Cession des Ecoles Collège Horizon à la Fondation Maarif de Turquie : Les inquiétudes de l’APECH

1
Bataille juridique franco-turque à travers la fondation Maarif de Turquie et Horizon éducation France
une vue du presidium lors de la conférence de presse des parents d'élèves

L’Association de parents d’élèves de Collège Horizon est à pied d’œuvre depuis quelques semaines pour que leurs enfants ne soient pas victimes d’une injustice qui ne relève pas leur responsabilité

Pour dissiper  les tensions consécutives à la décision de l’Etat turc de fermer les Etablissements de Collège Horizon de droit privé du prédicateur Gülen, le ministre de l’Education national a signé un protocole d’accord avec la Fondation Maarif de Turquie, lui accordant un transfert de gestion

Mécontents de l’attitude gouvernementale à vouloir soutenir le régime du président turc, Recep Tayyip Erdogan dans sa démarche anti démocratique, les parents des élèves qui fréquentent lesdits Etablissements connus sous le vocable de Collège Horizon se sont regroupés en association pour défendre les droits les plus légitimes de leurs enfants. Dénommée : Association de parents d’élèves de Collège Horizon (APECH), elle est à pied d’œuvre depuis quelques semaines  pour que leurs enfants ne soient pas victimes d’une injustice qui ne relève pas leur responsabilité. C’est pourquoi, ils multiplient des activités dont  la 2ème assemblée générale (AG), couplée avec un point de presse, tenue le samedi dernier dans l’enceinte du Lycée Garçon de Collège Horizon, sise à  Hamdallaye  ACI 2000.

Objectif : informer les parents d’élèves sur le statu quo et les mettre dans le bain par rapport aux mesures en cours.  Cette AG avait pour thème : « La fermeture des Etablissements de Collège Horizon par le ministre de l’Education nationale du Mali, suite à la signature du protocole d’accord avec la Fondation Maarif de Turquie ». Cette énième rencontre avec les parents d’élèves s’est soldée par  l’adoption d’un certain nombre de recommandations. Il s’agit, entre autres, de saisir l’Assemblée nationale sur la question ; d’amener les enfants à l’école le 2 octobre, date de la prochaine rentrée scolaire ;  de rencontrer les syndicats (UNTM, CSTM et l’AEEM) ; d’entamer une procédure judiciaire ; commencer à faire des settings, si rien n’a été apportée comme solution à partir du 2 octobre.

Pour le président de l’APECH, au-delà de l’information, les parents d’élèves ont été imprégnés de l’évolution de la situation. Jugeant la Fondation Maarif à laquelle le transfert a été accordé,  inexpérimentée dans la gestion de l’école, Boubacar Thiam pense qu’elle n’a pas de vécu. De ce fait, elle n’est pas apte à livrer aux enfants, un enseignement de qualité. « C’est ce qui justifie notre  refus  d’adhérer à cette décision» a enchainé le président. De même, le combat de l’APECH consiste à avoir des garanties assurant un lendemain meilleur pour leurs enfants auprès du gouvernement du Mali. « Il s’agit de l’avenir de nos enfants. Et nous n’accepterons pas qu’il soit compromis  à cause des considérations politiques » a-t-il poursuivi.

A la suite de Boubacar Thiam, la 1ère vice-présidente de l’APECH,  Mme Koïta Aminata Traoré a avancé que des rencontres ont été déjà eu lieu avec le chef de département de l’Education nationale. Chose qu’a permis de lui remettre un mémorandum, dans lequel est déclinée leur position. De même, la Fondation Maarif a été saisie par l’APECH pour partager leurs inquiétudes sur la question. Celle-ci, sans détours, a souligné son incapacité de prendre le relais, comme consigné dans le protocole d’accord. Ainsi, « à l’état actuel des choses, le ministre de l’Education a fermé les écoles Collège Horizon, sans indiquer les structures d’accueil » a déploré Mme Koïta Aminata Traoré.

Ce sont 3200 élèves, en majeure partie de nationalité malienne, qui fréquentent les Etablissements de Collège Horizon.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. On est fatigué par ces privilegies cà suffit. Faites des montagnes russes ailleurs

Comments are closed.