Visite d’Etat du président de la République en France : Un programme bien rempli à exécuter au pas de charge !

1
Le Président IBK accueilli à l'Elysée par son homologue français François HOLLANDE
Le Président IBK accueilli à l’Elysée par son homologue français François HOLLANDE

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita est en visite d’Etat depuis le mardi 20 octobre à Paris. Le séjour français du chef de l’Etat, accompagné pour la circonstance d’une  forte délégation de membres du gouvernement, de leaders des groupes armés (CMA et plateforme), des patrons d’entreprises et opérateurs économiques et de journalistes, une soixantaine de personnalités, est bien meublé avec un programme au pas de charge du 21 au 22 octobre.

Après son arrivée dans la capitale française le mardi 20 octobre aux alentours de 16 heures (14 heures GMT) à l’aéroport d’Orly, le président Ibrahim Boubacar Kéita a eu droit au piquet d’honneur en présence du Préfet du Val-de-Marne, des ambassadeurs africains, des personnalités de l’ambassade et du consulat. IBK et sa délégation ont eu droit à tous les honneurs avant que le numéro un malien  ne soit installé au salon présidentiel, le temps de souffler avant de mettre le cap sur l’hôtel Le Meurice. Il sera installé dans cet hôtel avec certaines personnalités de son entourage. La délégation aura ainsi quartier libre pour le reste de la journée.

Avec le MEDEF

Hier, mercredi 21 octobre, le séjour entrait dans sa phase importante avec, après un petit-déjeuner avec le Conseil national du patronat malien  (CNPM) et le mouvement des entreprises de France  (MEDEF). Ce qui sera suivi de la signature de l’accord de partenariat public-privé entre l’EDM-SA et Akuo pour un projet d’énergie solaire à Kita et entre le ministère de la sécurité et le groupe Oberthur.

Dans la mi-journée, à l’Arc de Triomphe, le chef de l’Etat, en compagnie de son épouse, a eu droit aux honneurs militaires et a procédé au dépôt de gerbes de fleurs sur la tombe du Soldat inconnu. Après cette cérémonie, IBK s’est rendu au Sénat, en passant par les Champs Elysée toujours en compagnie de la première dame.

Au Sénat, au palais du Petit Luxembourg, 17, rue du Vaugirard, le chef de l’Etat a été accueilli par le président de la deuxième chambre du parlement français, Gérard Larcher. IBK était entouré des ministres Hamadoun Konaté de la Solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du Nord, Zahabi Ould Sidi Mohamed de la Réconciliation nationale, Tiéman Hubert Coulibaly de la Défense et des anciens combattants, Abdoulaye Diop des Affaires étrangères, Mme Mallé Aminata Sanogo de la Justice et des Droits de l’Hommes, garde des sceaux, Mamadou Igor Diarra de l’Economie et des Finances, Mohamed Ag Erlaf de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Mme Togo Marie Madeleine Togo de la Santé.

Il y avait également des personnalités comme le ministre Directeur de cabinet du président de la République, Ibrahima Traoré, l’honorable Karim Kéita, le président de la Commission Défense de l’Assemblée nationale, Cheick Mouctary Diarra, l’ambassadeur du Mali à Paris, le Général Oumar Dao, chef de l’Etat-major particulier du chef de l’Etat.

Apothéose à l’Elysée

La rencontre au Sénat s’est achevée avec la signature du Livre d’or par le président IBK suivi de l’échange solennel de cadeaux, du déjeuner après un échange de toasts entre le locataire du palais de Koulouba et Gérard Larcher.

Ce sera ensuite l’apothéose avec l’entretien au palais de l’Elysée, avec l’entretien entre les présidents Ibrahim Boubacar Kéita et François Hollande. Ce fut un tête-à-tête où les deux hommes ont certainement évoqué des questions sensibles sur le rôle de la France dans la gestion de la crise sécuritaire au Mali, les relations d’amitié entre les deux hommes qui se connaissent et se vouent amitié et respect mutuels depuis des années. Cet entretien a été ensuite élargi à d’autres personnalités, notamment du côté malien les ministres Konaté, Diop, Cheickna Seydi Ahamady Diawara de la Coopération internationale et de l’intégration africaine, Mme Mallé, Mamadou Igor Diarra, Ag Erlaf etc.

