Affaire des 210 sacs d’engrais subventionnes volés à Kita : Soloba Mady Keita apporte des éclairages

0

Dans un entretien qu’il nous a accordé, le secrétaire général de la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton du Mali (CSCPC) et non moins président de la Fédération SCPC de Kayes, M. Soloba Mady Keita, parle des 210 sacs d’engrais  subventionnes volés à Kita. Il dit, sans ambages, que les auteurs et leurs complices  ont été sévèrement punis et que les engrais volés ont été remboursés au prix de 18 300 F CFA. La conversation a aussi porté sur les sujets tels que les semences, les intrants agricoles, l’évolution de l’hivernage et les 1000 tracteurs subventionnés. Nous vous livrons l’exclusivité de l’entretien !

Selon M. Keita, le vol d’engrais a eu lieu dans le secteur de Sébécoro, coopérative de Kollé. En effet,  un nommé Cheickna Diallo et ses complices ont soustrait 210 sacs d’engrais subventionnés du magasin et vendu dans la zone de Kolokani. Après les faits, dit-il, « Nous avons envoyé immédiatement une mission conjointe CMDT-fédération dans l’union secteur Sébécoro pour faire le constat. Du coup, nous avons tenu une assemblée générale au niveau de la coopérative de Kollé et nous avons mis en demeure ces coopérateurs pour rembourser ces 210 sacs d’engrais au prix non subventionné de 18.300F CFA ». Aujourd’hui, ils ont pratiquement tout remboursé. M. Cheickna  Diallo, vice-président de la fédération de Kayes et ses complices ont été sanctionnés. M. Diallo a été écopé de 2 ans de suspension de toutes activités au niveau de la fédération des producteurs de coton Kayes. C’est ainsi que le problème a été géré. Et maintenant, tout est rentré dans l’ordre, a affirmé Soloba M.  Keita.

« Les semences de coton  que nous avons  reçu cette année sont de très bonne qualité avec un taux de réussite de germination très importante. Sur 100 graines de semences, plus de 90%  réussissent en terme de germination », a expliqué M. Keita. Il a poursuivi que les intrants agricoles sont arrivés à leur destination à temps. Et leur distribution a été effectuée très tôt pour permettre aux bénéficiaires d’entrer en possession de ces intrants. Concernant  les 1000 tracteurs subventionnés par l’Etat, il dira qu’à nos jours,  si la plupart des bénéficiaires ont  eu leurs tracteurs certains ont eu du mal à s’en acquérir. Selon lui, cela est dû à la mauvaise qualité des dossiers fournis pour la candidature.

« Cette année, globalement, l’hivernage a débuté sur des bons auspices. Les pluies ont commencé début juin », dira le Segal de la CSCPC car, les cultivateurs ont pu semer  durant le mois de juin. « Nous sommes actuellement dans les sarclages », a déclaré M. Keita avant de souligner que si l’hivernage continue sans une interruption de longue durée, la prévision assignée aux producteurs de coton pourra être atteinte. Pour la saison 2016-2017, la prévision est de 650 000 tonnes.

Pour conclure, M. Soloba Mady Keita lance un appel à l’ensemble des producteurs de coton en cette fin de semis qui s’annoncent bien : « il faut savoir entretenir les superficies semées, savoir les traiter à temps et  savoir mettre l’engrais à temps et nous allons avoir le rendement que nous souhaitons ». Il a exhorté tous les producteurs à entretenir correctement les parcelles semées, à faire les traitements phytosanitaires à temps avec les doses requises et  d’utiliser l’engrais tel que l’encadrement technique le conseille. Il a aussi demandé de faire tous les traitements sans exception et de suivre les itinéraires techniques.

Mamadou DOLO

                                                                         [email protected]

Commentaires via Facebook :

PARTAGER