Ségou : lancement du projet inclusif : Pour une transformation durable des filières agricoles

0

Le conseiller représentant le ministre de l’agriculture a présidé la cérémonie de lancement du projet de financement inclusif des filières agricoles ou « Projet INCLUSIF »à Hotel delta II en compagnie du représentant du gouverneur et du premier vice président du conseil de région

L’événement a regroupé une quarantaine de participants venus des services techniques de l’état, des collectivités territoriales, des organisations professionnelles et consulaires et de la société civile

Il s’agissait d’introduire officiellement le projet auprès des autorités locales, d’informer et de sensibiliser les acteurs et partenaires de mise en œuvre et bénéficiaires du projet au niveau régional. Pour ce faire, le public a eu droit à une présentation détaillée du projet par son directeur M Dramane SIDIBE avant la série des questions réponses qui ont permis d’assoir une large compréhension en éclaircissant les zones d’ombre. Initié par le Mali avec l’appui des partenaires financiers (FIDA, Danemark et Canada),le projet de financement inclusif des filières agricoles (Projet INCLUSIF) a une durée de six (06) ans (2019 à 2024). Il vise à « promouvoir une transformation durable des filières agricoles en améliorant l’inclusion financière et le partenariat économique entre acteurs depuis les groupes démunis, y compris les femmes et les jeunes, et leurs organisations, jusqu’aux petites et moyennes entreprises agricoles et agro-alimentaires ». IL s’agira d’accroître l’inclusion financière des petits producteurs et des Petites et moyennes entreprises (PME) agro-alimentaires au Mali

Les attendus de ce projet seront constitués de services et produits financiers diversifiés, pérennes et inclusifs en faveur d’un grand nombre de petits producteurs, y compris les femmes et les jeunes, et de PME d’une part et d’autre du développement de partenariats profitables et durables entre les Organisations de producteurs (OP) et les PME.

Placé sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture qui assure la maîtrise d’ouvrage et sous la tutelle institutionnelle du Ministère chargé de la promotion de la micro-finance qui préside le Comité de pilotage (CP), le projet compte trois composantes

Il s’agit des composantes Développement des services financiers ruraux ; Investissements productifs dans les filières et la Composante Coordination, suivi-évaluation et gestion des savoirs.

La cible du projet est estimé à 440 000 bénéficiaires ruraux directs issus des groupes démunis, des exploitations familiales rurales des organisations professionnelles (coopératives, unions, fédérations) et des entreprises du secteur privé agricole. L’approche sera favorable aux femmes et aux jeunes (18 à 40 ans) des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti et son financement s’élève à près de cinquante milliards de francs CFA

La domiciliation des antennes régionales est assurée par les conseils régionaux qui président les Comités régionaux de Concertation (CRC).

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here