13ème Conseil National de la Sécurité Alimentaire : Le Premier ministre Modibo Keita salue les progrès enregistrés

24
Le premier ministre Modibo Keita
Le premier ministre Modibo Keita

Placée sous la présidence du Premier ministre Modibo Keïta, la 13ème session du Conseil National de la Sécurité Alimentaire s’est tenue hier lundi 11 avril au CICB. Avec comme thème central : ‘’Le renforcement de la résilience des populations vulnérables’’.

« Renforcer la résilience des populations vulnérables », tel est le thème retenu cette année, pour la 13ème session du Conseil National  de la Sécurité Alimentaire, tenue hier lundi au CICB, sous la présidence du Premier ministre Modibo Keïta.

D’entrée de jeu, la représentante résidente de la FAO au Mali, Fatouma Seïd  s’est réjouie des résultats obtenus lors de la campagne agricole de l’année précédente, qui a permis de dégager un important excédent de céréales.

« Nous nous réjouissons de la bonne la campagne agricole  2015 -2016 avec une production céréalière estimée supérieure à 5% par rapport à celle de la campagne précédente et de 27% supérieure à la moyenne des 5 dernières années », a-t-elle déclaré. Mais aussi, soutient-elle, le contexte général de la sécurité alimentaire est marqué par une situation de baisse du nombre de personnes en insécurité alimentaire sur l’ensemble du territoire national par rapport à l’année dernière.

Par contre selon elle, la situation nutritionnelle présente un tableau différent. Car ajoute-telle, malgré les avancées enregistrées, la malnutrition  demeure toujours un problème de santé publique au Mali.  « Selon nos enquêtes effectuées en 2015, la prévalence nationale  de la  malnutrition chronique avec des effets néfastes sur la santé est de 29.3% », dit-elle. Avant de regretter que ces mauvais chiffres stagnent depuis plusieurs décennies. Toute chose qui influe négativement sur la vulnérabilité des femmes et des enfants.

A en croire la représentante du FAO au Mali, Fatouma Seïd, selon les rapports du cadre intégré,  environ 1 à 2 millions  de personnes seront sous pression en période de soudure. D’où l’occasion pour elle d’exhorter les autorités maliennes à redoubler d’effort.

Prenant la parole, pour sa part, le Premier ministre, Modibo Keïta a salué l’ensemble des acteurs du secteur agricole et des services techniques pour les bons résultats obtenus lors de la campagne agricole 2015-2016. Des résultats qui, dit-il, ont permis au Mali d’être à l’abri d’une crise alimentaire d’envergure.

Malgré tout, selon lui, ces résultats doivent être consolidés à travers des recherches de solutions pour renforcer la résilience des populations notamment dans les zones vulnérables.  Pour le Premier ministre Modibo Keïta, il est aussi nécessaire d’accélérer la réforme du dispositif national de sécurité alimentaire avec comme vision stratégique le développement durable.

Selon lui, le système d’alerte précoce a révélé que la situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle est globalement bonne dans le pays, au regard de l’excédent de céréales dégagé lors de la campagne agricole 2015-2016. D’où l’occasion pour le Premier ministre Modibo Keïta de saluer les efforts des acteurs du secteur agricole.

Lassina NIANGALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

24 COMMENTAIRES

  1. Sollicitons le pm pour son travail pour le mali.Mâlgré son âge vcelui ci ytravaille pour la paix et l’unicité entre les maliens

  2. C’est normal que Modibo Keita reste le PM, il est doté d’une immense sagesse et très compétent dans la gestion du gouvernement.

  3. L’histoire du Mali fait partis des grands histoires du monde, le Mali un pays des grands hommes comme MODIKO KEITA, de FIROUN, de SOUNDIATA KEITA,

  4. La FAO joue un rôle importante dans l’évolution de la campagne agricole au Mali. La représentante résidente de la FAO au Mali, Fatouma Seïd a raison de se réjouie des résultats obtenus lors de la campagne agricole de l’année précédente, qui a permis de dégager un important excédent de céréales.

  5. Je remercie le conseil national de la sécurité alimentaire pour le travail salutaire dont elle est en train d’accomplir au Mali. La sécurité alimentaire est l’un des priorité des autorités maliennes raison pour laquelle la premier ministre a tenu à être présent a ce rendez-vous.

  6. “la représentante résidente de la FAO au Mali, Fatouma Seïd s’est réjouie des résultats obtenus lors de la campagne agricole de l’année précédente, qui a permis de dégager un important excédent de céréales.” Toute la population malienne de ce succès dans le secteurs agricole.

  7. La présence du premier ministre a honoré le 13ème Conseil National de la Sécurité Alimentaire, ce qui prouve que les autorités maliennes s’intéressent d’avantage à la sécurité alimentaire. Le PM Modibo Keita a constaté de lui même l’évolution la campagne agricole de l’année précédente.

