LIPTAKO-GOURMA : Le plan triennal adopté

0

L’Autorité de développement intégré de la région du Liptako-Gourma (ALG) a tenu la 52e session ordinaire de son conseil des ministres le 27 décembre 2015 à l’hôtel Salam de Bamako. Etaient au menu de cette rencontre de haut niveau l’examen du Programme triennal d’investissement, l’adoption du rapport d’activités 2015 à mi-parcours et le projet de programme d’activités 2016-2018, etc.

La 52e session ordinaire du conseil des ministres de l’ALG était présidée par Saïbou Sidibé. Il avait à ses côtés, le ministre des Mines du Mali, Dr. Boubou Cissé, El hadj Mahamane Ousmane, ministre de l’Elevage du Niger, et Dramane Yaro, conseiller technique, représentant Mme Amina Bila Bambara, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie et des Finances du Burkina et des partenaires techniques et financiers. Ce conseil des ministres a été précédé par la réunion des experts, tenue du 23 au 26 décembre 2015.

Le Liptako-Gourma (regroupe le Burkina Faso, le Niger et le Mali). Le ministre des Mines, Dr. Boubou Cissé, a transmis le salut fraternel du peuple malien au nom du président de la République. Il s’est réjoui aussi des objectifs poursuivis par l’Autorité du Liptako-Gourma avec l’appui constant des partenaires techniques et financiers.

Dr. Cissé a salué la vision et la clairvoyance des plus hautes autorités des trois pays frères qui, dès les premières heures de leur accession à la souveraineté internationale, ont pris la sage décision de créer ce bel instrument de coopération et d’intégration sous-régionale, qu’est l’ALG.

Le président en exercice du conseil des ministres, Saidou Sidibé, a remercié le président de la République, le gouvernement et le peuple maliens d’avoir bien voulu abriter les travaux de la 52e session ordinaire du conseil des ministres de l’ALG. Il a témoigné au nom des Etats membres de son institution sa reconnaissance aux PTF pour leur disponibilité et leur engagement constant aux côtés de l’ALG. Il a salué l’organisation réussie au Burkina Faso, d’élections libres et transparentes. M. Sidibé a touché du doigt la problématique de terrorisme qui sévit dans le continent.

Le nouveau directeur de l’ALG, Saidou Oua, a reçu tous les encouragements du président en exercice qui a remercié le directeur sortant, notre compatriote Badi Ahmed Ould Ganfoud.

Les ministres dans leurs recommandations ont invité à plus de réflexion sur la place du secteur minier dans la stratégie d’intervention de l’ALG. Sur le plan financier, le budget de fonctionnement, d’équipements et d’investissements de la direction générale de l’ALG pour l’exercice 2016 est chiffré en recettes et en dépenses à la somme de plus de 10 milliards de F CFA. La contribution des Etats membres est fixé à environ 487 millions de F CFA soit environ 162 millions de F CFA par Etat membre. Le conseil a décidé la tenue de la 53e session ordinaire au compte du deuxième trimestre au Burkina Faso.

Par ailleurs, le Mali a informé le conseil des ministres de sa candidature pour abriter le siège du Centre africain de développement minier. Un centre qui va accroître la chance d’exploration et d’exploitation minière dans la sous-région et particulièrement dans notre pays. Il va permettre d’attirer plus d’investisseurs au profit du secteur minier.

Ousmane Daou

 

PARTAGER