En un mot : Un scandale de fausses quittances

10

Dans un communiquĂ© publiĂ© Ă  la fin de la semaine derniĂšre, le dĂ©partement de l’Economie et des Finances a rĂ©vĂ©lĂ© avoir constatĂ© qu’il existe un circuit parallĂšle de fausses quittances et de faux cachets d’enregistrement des droits sur les marchĂ©s et contrats publics. Ces manƓuvres frauduleuses priveraient l’Etat d’importantes recettes fiscales.

A cet Ă©gard, des sanctions conformĂ©ment Ă  la rĂšglementation en vigueur seront prises Ă  l’endroit des opĂ©rateurs Ă©conomiques coupables de ces manƓuvres et des agents de l’Etat complices. Selon des sources concordantes, ce sont des dizaines d’opĂ©rateurs Ă©conomiques qui se sont adonnĂ©s Ă  ces fraudes. Le manque Ă  gagner est estimĂ© Ă  plus de 500 millions de F CFA. Les fautifs ont jusqu’ici au 31 dĂ©cembre pour payer ce qu’ils doivent au risque de se voir traduits devant les tribunaux, met en garde le cabinet du ministre de l’Economie et des Finances. Le plus rĂ©voltant dans ce scandale de fausses quittances, c’est que ces personnes ont bĂ©nĂ©ficiĂ© de marchĂ©s publics, donc de l’Etat.

DAK

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Chaque jour vient avec son lot de rĂ©vĂ©lations …… et l’impunitĂ© continue son bonhomme de chemin… Le pays est pourri de tous les cotes…….

  2. Un communiquĂ© ne suffit pas. Est ce qu’il y’Ă  un rapport de contrĂŽle ? D’oĂč provient le montant estimĂ© de 500 millions ? Sur quelle pĂ©riode il a Ă©tĂ© estimĂ© ? Car 500 millions c’est sur moins d’une annĂ©e. Est ce qu’il y’Ă  un dĂ©but de recouvrement ? Je suis convaincu que le montant rĂ©el dĂ©tournĂ© est vingt fois plus Ă©levĂ©. Il faut envoyer le contrĂŽle gĂ©nĂ©ral des services publics. Nous osons espĂ©rer que cette fois ci ces malfrats d’opĂ©rateurs Ă©conomiques et leurs complices fonctionnaires ne vont pas bĂ©nĂ©ficier de l’impunitĂ© et de la protection par ceux lĂ  mĂȘme qui sont chargĂ©s normalement chargĂ©s de dĂ©fendre les intĂ©rĂȘts de l”État notamment les ministres, et ma famille d’abord.

  3. Je reste certain que le montant indiquĂ©, soit 500 millions reste faible et trĂšs faible par rapport Ă  la rĂ©alitĂ© de ce phĂ©nomĂšne. Il faut fouiller encore en le laissant aucune place oĂč la main ne passe et repasse, et vous serez surpris de la rĂ©elle somme dĂ©tournĂ©e. Aussi, je me demande, si mĂȘme cette affaire serait sanctionnĂ©e Ă  sa juste valeur, car il y a des cas avĂ©rĂ©s qui sont restĂ©s dans une impunitĂ© total, la justice dirait qu’il y a non-lieu et c’est l’Ă©tat et les pauvres contribuables qui resterons des victimes de la situation. Des personnes se mettent Ă  dĂ©tourner des milliards, et au final, ils sont mis en libertĂ© conditionnelle et le non-lieu se prononce par la justice et ces mĂȘmes hommes se voient dans les grands forums pour reprĂ©senter le Mali, voler, tricher, corrompre, mentir ne constituent aucun dĂ©lit par le Mali, d’ailleurs, c’est une fiertĂ©. Quel pays? Qu’Allah le tout puissant protĂšge et aide le Mali.

  4. Je valide l’analyse pertinente du Fiscaliste. En effet, une inspection doit faire l’Ă©tat des lieux des pertes pour l’Etat et procĂ©der au recouvrement. Comme l’a si bien vu le Fiscaliste, attention, *******sont lĂ  pour protĂ©ger ces malfrats d’opĂ©rateurs au dĂ©triment de l’Etat. Affaire Ă  suivre.

  5. Je suis Ă©tonnĂ© par ce communiquĂ© du MinistĂšre de l’Economie et des Finances. A mon avis lorsqu’il y’Ă  des faits avĂ©rĂ©s au lieu de faire un communiquĂ© laconique comme celui lĂ , le Ministre devait ĂȘtre suffisamment courageux et intĂšgre en envoyant l’Inspection des Finances Ă  la Direction GĂ©nĂ©rale des ImpĂŽts pour faire le ContrĂŽle du versement effectif des droits d’enregistrement et autres impĂŽts dans les caisses de l’Etat sur une pĂ©riode au moins de 5 ans. Les opĂ©rateurs Ă©conomiques fautifs outre le remboursement des montants fraudĂ©s seront punis conformĂ©ment Ă  la rĂ©glementation judiciaire du pays. Leurs complices fonctionnaires des ImpĂŽts seront aussi poursuivis pour ces infractions.
    Je pense sincĂšrement que ******* sont plus que complices de ces opĂ©rateurs Ă©conomiques voleurs. Ils mangent ensemble l’argent volĂ© Ă  l’Etat. C’est pourquoi je demande au Premier Ministre d’envoyer le ContrĂŽle GĂ©nĂ©rale des Services Publics pour faire le point sur le manque Ă  gagner pour l’Etat de ces fausses quittances, ce qui permettra de renflouer un peu les caisses de l’Etat. On ne peut courir comme un mendiant sans honneur derriĂšre les bailleurs de fonds pour des miettes et refuser comme Igor de faire le point rĂ©el de ces dĂ©tournements de fonds car il s’agit en rĂ©alitĂ© de dĂ©tournement de fonds commis par des faux opĂ©rateurs Ă©conomiques avec la complicitĂ© des fonctionnaires corrompus des ImpĂŽts que l’Etat a mis dans toutes les conditions matĂ©rielles avec des primes de milliards chaque annĂ©e.
    Encore une fois, le Premier Ministre est interpellé pour faire la lumiÚre sur cette affaire. Que Dieu sauve notre pays.

  6. Heeee!!! Ça n’est rien dans la rĂ©publique Ibkienne 500 millions seulement,le ministre Igor veut ĂȘtre calife Ă  la place du calife d’oĂč cette sortie pour faire du buzz ou de la Com Ă  veille d’une Ă©ventuelle rĂ©organisation gouvernementale.
    Waint and see!!!

  7. Heeee!!! Ça n’est rien dans la rĂ©publique Ibkienne 500 millions seulement,le ministre Igot veut ĂȘtre calife Ă  la place du calife d’oĂč cette sortie pour faire du buzz ou de la Com Ă  veille d’une Ă©ventuelle rĂ©organisation gouvernementale.

  8. ” …ce sont des dizaines d’opĂ©rateurs Ă©conomiques qui se sont adonnĂ©s Ă  ces fraudes…” 😯 😯 😯 😯

    Non, c’est IBK, ce ne sont pas les opĂ©rateurs Ă©conomiques. Vous ĂȘtes des malades dans ce pays. Quand on vous dit que la corruption est une affaire de tous, vous ĂȘtes toujours en train de rendre le prĂ©sident de la RĂ©publique responsable de mauvaise pratique dans ce pays. Vous ĂȘtes tellement bĂȘte dans ce pays. 8) 8) 8) 8) 8)

Comments are closed.