Lutte contre le terrorisme : L’arrivée de Wagner déjoue le plan français d’occupation du Mali par la CMA à la fin de 2021

3

L’affaire des mercenaires russes est tombée comme un chevet dans la soupe du gouvernement français dont le projet de retrait de ses troupes à la fin de l’année laisserait le champ libre à la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) d’envahir de nouveau le Mali. Avec cette nouvelle donne, la France se voit obliger de revoir sa copie. Mais pour combien de temps ?

Engagées dans notre pays depuis 2013 pour lutter contre le terrorisme et le djihadisme, les troupes françaises, estimées à plus de 4 000 hommes, n’ont pas donné les résultats escomptés sur le terrain. L’insécurité, cantonnée dans le Nord avant leur débarquement au Mali, s’est installée sur le reste du territoire national avec tout ce que nous connaissons comme conséquences sur la vie des populations sous domination djihadiste. Cette politique française de deux poids, deux mesures dans la guerre contre les terroristes a poussé les Maliens dans la rue pour demander le départ de la force Barkhane.

Les manifestations contre la présence française sur le sol malien ont choqué Paris et amené le président Macron à un retrait de ses troupes du Mali à la fin de l’année 2021. Ce départ dans la douleur, assimilé à une seconde humiliation par les autorités de Paris après celle de janvier 1961, se paierait cash. Le Mali devrait de nouveau affronter les anciens du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), regroupés à la demande des dirigeants de l’Hexagone au sein de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) pour être fréquentable et engager des négociations avec le gouvernement malien pour signer un accord de paix, le temps de se préparer.

Si les velléités d’indépendance ont été annihilées par les djihadistes, en 2013, qui ont été chassés les éléments du MNLA des régions du Nord, 2021 allait être l’année de la concrétisation de l’indépendance de l’Azawad s’étendant cette fois-ci sur une bonne partie des régions de Mopti et de Ségou (Office du Niger). Surarmés et bénéficiant des renseignements de Barkhane, la conquête par la CMA du territoire malien se réaliserait sans résistance du côté de l’armée malienne. Selon nos sources, certains médias allaient être mis en contribution à partir de novembre pour saper le moral des troupes maliennes.

Mais avec l’arrivée de la société Wagner, le plan de déstabilisation de notre pays par la France serait mis à l’eau. Elle et sa CMA se cherchent aujourd’hui. Et elles ne savent plus à quel saint se vouer. C’est pourquoi la France est en train de dresser la communauté internationale contre le Mali si d’aventure il signe un accord avec Wagner. C’est pour la même raison que la CMA s’est fendue d’un communiqué condamnant Wagner.

La France avait imaginé tout sauf ce plan de la part de la transition malienne, décidée à diversifier les partenaires pour faire face à cette guerre dont les ficelles sont tirées depuis l’Elysée pour maintenir les Maliens dans cette crise sans fin pour ses propres intérêts.

Après ce coup de canif, la France va-t-elle se retirer de notre pays ?

Yoro SOW    

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Le titre “Lutte contre le terrorisme : L’arrivée de Wagner déjoue le plan français d’occupation du Mali par la CMA à la fin de 2021” du Journal Inter De Bamako du 27 Sep 2021, est fallacieux, voire timoré et de non sens, son auteur, Yoro Sow, émettant des hypothèses farfelues dignes d’un Journal “feuille de chou”.

    En effet, le MNLA et la CMA, bien qu’ils soient des “créations” de Sarkozy, soutenues par Hollande et Macron, des PR de la France néocoloniale au Sahara et au Sahel, ne sont pas des Chevaux de Troie de la France pour la conquête territoriale du Maliba mais bien des “Lévriers pisteurs” pour Serval et Barkane pour la mainmise de la Fane néocoloniale sur la seule région de Kidal (base militaire de Tessalit) et éventuellement des ressources minières sahariennes.

    Sincèrement

  2. FAISONS ATTENTION CAR CELA VA RENFORCER LA COHESION AU SEIN DE L OTAN DANS LA REGION

    Avec le renseignement, les États-Unis assurent aussi une partie de la logistique de Barkhane, et participent directement au financement de l’opération. Les États-Unis n’ont pas non plus intérêt à voir la France se retirer du Sahel. C’est Barkhane qui a secouru, au Niger, la patrouille américaine tombée dans l’embuscade meurtrière de Tongo Tongo, en 2017.

    Grâce à Barkhane, Washington n’apparaît pas en première ligne dans la région, ce qui, politiquement, lui permet de préserver son image vis-à-vis des opinions africaines. Et minimise la prise de risque de ses soldats : une bonne chose vis-à-vis de son opinion publique.

    Les États-Unis pourraient-ils se passer de la France au Sahel ?

    Y. G : Militairement, sans aucun doute. L’armée française n’a que 5 000 militaires dans la zone, quelques implantations, et une demi-douzaine de Rafale. Pour le budget militaire américain, remplacer la France en envoyant plus d’hommes et plus de moyens, ce n’est pas grand-chose. Mais si la Maison-Blanche ne le fait pas, c’est parce que ce partage des rôles lui convient : la France est en première ligne contre le terrorisme dans le Sahel, c’est elle qui combat et prend des coups. Les États-Unis restent discrètement en seconde ligne.

    L’arrivée des paramilitaires russes de Wagner peut-elle changer la donne ?

    Y. G : Pour la France, évidemment, c’est une mauvaise nouvelle. Cela va peut-être accélérer son retrait du Mali et la concentration de sa force au Niger, qui devient le pivot de son dispositif sécuritaire. L’arrivée des Russes dans le jeu sahélien redistribuera les cartes. On peut imaginer que les liens entre les principaux acteurs internationaux sécuritaires du Sahel s’en trouveront renforcés contre ce nouvel arrivant qui n’est pas de leur camp. Autrement dit, cela devrait plutôt renforcer le partenariat militaire entre la France et les États-Unis dans la sous-région.

    • Qui a besoin de cette France merdique et faciste! Les USA s en passeront…LES USA CHANGENT DE STRATEGIE, POUR SURVIVRE ET, LA FRANCE N EN FAIT PAS PARTIE!

      🙂 RENFORCONS NOUS, NOS ARMEES ET NOTRE OPINION PUBLIQUE NATIONALISTE 🙂

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here