Editorial : La paix au Mali : est- ce que possible ?

1

Gloire à Dieu dans les cieux très hauts et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée .les maliens veulent la quiétude, nous voulons la paix .Mais il faut être d’accord avec feu le président Houphouët Boigny lorsqu’il disait que : « la paix est un comportement ».Autrement dit, la paix, ce n’est pas les lèvres mais plutôt l’acte posé pour y aboutir. Or, au Mali, même  si on doit le dire avec une profonde amertume, il y a trop d’hypocrites .et comme le dit cet autre livre, «  ils viennent à vous comme des brebis mais au fond ce sont des loups ravageurs  ». Beaucoup de gens, d’illustres personnes crient sur tous les toits à la paix et à la réconciliation mais sont-ils vraiment sincères ?  Peut-on leur faire confiance  lorsqu’ils sont connus de tous comme des pêcheurs en eau trouble. Leur langue est mielleuse mais ils sont porteurs d’un venin, ce sont des aspics, des gens dangereux qu’une  fois démasques doivent  être destinés au pandémonium. Ceux-là qui crient paix  n’ont pas intérêt à la paix. Les cris  que ces hypocrites et démagogues nous lancent sur les radios et les télévisons ne sont que des  bluffs, des somnifères destinés à détourner et à tromper la grande partie du peuple malien. Non, la paix et la réconciliation au Mali, ce sera difficile à cause de ces camouflés qui prêchent la paix alors qu’ils portent le manteau de la haine, cette haine qu’ils tentent de masquer par des propos  séduisants mais trompeurs. Peut-on parler de la réconciliation au Mali lorsqu’en dessous, on entretient la division, lorsque l’on attise l’activisme de certains groupes ou groupuscules. On est plutôt un satanique. Le peuple malien ne se laissera pas toujours duper parce qu’il est temps  de savoir qui est qui au mali et cela sans passion et sans  démagogie. Il y a beaucoup qui sont  tapis dans les partis politiques, l’administration, les cercles religieux, les transports et d’autres secteurs bien connus. Ces gens-là, ce sont des trompeurs, des prétentieux, des menteurs, des fauteurs de troubles dont toutes les gesticulations et actes doivent être suivis par la vigilance du peuple et de tous ceux qui œuvrent au mali pour la paix et la réconciliation des cœurs .Notre pays, c’est un peuple -un But -une foi. Être malien, c’est avoir la conviction que nous sommes des frères sans distinction de races, de sexes et de religions .voici les conditions de la paix mais certains ne l’entendent  ni ne le voient . Tous les fils de ce pays doivent se mettre debout comme un seul homme pour l’amour de la patrie, cette patrie en  danger de mort  au  qu’il faut sauver.

Non, il faut que  la paix revienne partout au mali, au Nord comme Sud, à l’Est et à l’Ouest surtout au centre du Mali victime d’un djahadisme sauvage avec son cortège de morts et d’assassinats ciblés.

M. M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Dembele, depuis 1968 le Mali n’est plus Un Peuple, n’a plus un But et manqué cruellement d’une Foi. Tous les maux ont une source et les sources au Mali sont claires: la grande corruption, l’injustice sociale et le manque de patriotisme. Tant que ces maux seront pas corriges alors le Mali restera par terre. A bon entendeur, salut!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here