Éditorial : Réussir ensemble en 2022

0

L’année 2021 n’a pas été du tout repos pour le peuple malien et n’incite plus à l’optimisme à quelques jours de sa fin. Tant les divisions internes, les calculs politiciens, les hésitations des autorités de la transition ont contribué à installer un climat de suspicion et d’instabilité sociopolitique dans le pays. Malgré ce malaise généralisé, nous osons croire que rien n’est encore perdu pour se ressaisir. Quand on sait que l’espoir est permis tant qu’il y a la vie. Et quand on sait encore que dans le long processus de construction d’un pays, le chemin est plein d’embuches, de sacrifices, de peines et de don de soi. Nous espérons qu’après des années de divisions, de déchirures et de croc-en-jambe, les Maliens ont enfin fini de comprendre que rien ne se gagnera dans des contradictions, dans la désunion, la facilité et dans les illusions.

Au seuil de la nouvelle année, nous invitons nos compatriotes à désarmer leur cœur de haine, de rancunes, d’hostilités, d’égoïsme et de méchanceté gratuite à la fin de 2021 pour entamer 2022 avec bonheur, joie, gaité et enthousiasme autour de l’essentiel: le Mali. Ce grand pays qui ne mérite pas ce tableau du déshonneur, imputable aux gouvernants qui, au lieu de travailler dignement et honnêtement pour tenir le flambeau de sa grandeur, l’ont mis à genou pour se construire des paradis terrestres et fiscaux.

Si cet appel à la paix des cœurs est accueilli à bras ouverts par les Maliens, nous pensons que 2022 s’ouvrira sur de belles perspectives pour notre pays. Et avec les efforts conjugués des uns et des autres, la bombe sociopolitique sera désamorcée au bénéfice de tout un peuple qui n’aspire qu’à la paix, à la sécurité dans un Mali, où tous les citoyens seront égaux devant la justice. C’est à ce seul prix que nous réaliserons nos rêves de faire de notre pays un des plus enviés du monde.

On ne saurait réaliser ce vœu sans retrouvailles des filles et fils du pays pour planifier l’avenir et construire l’émergence dans la paix, la sécurité, la stabilité, la sérénité, le dialogue et la cohésion sociale. C’est avec toutes ces cartes en mains que l’accent sera mis sur l’homme malien. Même s’il n’est plus question d’organiser un forum sur l’homme malien comme l’a souhaité l’ancien président, le général feu Amadou Toumani Touré (ATT), ce nouvel homme malien, doté des valeurs de crédibilité, d’intégrité, d’honnêteté, de sagesse, sera au cœur d’un Mali réconcilié, stable, uni et solidaire. Chaque Malienne et chacun Malien, sans distinction aucune, doit devenir un acteur du développement et contribuer par son travail à la création de richesse et au développement. Il doit être imprégné de nos valeurs socio- culturelles. Enfin, ses compétences et ses mérites seront récompensés pour inviter les autres au travail bien fait.

Le Mali a plus que besoin d’union, de soutien, de rassemblement et de cohésion de tous ses fils pour réussir ensemble la paix et la sécurité, en 2022, afin de tourner définitivement la page des années de braise. Réussir ensemble n’est pas au- dessus de nos moyens pour faire briller l’étoile du Mali dans le firmament des grandes nations qui dominent aujourd’hui le monde par leur génie créateur. Il suffit de la bonne volonté des femmes et des hommes du Mali pour atteindre cet objectif et sauver la patrie menacée de disparition. Réussir ensemble devient un impératif pour tous les Maliens, en 2022, si nous voulons réellement que le Mali redevienne cette plaque tournante de la diplomatie internationale des années 1960 grâce au leadership et au charisme de Modibo Keïta (paix à son âme), premier président du Mali.

C’est sur cette note d’espoir que nous souhaitons bonne et heureuse année 2022 à toutes et à tous dans un Mali de paix, de sécurité, de stabilité et de cohésion sociale.

À l’année prochaine. Si Dieu le veut bien.

Yoro SOW

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here