Filières agricoles au Mali : Les impacts du PCDA soumis au jugement des investisseurs

0

Du 12 au 13 mai 2014 les investisseurs des filières agricoles et les autorités agricoles maliennes se concertent à Bamako sur les impacts du PCDA. La cérémonie d’ouverture était présidée par Dr. Bocary Tréta en présence de Bakary Togola, président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam), et le représentant de la Banque mondiale au Mali, Paul Noumba Um.

Le département de l’Agriculture a organisé cette grande messe avec les bailleurs pour échanger sur les résultats de l’intervention du projet sur les filières agricoles. Créée en 2006, le PCDA est un grand programme du gouvernement pour développer le secteur agricole. Il est financé par la Banque mondiale à hauteur de 30 milliards et devait prendre fin en 2012, mais avait été prolongé jusqu’au 30 juin 2015.

Les impacts du programme sont très positifs, selon plusieurs observateurs. Il a en tout cas permis le développement de certaines filières agricoles y compris la transformation et la commercialisation des produits, notamment la mangue, la papaye, la viande, le lait…

La mangue à elle seule a engrangé plus de 60 milliards de F CFA entre 2007 et 2014 sans compter la création d’entreprises de conditionnement et de transformation. Ceci s’est traduit par une augmentation annuelle du volume d’exportation de 4700 tonnes en 2007 à 28 000 tonnes en 2015.

Le Mali a une production de 58 000 tonnes de mangues toutes variétés confondues, ce qui lui offre des opportunités d’affaires sur les marchés européens et maghrébins. Le représentant de la Banque mondiale a remercié le gouvernement malien et le coordonnateur du PCDA pour “les résultats séduisants”.

Le ministre du Développement rural a adressé sa gratitude aux partenaires techniques et financiers, en particulier la Banque mondiale, et au personnel du PCDA pour leur appui constant. Il a invité les acteurs de la filière mangue à faire de cet espace une promotion pour l’agriculture malienne.

Prennent part à ce forum les acteurs de la filière agricole, les bailleurs, les investisseurs occidentaux du secteur de l’agroalimentaire, les institutions financières et les petites et moyennes entreprises.

Zoumana Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER