COMATEX-SA: Bientôt la relance des activités et le paiement des salaires des travailleurs

0

En vue de la reprise des activités de la COMATEX-sa, le gouvernement à travers le département du Commerce et d’industrie a pris des mesures urgentes pour sauver l’unité industrielle et éviter le chômage du personnel suite à l’arrêt des activités depuis un an. L’information a été donnée vendredi dernier au cours d’une conférence de presse animée par Mohamoudoul Mohamed, ministre du Commerce et d’Industrie.

En effet, ces différentes mesures sont entre autres : le paiement de 600 000 000FCFA sur les deux milliards de F CFA au titre des arriérés de  salaires des travailleurs, la poursuite des  discussions avec la Société COVEC (actionnaire principal soit 80%) pour la reprise de ses  actions ainsi qu’un un appui global de 4,600 milliards pour le remboursement des dettes d’exploitation et des dettes sociales.

Pour cela, le Gouvernement a décidé de la mise en place d’une administration provisoire chargée de reprendre les aspects sociaux et relancer les activités.

Toute fois à en croire  le ministre,   l’Etat conclura un contrat de performance avec la COMATEX-SA pour améliorer la gouvernance et renforcer les capacités financières afin de lui permettre d’atteindre et de maintenir son équilibre d’exploitation.

Outre ces mesures, le ministre a rassuré que des  discutions se poursuivront avec des investisseurs notamment turques et espagnols pour un partenariat gagnant- gagnant pour redonner à la COMATEX-SA ses lettres de noblesse.

Par ailleurs,  le ministre a annoncé d’autres mesures prises par le gouvernement allant dans le sens de soulager la population en cette  période dure caractérisée par l’augmentation des prix des produits de grande consommation. Ainsi , selon Mohamoudoul Mohamed,   dans le but d’anticiper sur les menaces que constituent les incertitudes sur les prévisions de la campagne agricole en cours et la crise sociopolitique , il est prévu la réduction de 50% de la base taxable à l’importation de 300 000 tonnes de riz, 60 000tonnes de sucre et 30 000 tonnes d’huile alimentaire qui coûterait à l’Etat 18 milliards de FCFA. Pour cela,  il a souligné que les  moyens seront mis à la disposition de la Direction Générale du Commerce de la Consommation et de la Concurrence pour la bonne application de ces mesures afin de permettre l’approvisionnement régulier de notre pays de ces produits de grande consommation et leur accessibilité à moindre coût pour le malien lambda.

A noter que la Compagnie Malienne de Textile (COMATEX) est une société malienne de textile située dans la ville  de Ségou. Première usine textile du pays, elle est inaugurée en 1968. D’abord entreprise d’État, elle s’est transformée en entreprise privée, avec une participation majoritaire chinoise, COMATEX étant désormais une coentreprise de la COVEC, une filiale de la CREC ; cette présence chinoise est déjà effective à l’origine de l’usine. Mais depuis quelques années cette cogestion a montré ses limites et l’usine est fermée depuis le début de la pandémie  COVID-19 et des centaines de chefs de famille en chômage.

Mamadou Nimaga

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here