La journée d’hier s’est poursuivie pour la délégation présidentielle par la visite à la Sorbonne où IBK est arrivée aux alentours de 17 heures (heure locale). En ce haut lieu du savoir, Panthéon Sorbonne, IBK et sa délégation ont été accueillis dans le grand salon et installés sur l’estrade par le vice-chancelier des universités de Paris, Marie-Laure Coquelet et le président de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Pr Phillipe Boutry. La médaille de la Sorbonne sera remise à IBK par M. Boutry (ancien Sorbonnard).

Et le président malien d’animer en quarante minutes une conférence sur le thème ” De Verdun à l’opération Serval : France-Mali, une longue tradition de solidarité et d’amitié fécondes “. Exposé bien apprécié par les auditeurs avec un IBK devenu, le temps d’une visite d’Etat, un excellent professeur d’histoire (l’homme est titulaire d’un DEA d’Histoire  et de Lettres).

Le conférencier a, ensuite, en compagnie de son épouse, Mme Kéita Aminata Maïga, signé le livre d’or de l’université dans le vestibule de ce temple du savoir et de la recherche avant de regagner l’hôtel Le Meurice. Il mettra après le cap sur l’hôtel Matignon pour y rencontrer le Premier ministre Manuel Valls en présence des membres de la délégation.

Cette journée marathon s’est achevée avec le dîner d’Etat que le président François Hollande a offert à l’Elysée au président de la République, suivi d’un entretien, tard dans la soirée, avec le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian à l’hôtel Le Meurice.

L’OCDE au chevet du Mali

Cette visite d’Etat s’achève aujourd’hui 22 octobre (même si le séjour parisien ‘IBK se poursuit jusqu’au samedi 24 octobre) avec la conférence de l’OCDE pour le développement du Mali avec pour théme : ” Les régions du nord au cœur de la consolidation de la paix et de la relance économique “. Ce sera le tournant de cette mission du chef de l’Etat dans la mesure où cette conférence doit officialiser l’annonce d’importants appuis financiers au Mali. La rencontre sera co-présidée par les deux présidents IBK et Hollande et enregistrera la participation de nombreuses personnalités.

La journée du 22 se poursuivra par la visite de chef de l’Etat et de sa délégation à la mairie de Paris où ils seront accueillis par Mme Anne Hidalgo, le maire en présence de ses collaborateurs. Alors que du côté malien, on notera la présence des ministres Diop, N’Diaye Ramatoulaye Diallo de la Culture, de l’artisanat et du tourisme.

Recueillement

Ce sera ensuite l’étape de Douaumont où IBK, accompagné de Jean-Marc Todeschini, le Secrétaire d’Etat français chargé des Anciens combattants et de la mémoire, auprès du ministre Le Drian, prendront part à une cérémonie militaire. IBK visitera l’ossuaire (où sont conservés les ossements) abritant les restes d’anciens combattants mort pour la patrie française. Le grand-père du locataire du palais de Koulouba reposerait ici. IBK doit se recueillir sur le carré de tombes de soldats d’origine malienne et pourra y déposer une gerbe de fleurs, avant de faire un bref tour à Etain pour faire une brève escale à la base aérienne de Villacoublay. Il regagnera ensuite, comme fin de sa visite d’Etat, ses quartiers parisiens de l’hôtel Le Meurice.

IBK avec une délégation délestée poursuivra son séjour sur les bords de la Seine le vendredi 23 et la samedi 24 octobre avec quelques rencontres avec des personnalités françaises et surtout la communauté malienne de France (samedi).

Bruno D SEGBEDJI

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. franchement il n’y a rien de paticulier dans ce programme…. juste rencontre holland pout manger et raconter des sornettes avec le drain…

Comments are closed.