Kadiolo : le chef de l’état inaugure une usine de la CMDT

5
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a inauguré, l’usine de la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) de Kadiolo
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a inauguré, l’usine de la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) de Kadiolo

La nouvelle infrastructure a une capacité d’égrenage de 45.000 tonnes par campagne. Son coût de réalisation, estimé à 20 milliards de FCFA, a été financé par la CMDT et des banques locales. Elle créera 250 emplois

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a inauguré, hier dans l’après midi, l’usine de la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) de Kadiolo, dans la région de Sikasso. A la tête d’une importante délégation composée de ministres et d’élus, le chef de l’Etat s’est d’abord arrêté dans la capitale du Kénédougou. Sur place, il a été accueilli par les autorités politiques et administratives, avec à leur tête, le gouverneur Boubacar Bagayogo.

Avant de rallier Kadiolo, localité située à une centaine de kilomètres du chef-lieu de région, le président Keïta, dont le respect aux aînés est légendaire, a sacrifié à une tradition bien établie en allant saluer les notabilités de la ville. Une fois à Kadiolo, ce geste sera repris par le président Keïta à l’endroit des notabilités locales. La ferveur et l’engouement étaient perceptibles dans la forte mobilisation que les populations de «Folonda» ont réservée à leur illustre hôte malgré un temps un peu chaud. Une effervescence qui en dit long sur l’immense espoir et le changement qualitatif que cette usine va apporter dans la vie des populations locales.

Bâtie sur une superficie de 25 ha sur un total de 50, cette nouvelle usine est située dans le village de Pourou, à 6 km de la ville de Kadiolo. L’unité industrielle comprend un bâtiment d’égrenage, une centrale de production d’énergie, des ateliers de maintenance, des bureaux, des magasins, des logements et une infirmerie. Elle est dotée d’une capacité de 45.000 tonnes par campagne. Son coût de réalisation, estimé à 20 milliards de FCFA environ, a été financé par la CMDT et des banques locales. Cerise sur le gâteau, l’ouvrage qui vient d’être inauguré par le chef de l’Etat, créera 250 emplois directs et 500 indirects.

Le projet, conçu dans le respect des exigences et normes environnementales, se compose d’un système d’alimentation en coton graine automatique et manuel ; d’un dispositif de nettoyage du coton graine ; de trois lignes d’égrenage de coton graine ; d’un dispositif de nettoyage de la fibre. S’y ajoutent un système de conditionnement de la fibre , un dispositif d’humidification du coton graine et de la fibre, un système de surveillance aéraulique (Air Tools) et de détection incendie ; un dispositif de manutention graines ainsi qu’un dispositif d’évacuation et de stockage des déchets.

Plusieurs interventions ont marqué la cérémonie d’inauguration. Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune urbaine de Kadiolo, Mamadou Sylla, a chaleureusement remercié le chef de l’Etat pour la construction de ce magnifique ouvrage.

Il a toutefois saisi l’occasion pour soumettre quelques doléances de la localité au président Keïta : construction d’un pont-barrage, amélioration du système d’électrification et de santé etc. Le représentant du monde agricole, Bakary Togola, s’est exprimé au nom des 40 secteurs et des 4 fédérations de cotonculteurs. Il a rappelé les immenses efforts que le président de la République a faits pour le secteur coton. Toutes choses, selon lui, qui ont permis à notre pays d’avoir plus de 728.000 tonnes de coton à la fin de la campagne 2017-2018.

Selon Bakary Togola, cette prouesse a apporté à la CMDT la somme de 200 milliards de F CFA, dont 80 pour la seule Région de Sikasso. Pour terminer, le président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM) a assuré que le président IBK du soutien des paysans pour l’élection présidentielle du 29 juillet prochain.

Pour sa part, le président du Pool bancaire local, Bréhima Amadou Haidara, a rendu un vibrant hommage aux cotonculteurs, à la CMDT et aux banques partenaires. Il a, en outre, confié que les banques ont injecté plus de 160 milliards ces dernières années dans le secteur coton qui fait vivre plus de 4 millions de Maliens.

De son côté, le PDG de la CMDT a qualifié cette cérémonie d’évènement donnant raison d’espérer. A ses dires, l’usine de Kadiolo est la plus belle et la plus moderne des usines d’égrenage d’Afrique. Baba Berthé a, dans la foulée, sollicité le soutien des autorités du pays pour la construction d’autres usines.

Il ne restait dès lors plus au président de la République que de procéder à la coupure du ruban symbolique et à la visite des installations et à assister, par la même occasion, à la sortie de la première balle de coton. Les prestations des artistes Neba Solo, Mamou Sidibé, Aboulaye Diabaté ont tenu en haleine les invités pendant plusieurs heures.

