Journée internationale des douanes : La numérisation au menu des débats

0

La Journée internationale des douanes a été célébrée le mardi 26 janvier 2016 au Mali sous la présidence du directeur général des douanes du Mali, le général Modibo Kane Kéita. Le thème de cette édition était : “la douane numérique” et slogan “la douane numérique : un engagement progressif”.

 

A l’instar de la communauté internationale, notre pays a fêté hier la Journée internationale des douanes. La cérémonie s’est déroulée à la direction générale des douanes à Faladié sous la présidence du DG Modibo Kane Kéita. Etait au cœur de cet événement la numérisation du secteur douanier. La Journée met l’accent sur le rôle et la place des administrations des douanes dans les Etats membres de l’Organisation mondiale des douanes (OMD).

Cette année le thème choisi par les organisateurs était “la douane numérique” avec comme slogan “la douane numérique ; un engagement progressif”.

En choisissant ce thème, dira le directeur général Modibo Kane Kéita, l’OMD entendait lancer l’année de la douane numérique, année durant laquelle les administrations douanières sont fortement encouragées à promouvoir les Technologies de l’information et de la communication (Tic).

Il s’agissait aussi d’un rappel de l’OMD aux administrations douanières des membres sur leur engagement à adopter et à généraliser des technologies qui utilisent le système numérique en vue de l’harmonisation des procédures et la facilitation des échanges, c’est-à-dire leur modernisation.

“Au demeurant, l’informatisation des procédures est l’un des piliers de la douane du 21e siècle”, a indiqué le patron de la douane. Il a fait l’historique de l’informatisation de la douane malienne, qui a commencé dans les années 1980 suivant le décret n°313/PG-RM du 23 décembre 1980.

Cela a été suivi par l’expérimentation en 1987 du logiciel Sydonia dont les premières versions étaient essentiellement destinées à la saisie des déclarations, au contrôle et à la gestion du tarif. La coexistence de traitement manuel et informatique s’est poursuivie jusqu’en 2002, date à laquelle il a été décidé de migrer vers la version ++.

“Aujourd’hui avec le Sydonia World, il s’agit de poursuivre la modernisation, la simplification et la sécurisation des procédures et de préparer la dématérialisation complète des opérations douanières”, a révélé M. Kéita.  Et d’ajouter que la modernisation ouvre la voie à une intégration accrue, mais aussi permet le renforcement de la capacité des administrations douanières à mieux communiquer, à gérer de manière efficace le flux de plus en plus important des marchandises, à recevoir et échanger les informations, à coordonner les activités aux frontières dans le cadre de la lutte contre la fraude, etc.

Des certificats de mérite ont été décernés à des représentants du secteur privé et à certains agents des douanes pour leur engagement pour “la douane numérique”. Le directeur général de la douane les a vivement salués pour la tâche accompli.

A noter que cette journée a vu le baptême du feu de la promotion 2012 de la douane. De plus, un hommage mérité aux agents des douanes qui ont fait valoir leur droit à la retraite en 2015.

Ousmane Daou

PARTAGER