  8. Cette prouesse a permis de reculer la malnutrition. Ainsi, ces résultats doivent être consolidés à travers des recherches de solutions pour renforcer la résilience des populations notamment dans les zones vulnérables.

  9. C’est toute la population malienne qui se réjouis des résultats salutaires enregistré. La campagne agricole précédente été vraiment un succès, la population malienne est ravi de savoir que ce secteur est en train de prendre de l’envol.

  10. La sécurité alimentaire est au cœur des priorités des autorités maliennes. Le premier ministre, Modibo Keïta était présent à ce 13ème Conseil National de la Sécurité Alimentaire au cours duquel il a salué les progrès enregistrés en la matière.

  11. le projet de subvention, d’engrais et de tracteur était de booster notre agriculture. Voici les objectifs de l’état malien :
    la disponibilité d’aliments de bonne qualité sanitaire et nutritionnelle ;
    – l’accessibilité de ces aliments pour une population, y compris pour les plus vulnérables ;
    – la stabilité des approvisionnements dans l’espace et dans le temps
    – l’utilisation optimale des aliments par individu.

  12. Les progrès sont à mettre à l’actif de tous les acteurs exerçant dans ce domaine.La volonté politique de nos autorités à avoir une sécurité alimentaire s’est traduit par la mise en place d’une certaines mesures qui ont permis d’avoir ces résultats satisfaisants.Il faut donc saluer le gouvernement pour ce travail pour notre pays.

  13. Le premier ministre de la république du Mali, Modibo Keïta est aussi à saluer pour tout ce qu’il fait dans ce pays et pour ce pays. Depuis son avènement à la primature jusqu’à l’heure actuelle, le pays ne fait qu’avancer dans tous les domaines. LA sécurité alimentaire est au cœur de ses préoccupations premières.

  14. La résilience des populations maliennes est une bonne chose dans un pays qui traverse une crise sans précédent et dont la fin n’est pas encore connue à cause de la mauvaise volonté de la communauté internationale qui privilège la CMA. La sécurité alimentaire est primordiale dans la vie d’une nation.

  15. Pour être efficace pour la campagne prochaine, le gouvernement a renouvelé les instances de l’agriculture. Le ministre actuel est un technocrate agricole donc je pense que nous aurons le résultat escompté.

  16. Malgré la crise que le traverse depuis l’année 2012, les autorités maliennes arrivent à surprendre toute la communauté internationale avec leurs résultats dans la gestion du pays. L’alimentation est la cause première de la population de toute nation. Le thème de ce 13ème Conseil National de la Sécurité Alimentaire est soulageant et prouve à quel point les autorités veulent changer les conditions de vie des maliens.

  17. Tout comme ceci ressort de sa déclaration de politique générale, le premier ministre malien, Modibo Keïta est engagé à changer le cap de vie des citoyens maliens. De la manière dont la représentante résidente de la FAO au Mali à saluer les résultats de la campagne agricole de l’année dernière, les autorités veulent encore aller plus loin cette année.

  18. Nous nous réjouissons de la baisse du nombre de personne en insécurité alimentaire dans notre pays. Le pouvoir en place doit encore faire mieux comme il l’a toujours fait. La population malienne qui souffre de la crise ne doit pas encore connaitre l’insécurité alimentaire qui n’est digne d’aucune personne de la planète.

  19. C’était l’occasion pour le Premier ministre, Modibo Keïta de saluer l’ensemble des acteurs du secteur agricole et des services techniques pour les bons résultats obtenus lors de la campagne agricole 2015-2016.Je pense qu’il faut continuer dans ce sens pour qu’on ait une sécurité alimentaire.

  20. le Premier ministre Modibo Keïta, il est aussi nécessaire d’accélérer la réforme du dispositif national de sécurité alimentaire avec comme vision stratégique le développement durable.Je pense que le gouvernement malien est sur la bonne voie pour que le Mali soit autosuffisant en produits alimentaires.

  21. Selon la représentante résidente de la FAO au Mali, Fatouma Seïd,le contexte général de la sécurité alimentaire est marqué par une situation de baisse du nombre de personnes en insécurité alimentaire sur l’ensemble du territoire national par rapport à l’année dernière.C’est le résultat du travail que le gouvernement malien fait dans ce domaine.

  22. Je pense que le gouvernement a déjà emprunté le pas de cette croissance ou sécurité alimentaire. C’est pourquoi, il a consacré plus de 15% du budget national pour que le Mali soit le grenier de l’Afrique de l’Ouest.

  23. Nous sommes satisfaits du travail du premier ministre depuis qu’il est à la primature. C’est une grande assurance pour nous. C’est grâce à lui l’agriculture se porte mieux avec ses nombreuses reformes.

  24. La bonne la campagne agricole 2015 -2016 avec une production céréalière estimée supérieure à 5% par rapport à celle de la campagne précédente et de 27% supérieure à la moyenne des 5 dernières années est à saluer et à encourager.

Comments are closed.