MaliShi: Bientôt, une nouvelle usine de transformation de beurre de Karité à Banankoro

2

Les sociétés Ominium Mali et EndeavourMining ont signé une convention de partenariat pour la construction d’une nouvelle usine de transformation de beurre de Karité à Banankoro. La cérémonie de signature a eu lieu, ce mardi soir, à l’hôtel Sheraton. En présence de la ministre de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national.

Maliweb.net- Avec une superficie totale de 229 125 km2 couverte par le Karité, le Mali est un pays de Karité. Classé deuxième producteur mondial, le Mali produit 1,53 millions de tonnes de fruits frais et un potentiel de 250 000 tonnes en amandes. Cependant, on estime seulement à 50% le potentiel exploité et 53 000 tonnes d’amandes sont exportées. Un rapport du gouvernement indique que 3 millions de femmes travaillent dans la collecte des noix, la transformation en beurre et la confection des produits dérivés. Elle y tire 80% de leurs revenus annuels.

Pour ces femmes, EndeavourMining à travers son programme ECODEV va injecter 560 millions FCFA, soit 30% du montant total nécessaire à la construction de l’usine. Avec une capacité de production annuelle de 30 000 tonnes d’amandes, l’unité de transformation de Banankoro offrira des emplois à 12 cadres, 27 techniciens et 59 ouvriers. A terme, 120 000 collectrices de la zone de Kalana, où opère EndeavourMining, travailleront pour le projet. Ce dernier sera mis en œuvre par Ominium Mali, à travers son projet Mali Shi.

L’initiative est «innovante et unique», affirme Pascal Bernasoni, Vice-président Exécutif Affaires publiques d’EndeavourMining. D’abord, parce que les moyens investis sont en dehors du cœur de métier de la mine. Ensuite, parce qu’il s’agit d’un engagement à long terme mis en place. «EndeavourMining souhaite démontrer qu’il est possible de faire passer l’industrie minière, d’une industrie d’exploitation  à une industrie qui finance les activités économiques durables», indique Pascal Bernasoni.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. C’est une excellente nouvelle !
    La transformation commence à quel niveau ? Est-ce qu’il s’agit d’extraction d’huile à partir des noix déjà préparées par les femmes ? Je pose cette question, parce que je sais que la transformation traditionnelle du beurre de karité contribue significativement à la déforestation dans les milieux ruraux. Ce serait génial de voir certaines parties intermédiaires, comme le séchage et la torréfaction, faites à l’énergie solaire ou hydro-électrique.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here