Cimenterie : CMM annonce l’ouverture d’une nouvelle usine au Mali

0

Ciment et Matériaux du Mali (CMM) étoffe son offre de service à la grande satisfaction de sa clientèle. Après avoir entrepris la construction d’une nouvelle unité de production de Ciment à Diago (cercle de Kati) il y a moins de deux ans, CMM annonce les premiers sacs d’ici le 15 octobre prochain. Cerise sur le gâteau, la nouvelle usine construite pour plus de 20 milliards de F CFA créera 150 emplois directs et 1 500 emplois indirects.

 

Cette annonce a été faite par les responsables de CMM à l’occasion du lancement des nouvelles activités de l’entreprise le lundi 16 septembre. C’était en présence de plusieurs ministres et autres responsables de CMM dont le président du Conseil d’Administration, l’ancien ministre Tiéman Hubert Coulibaly.

Société malienne implantée à Bamako depuis 2004 et spécialisée dans le négoce de ciment de haute qualité, certifié CE, à travers la marque Sococim, Ciment et Matériaux du Mali est une filiale du groupe international Vicat, représenté dans 12 pays à travers le monde.

Afin d’accompagner la dynamique du secteur de la construction et soucieuse de promouvoir le développement du secteur industriel malien, CMM a donc entrepris en 2017 la construction d’une unité de production de ciment, à Diago dans le cercle de Kati, d’une capacité initiale de 500 000 tonnes ainsi que l’exploitation d’une carrière d’ajouts de calcaire dolomitique située à Sonityeni.

Aux dires de son directeur général, la stratégie de CM repose sur trois piliers que sont : l’exigence de la qualité, l’innovation des services clients et l’encrage local. “Il n’est pas normal que le ciment produit au Mali soit considéré de moindre qualité que le ciment importé. Nous voulons que cela change. Les clients sont au cœur de notre dispositif. Nous allons, dans les semaines à venir, montrer des nouvelles méthodes pour accentuer leurs actions”, a expliqué Elhadji Mamadou Seck faisant référence aux premiers piliers de la société. Evoquant l’ancrage local qui est le 3e pilier de CMM, le DG a indiqué que non seulement la société doit être utile à ses clients, mais aussi aux communautés autour de leurs sites en leur apportant de l’emploi et de la formation.

Pour joindre l’acte à la parole, CMM évoque déjà, par la construction de cette nouvelle unité de production de ciment pour plus 20 milliards F CFA, la création de 150 emplois directs et plus de 1 500 emplois indirects.

Dans un discours de plaidoirie, le PCA de CMM, Tiéman Hubert Coulibaly, a insisté auprès du ministre de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national, sur une bonne qualité de fourniture en énergie. Au ministre de l’Industrie et du Commerce, il a plaidé pour l’accompagnement du gouvernement notamment sur la TVA. Des plaidoiries auxquelles les ministre Hama Ould Sidi Mohamed Arbi et Mohamed Ag Erlaf ont donné des réponses positives.

Concernant le prix du ciment, le directeur général de CMM a rappelé que le Mali est dépendant de l’importation et qu’en fonction des raretés du ciment le prix subit des variations trop importantes. “Notre premier souci c’est de consolider une production locale qui permettra de stabiliser le prix du ciment. Nous allons proposer un prix qui ne sera pas décalé du marché public. Aussi, nous nous engageons à être au niveau marché public mais en ayant une qualité supérieure”, a promis Elhadji Mamadou Seck.

Alassane Cissouma

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here