ordre national pour services rendus à la nation. Il a officiellement reçu, le 31 janvier dernier, sa médaille, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée à la Primature, avec d’autres récipiendaires. Il s’agit, entre autres, de Marimantia Diarra (ancien ministre) Samba A. Baby (Vérificateur général) Général Alioune Diamoutènè (ancien directeur général de la Police) Hamed Diané Séméga (ancien ministre) Général Diamou Kéïta (ambassadeur du Mali en Angola) Mme Siby Ginette Bellegarde (ancien ministre) Baba Hamane Maïga (Secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale). Sans oublier Seydou Sissouma (directeur de Cabinet de l’ancien président de la République, Amadou Toumani Touré).

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maîga a félicité les récipiendaires avant de les encourager à poursuivre leur engagement et leur travail pour servir le Mali. “Cette cérémonie solennelle que j’ai l’honneur de présider au nom du président de la République, Grand Maître des Ordres nationaux, vise à récompenser les hommes et les femmes qui se sont illustrés par des mérites exceptionnels et une fidélité continue dans l’accomplissement des services civils ou militaires au profit de la nation. Le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita, a décidé de magnifier la reconnaissance de la patrie en accordant la Médaille de Commandeur de l’Ordre national à 23 cadres dont des anciens ministres et ambassadeurs du Mali à l’étranger et la Médaille d’Officier de l’Ordre National à 50 hauts cadres et agents de l’Etat. En distinguant aujourd’hui ces hautes personnalités, le Président de la République a voulu encourager l’émergence d’une administration efficace et résolument tournée vers la satisfaction des usagers des services publics. Le Gouvernement travaille sans relâche à moderniser l’administration et à réduire le train de vie de l’Etat dans le but de rehausser la qualité des services rendus aux citoyens. Les récipiendaires, ces distinctions sont pour vous, une récompense qui exige plus de dévouement et d’engagement pour le développement du Mali. Je vous adresse mes chaleureuses félicitations, vous encourage à demeurer des modèles et à poursuivre sans relâche votre noble mission qui est de servir le Mali”, dira le Premier ministre.

S’agissant du cas Cheick Oumar Maïga dit Gilbert, ce cadre, très exemplaire, a toujours servi la nation avec dévouement et loyauté. Voilà pourquoi sa décoration au grade d’Officier de l’ordre national a été bien reçue par ses proches collaborateurs au niveau du département de l’Economie numérique et de la Communication. Selon eux, c’est tout simplement la reconnaissance du mérite. “Gilbert est un bosseur, un cadre efficace, humble, qui est prêt à tout, s’il s’agit du Mali. Il a toujours travaillé avec dévouement. Donc, il mérite vraiment cette décoration” nous a confié l’un de ses proches collaborateurs.

Né le 25 août 1957 à Mopti, Gilbert est un produit du Centre d’études des sciences et techniques de l’information et de la communication (Cesti) de l’Université de Dakar depuis 1980 avant de décrocher le diplôme supérieur de l’Institut Français de Presse (IFP) de l’Université de Paris II Sorbonne et du Diplôme d’études approfondies (DEA) en Sciences politiques de l’Université de Paris II Sorbonne. Il est aussi titulaire d’un Doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Paris IV Sorbonne notamment du Centre d’Etudes Littéraires et Scientifiques Appliquées (Celsa) depuis 1986.

Ce cadre hors-pair a occupé plusieurs postes de responsabilités. D’abord, il a été plusieurs fois Secrétaire général du ministère de la Communication sous différents ministres, poste qu’il occupe depuis octobre 2015.

Il fut aussi Consultant dans le cadre de l’élaboration de plusieurs projets notamment pour la formation des hommes de medias en communication sur la gestion intégrée des ressources en eau et de la stratégie de communication pour la vulgarisation des Accords de Brazzaville et de la réconciliation nationale en Centrafrique- Bangui. Il fut également Représentant par intérim de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) au Cameroun, Consultant Unicef pour la mise à jour de la politique nationale de communication pour le développement (Pncd), formateur principal de l’atelier des chargés de communication des départements ministériels pour l’élaboration du Plan de communication du gouvernement, formateur principal des ateliers de formation des journalistes nationaux en vue de la couverture des élections…

Sur le plan de la vie associative, Cheick Oumar Maïga fut aussi Secrétaire général de l’Union des Journalistes du Mali, Secrétaire général adjoint de l’Union des Journalistes Africains, Membre du Conseil Supérieur de la Communication, Membre de l’Association Mondiale des radios communautaires, Président du Groupe Inter-agences du SNU pour la communication au Cameroun. Il est actuellement Membre du Conseil d’Administration de la Société malienne de transmission et de diffusion (Smtd) Membre du Conseil d’administration de l’Union internationale des télécommunications (Uit) et Membre du Conseil d’administration de l’Ecole supérieure de journalisme, des sciences de la Communication du Mali…

  El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un autre Officier du Desordre National mis sur place avec trompetes et clairons par le general Sagafouru Gueye, un general en papier d’ ATT comme le general Sadio Gassama, pauvre Mali quand va t-on arreter ce Koteba National?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here