70 000 enseignants confinés dans la precarité par le gouvernement : Le terrorisme d’Etat est-il en marche au Mali ?

11

Pour avoir observé des jours de grève, le gouvernement de Boubou Cissé a décidé de bloquer totalement les salaires des enseignants. Ils sont  désormais à plus de deux mois sans salaires, toute chose qui les confine dans une misère noire. Les enseignants du secondaire, du fondamental et de l’enseignement préscolaire sont désormais entre la vie et la mort sous le regard complaisant et complice des associations de Défense des Droits de l’Homme. A-t-on le droit de priver un homme du minimal vital sous prétexte qu’il a refusé de travailler ? IBK ne porte-t-il pas la responsabilité de tous désagréments dont ces pauvres enseignants seront victimes ?  Pourquoi ce silence assourdissant des autres centrales syndicales et du peuple malien face à ce qui s’apparente à un génocide social ?

Le Gouvernement de Boubou Cissé, après avoir violé son engagement d’appliquer sans détour la loi relative à toute augmentation de salaire concernant les fonctionnaires du statut général, à ceux des statuts particuliers, s’adonne maintenant à une autre violation celle des droits les plus élémentaires liés à la vie humaine. En privant plus de 70 000 ménages du minimal vital, IBK se rend coupable de génocide moral et même physique d’une bonne partie du peuple malien. Aucun argument ne saurait justifier le blocage total des salaires des enseignants. Aucune législation ne pourrait s’accommoder d’une telle sanction, même dans les monarchies les plus autoritaristes. Le gouvernement en adoptant cette stratégie pour faire fléchir les enseignants se rend coupable de grave violation des droits à la vie, à la santé et au minimal vital reconnu pour tout être humain. Ce qui est aberrant, c’est le silence coupable et complice  de tout un peuple face à cette entreprise de démolition de notre pays par un groupuscule dont le seul souci est de continuer à jouir des privilèges liés à leurs postes. Sinon, comment comprendre qu’à une période aussi charnière de la vie de l’humanité, caractérisée par la pandémie du COVID 19, qu’on puisse ajouter une autre crise, plus grave que la pandémie, car elle touche au fondement même de l’être humain ?

Arrêtons-nous un peu sur les conséquences du blocage des salaires  des enseignants. Ils sont plus de 70 000 qui ont en charge le triple du nombre d’enseignants. En ne payant pas les salaires, le gouvernement se donne le luxe de priver des milliers de familles d’eau d’électricité, de nourriture, de couverture sanitaire, bref des services sociaux de base auxquels tout citoyen a droit. Comment IBK pourra-t-il dormir à point fermé en observant tout autour de lui des familles qui sont en train de crever de faim. Le Président de la République est le seul à être redevable de son peuple, de ses électeurs, car c’est lui qui a été investi de la mission de le servir, non pas un Premier ministre encore moins un ministre. Donc, ceux qui s’en prennent au PM Boubou Cissé, lui font un procès d’intention, car il n’est nullement  responsable de la situation, il n’est à cette place que par la volonté d’un homme, IBK et la main qui a signé son décret, pourrait l’abroger sans coup férir.

Donc, IBK est le seul responsable du confinement moral et même physique de plus de 70 000 familles qui broient aujourd’hui du noir, sous le regard complice du peuple, en général et des centrales syndicales des travailleurs dont la première mission est la préservation des intérêts de tous les travailleurs sans exclusive. YacoubaKatilé de l’UNTM, AmadounAmionGuindo  de la CSTM et Mme Dédéou Traoré du CDTM répondront devant le tribunal de l’histoire pour s’être tu, au moment où des travailleurs, qu’ils soient affiliés à leurs centrales ou pas, sont en train d’être martyrisés sans rechigner.

Youssouf Sissoko 

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Les enseignants ne doivent pas renoncer à leurs droits ,mais se doivent d’être flexibles,et doivent assumer leurs responsabilités de faire grève qui continue d’ailleurs à jour.Heureusement que le syndicalisme pluriel a mis du temps à venir au Mali.Le droit de grève est fondamental,mais une chose est sûre on ne mange pas tout son pain blanc le même jour.Le mot d’ordre de la grève tout ou rien n’est pas une bonne chose,les grand pays se sont construits par les luttes de classes laborieuses sans asphyxier le pays.Le Covid 19 aujourd’hui joue les prolongations de la grève ,et qui dit grève dit suspension du contrat de travail,et qui ne travaille pas ne mériter un salaire.