A la fin de la cérémonie, le chef de l’Etat a exprimé son bonheur de venir inaugurer cette usine dont la première pierre a été posée en 2015. Ibrahim Boubacar Keïta a remercié et félicité les cotonculteurs et le bel encadrement de la CMDT, avec à sa tête le Pr Baba Berthé, le président de l’APCAM, Bakary Togola et tous les acteurs qui ont rendu possible cette merveille.

«Nos producteurs ont besoin d’être rassurés, de savoir que leur travail acharné ne sera pas vain ; que des usines seront là pour transformer, pour égrener tout ce que le Mali aura produit», a assuré le chef de l’Etat, ajoutant qu’il est temps aussi que le Mali ait des usines de filature pour que la plus value soit réelle.

Le président IBK a aussi estimé qu’il y a aujourd’hui une moins value en raison de l’exportation de notre fibre brute. «Nous aurons des capacités bientôt à faire en sorte que le Mali transforme beaucoup de son coton pour le travail de nos jeunes gens, pour également une meilleure récompense du labeur de nos paysans. Cela est attendu, cela est dû», a promis le chef de l’Etat qui avait de la peine à cacher sa joie.

Envoyés spéciaux
Massa SIDIBÉ
Habib KOUYATÉ

Gestion des activités aéronautiques nationales: LES EXPERTS EN CONCLAVE POUR FAIRE LE POINT

Maintenir à tout prix l’aéroport international Président Modibo Keita Sénou au rang des aéroports certifiés aux normes internationales, tel était l’objet du 30ème comité de gestion des activités aéronautiques nationales qui s’est tenu, hier, à l’hôtel Radisson Blue.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du ministère des Transports et du Désenclavement, Alkaïdi Amar Touré. C’était en présence d’une forte délégation de la direction générale de l’ASECNA, venue spécialement de Dakar pour assister à la réunion. On notait aussi la présence du représentant pays de l’ASECNA, Siaka Baya.

Au cours de cette session, les administrateurs ont examiné et adopté le compte rendu de la 29ème session. Ils ont également adopté les états financiers de l’exercice clos le 31 décembre 2017 ; fait le point sur l’exploitation, les équipements et infrastructures ainsi que les ressources humaines. Enfin, ils ont examiné l’état d’exécution du budget au 31 mai 2017.

A l’ouverture de la session, le représentant de la délégation de l’ASECNA s’est exprimé sur les activités menées au cours du premier semestre 2018. A ce propos, il a évoqué la reprise des activités au Nord qui constitue un élément très important dans la politique de désenclavement conduite par le département.

Selon lui, cette reprise a été possible grâce aux nombreuses études entreprises sur le terrain dans le cadre de la sécurisation. Siaka Baya n’a pas manqué de saluer l’autorité dont a fait montre le ministre des Transports et du Désenclavement, Moulaye Ahmed Boubacar, pour que notre pays puisse avoir et maintenir cette certification.

Intervenant au nom du ministre, le secrétaire général Alkaïdi Amar Touré a exprimé l’importance toute particulière qu’attache le département des Transports et du Désenclavement à la tenue de cette session, en ce sens qu’elle permettra de fixer de nouvelles orientations après un regard rétrospectif sur le semestre écoulé afin de relever les défis.

Il a invité les administrateurs à des discussions franches et fructueuses en vue de faire des recommandations pertinentes pour la bonne marche des activités aéronautiques nationales.

Source : CCMTD

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Il y eut la construction de l’usine de Kita au temps du président Alpha pas d’inauguration.aveo le président Att il y eut la construction de l’usine de Oualessebougou CMDT ça aussi pas d’inauguration

  2. Cette usine est là depuis combien de temps maintenant ,il faut attendre le démarrage de la campagne pour faire son inauguration?

  3. Président Ibk à fait son mieux quand Président Ibk est venu au l’affaire le pays était en crise multidimensionnelle ingratitude ne sert à rien Ibk à droit être récompensé et je souhaite que les majorités des Maliens à des mêmes convictions pour la continuation de Président Ibk vive la continuation jusqu’à 2023

  4. Président Ibk à fait son mieux quand Président Ibk est venu au faire le pays était en crise multidimensionnelle et je souhaite que les majorités des Maliens à convictions pour la continuation de Président Ibk et vive la continuation

  5. RAST BATH : BOUA IBK shou ka fissa ni SOUMAILA yenema ye.RAST BATH: IBK dead buries better than a Soumaïla Cissé alive.Thanks Rastafari . RAST BATH : IBK mort enterre' vaut mieux qu’un Soumaïla Cissé vivant.Merci Rastafari

    Vamos mon president Vamos . Vamos boua IBK Vamos.

    “ENSEMBLE POUR LE MALI”

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here