Session budgétaire du FARE : 452.177.900 Fcfa de recettes prévues en 2016

0

 Le budget 2016 du  FARE  est arrêté en recettes à la somme de 452.177.900 Fcfa et en dépenses à la somme de 312.930.042 Fcfa, avec un investissement de 30.000.000 Fcfa au titre du fonctionnement et des investissements.

Le Fonds auto-renouvelable pour l’emploi (Fare) a tenu sa 34ème session budgétaire de son conseil d’administration, la semaine passée, à son siège.  C’était sous la présidence de Ibrahim Ag Nock, Président du conseil d’administration.

Au cours de cette session, les administrateurs ont examiné et adopté le budget, ainsi que le programme des activités de 2016. Ils ont également fait l’examen du point d’exécution du budget 2015.

Le PCA, Ibrahim Ag Nock, a noté que le programme d’activités 2016 vise à consolider les acquis mais aussi à développer les actions de promotion de l’auto-emploi à travers l’appui à la création des PME et le renforcement des entreprises existantes. Pour ce faire,  il a  souligné qu’en 2016, plus de 700 PME/PMI seront créées ou pérennisées, totalisant 1.200 emplois permanents pour un montant garanti de 950.000.000 Fcfa.

Pour renforcer cette dynamique, Ibrahim Ag Nock a laissé entendre que le  Fare  a  signé une convention avec SNV, relative à la mise en œuvre du Programme Gouvernance Locale  Redevable composante Entreprenariat Jeunes.  Selon lui,  ce Programme concerne les jeunes entrepreneurs de 18 à 35 ans des douze (12) cercles et 51 communes dans les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao.

Dans le cadre du projet d’appui aux commerçants détaillants (PACD), le président du conseil d’administration a annoncé qu’en 2016, il est attendu l’accompagnement de 150 commerçants détaillants pour un coût total de 300.000.000 Fcfa, à travers la garantie des prêts qui leur seront accordés pour le développement de leur activité.

Il a aussi  déclaré que  le budget 2016 du  Fare est arrêté en recettes à la somme de 452.177.900 Fcfa et en dépenses à la somme de 312.930.042 Fcfa, avec un investissement de 30.000.000 Fcfa au titre du fonctionnement et des investissements.

Le  Fonds auto-renouvelable pour l’emploi a été créé courant 2001. Il est constitué de L’ANPE, L’INPS, la CCIM et la CNAR. Il a aujourd’hui son statut d’association bénéfique des créateurs d’emploi. Il a pour but d’appuyer la création d’emploi et le développement d’entreprises initiées par les jeunes promoteurs en vue de lutter contre le chômage des jeunes. Le Fare poursuit l’objectif d’apporter son concours technique et financier à la réalisation des projets des jeunes promoteurs pour la vulgarisation de petites et moins entreprises (PME-PMI) au Mali.

 Dramane Konta

PARTAGER