  2. Commentaires idots de citoyens idiots. Le sacerdoce signifie t-il de renoncer à ses droits les plus élémentaires alors que l’on fait au quotidien ses devoirs? Niais commentateurs, savez-vous la différence entre retenue sur salaire et rétention de salaire? Aucun ENSEIGNANT ne s’oppose à une retenue des jours de grève, puisque c’est une loi qui le stipule, mais dénonce la rétention qui est du reste une nouvelle violation des textes. Cela, vous n’en parlez pas bande d’illettrés. Ce n’est d’ailleurs pas surprenant car vos différentes rédactions montrent à suffisance que vous ne savez rien de rien et c’est vraiment dommage bande de cons.
    Que vous ayez du mépris tout comme votre singe de PM et votre insouciant de Président pour ces femmes et hommes qui ne réclament que leurs droits, d’accord, mais au moins ayez l’honnêteté de reconnaitre la légitimité et la légalité de leur lutte même si vous ne les y aidez pas. Par la grâce de Dieu ils s’en sortiront car Dieu est vérité. Ni le PM, ni son Président encore moins ses ministres qui tous ne défendent que leurs intérêts tout d’ailleurs comme les ENSEIGNANTS, ne sont éternels. Le peuple, les centrales syndicales, l’AMDH qui observent en complicité avec les tenants du pouvoir un silence de cimetière seront comptables de ce qui arriverait.

  3. Comment on peut prétendre au saleur sans avoir travailler ??? Il faut être un malien pour prétendre à cela. La gréve c’est un droit de employé, aussi le non pays des jours de gréve est le droit de employeur. On ne peut pas user de ses droits et user du droit des autre. Ignorer cela c’est ça le terrorisme journalistique.
    Que dieu protège le Mali

  4. cet escroc de journaliste pense que il peut toussé les cœurs des populations Malienne. pour qu’il se soulèvent contre le gouvernement. non se non au contraire les populations vont se soulevé contre ces inconscients des enseignants qui ne pensent que leurs poches. l’avenirs des enfants n’est pas leurs problèmes. le gouvernement doit continuer a bloqué leurs salaires jusqu’à nouvelle ordre. comme ça ils vont voir ce qui va se passé. ils vont vendre le marabatiga!!!!!

  5. Pour une fois au Mali le gouvernement prend un mesure populaire. Chers enseignants je vous prie continuez comme cela. Vos enfants vont manger chez le voisin.

  6. Mr.Sissoko à votre place j’aurais préfèré fermer la clapette plutôt que de vomir de l’insensé.
    Comment oser soutenir l’incompréhensible, l’intolérable, j’allais dire l’indéfendable? Pourquoi prendre faits et causes pour de gens qui n’ont que seuls soucis l’argent?
    Vous voulez savoir pourquoi les reactions en leur faveur fait défaut? C’est tout simplement parce que les gens sensés qui ont une cervelle savent qu’ils sont face à des enseignants d’un autre âge pour qui le sacerdoce est un mot vide de sens.

  7. LE GOUVERNEMENT A BIEN FAIT DE BLOQUER LES SALAIRES. QUI NE TRAVAILLE N’A PAS DE PAIN.
    CONTINUEZ A GREVER, VOUS ALLEZ MANGER DU BOUNAFAMA.
    FÉLICITATIONS AU GOUVERNEMENT POUR LE BLOCAGE DES SALAIRES.
    LE PEUPLE MALIEN EST FATIGUE DE VOUS
    NE TRAVAILLEZ PLUS A CAUSE DE DIEU ET MEME UN COPEC NE VOUS SERA VERSE.

  8. Non , les enseignants sont des héros , vive les syndicats enseignants , bientôt l’article 39 sera appliqué et vous serez les plus heureux tenez bon , toutes mes félicitations. Au contraire c’est le gouvernement qui est confiné par les enseignants car il n’a pas la solution.

    • LES ENSEIGNANTS GREVISTES SONT DES INCONSCIENTS. JAMAIS L’ARTICLE 39 NE SERA APPLIQUE ET D’AILLEURS LES AUTRES SYNDICATS SONT CONTRE CETTE APPLICATION. ENFIN. IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON EN REPRENANT LES COURS TOUT EN CONTINUANT A NEGOCIER. L’OPINION PUBLIQUE AUSSI EST DECUE PAR L’ATTITUDE DE CES APATRIDES D’ENSEIGNANT QUI MERITENT BIEN D’ETRE MIS A LA DISETTE.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here