En un mot : Un scandale de fausses quittances

10

Dans un communiqué publié à la fin de la semaine dernière, le département de l’Economie et des Finances a révélé avoir constaté qu’il existe un circuit parallèle de fausses quittances et de faux cachets d’enregistrement des droits sur les marchés et contrats publics. Ces manœuvres frauduleuses priveraient l’Etat d’importantes recettes fiscales.

A cet égard, des sanctions conformément à la règlementation en vigueur seront prises à l’endroit des opérateurs économiques coupables de ces manœuvres et des agents de l’Etat complices. Selon des sources concordantes, ce sont des dizaines d’opérateurs économiques qui se sont adonnés à ces fraudes. Le manque à gagner est estimé à plus de 500 millions de F CFA. Les fautifs ont jusqu’ici au 31 décembre pour payer ce qu’ils doivent au risque de se voir traduits devant les tribunaux, met en garde le cabinet du ministre de l’Economie et des Finances. Le plus révoltant dans ce scandale de fausses quittances, c’est que ces personnes ont bénéficié de marchés publics, donc de l’Etat.

DAK

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Chaque jour vient avec son lot de révélations …… et l’impunité continue son bonhomme de chemin… Le pays est pourri de tous les cotes…….

  2. Un communiqué ne suffit pas. Est ce qu’il y’à un rapport de contrôle ? D’où provient le montant estimé de 500 millions ? Sur quelle période il a été estimé ? Car 500 millions c’est sur moins d’une année. Est ce qu’il y’à un début de recouvrement ? Je suis convaincu que le montant réel détourné est vingt fois plus élevé. Il faut envoyer le contrôle général des services publics. Nous osons espérer que cette fois ci ces malfrats d’opérateurs économiques et leurs complices fonctionnaires ne vont pas bénéficier de l’impunité et de la protection par ceux là même qui sont chargés normalement chargés de défendre les intérêts de l”État notamment les ministres, et ma famille d’abord.

  3. Je reste certain que le montant indiqué, soit 500 millions reste faible et très faible par rapport à la réalité de ce phénomène. Il faut fouiller encore en le laissant aucune place où la main ne passe et repasse, et vous serez surpris de la réelle somme détournée. Aussi, je me demande, si même cette affaire serait sanctionnée à sa juste valeur, car il y a des cas avérés qui sont restés dans une impunité total, la justice dirait qu’il y a non-lieu et c’est l’état et les pauvres contribuables qui resterons des victimes de la situation. Des personnes se mettent à détourner des milliards, et au final, ils sont mis en liberté conditionnelle et le non-lieu se prononce par la justice et ces mêmes hommes se voient dans les grands forums pour représenter le Mali, voler, tricher, corrompre, mentir ne constituent aucun délit par le Mali, d’ailleurs, c’est une fierté. Quel pays? Qu’Allah le tout puissant protège et aide le Mali.

  4. Je valide l’analyse pertinente du Fiscaliste. En effet, une inspection doit faire l’état des lieux des pertes pour l’Etat et procéder au recouvrement. Comme l’a si bien vu le Fiscaliste, attention, *******sont là pour protéger ces malfrats d’opérateurs au détriment de l’Etat. Affaire à suivre.

  5. Je suis étonné par ce communiqué du Ministère de l’Economie et des Finances. A mon avis lorsqu’il y’à des faits avérés au lieu de faire un communiqué laconique comme celui là, le Ministre devait être suffisamment courageux et intègre en envoyant l’Inspection des Finances à la Direction Générale des Impôts pour faire le Contrôle du versement effectif des droits d’enregistrement et autres impôts dans les caisses de l’Etat sur une période au moins de 5 ans. Les opérateurs économiques fautifs outre le remboursement des montants fraudés seront punis conformément à la réglementation judiciaire du pays. Leurs complices fonctionnaires des Impôts seront aussi poursuivis pour ces infractions.
    Je pense sincèrement que ******* sont plus que complices de ces opérateurs économiques voleurs. Ils mangent ensemble l’argent volé à l’Etat. C’est pourquoi je demande au Premier Ministre d’envoyer le Contrôle Générale des Services Publics pour faire le point sur le manque à gagner pour l’Etat de ces fausses quittances, ce qui permettra de renflouer un peu les caisses de l’Etat. On ne peut courir comme un mendiant sans honneur derrière les bailleurs de fonds pour des miettes et refuser comme Igor de faire le point réel de ces détournements de fonds car il s’agit en réalité de détournement de fonds commis par des faux opérateurs économiques avec la complicité des fonctionnaires corrompus des Impôts que l’Etat a mis dans toutes les conditions matérielles avec des primes de milliards chaque année.
    Encore une fois, le Premier Ministre est interpellé pour faire la lumière sur cette affaire. Que Dieu sauve notre pays.

  6. Heeee!!! Ça n’est rien dans la république Ibkienne 500 millions seulement,le ministre Igor veut être calife à la place du calife d’où cette sortie pour faire du buzz ou de la Com à veille d’une éventuelle réorganisation gouvernementale.
    Waint and see!!!

  7. Heeee!!! Ça n’est rien dans la république Ibkienne 500 millions seulement,le ministre Igot veut être calife à la place du calife d’où cette sortie pour faire du buzz ou de la Com à veille d’une éventuelle réorganisation gouvernementale.

  8. ” …ce sont des dizaines d’opérateurs économiques qui se sont adonnés à ces fraudes…” 😯 😯 😯 😯

    Non, c’est IBK, ce ne sont pas les opérateurs économiques. Vous êtes des malades dans ce pays. Quand on vous dit que la corruption est une affaire de tous, vous êtes toujours en train de rendre le président de la République responsable de mauvaise pratique dans ce pays. Vous êtes tellement bête dans ce pays. 8) 8) 8) 8) 8)

Comments are closed.