Concours d’art oratoire sur le droit de l’enfant : L’école “Pédagogue” de Kalabancoura remporte la 2e édition

0
Lancé le 20 octobre 2015, “le projet 20 novembre c’est notre journée célébrons l’enfance” a connu son épilogue le samedi dernier dans l’amphi 1000 places de l’ex-Flash, à travers la finale du concours d’art oratoire sur le droit de l’enfant.  Il a été remporté par Mariam Cissé de l’école “Pédagogue” de Kalabancoura.

 

Placée dans le cadre de la Journée internationale de l’enfance, la grande finale du concours d’art oratoire  sur le droit de l’enfant avait pour thème “paix et réconciliation”.

Elle a servi d’espace d’interpellation pour les enfants qui ont profité de cette occasion pour dénoncer les conséquences de la guerre et prêché un Mali de paix et de réconciliation, pour appeler les différents acteurs du conflit malien à fermer la grande parenthèse ouverte depuis 2012.

A travers ce thème les différents candidats ont ému la salle et montré les souffrances des enfants en temps de guerre. Au finish, c’est Mariam Cissé de l’école “Pédagogue” de Kalabancoura qui a remporté le 1er prix.

Le président de la Tribune-jeunes pour le droit au Mali a présenté ses condoléances aux familles endeuillées et a souhaité prompt rétablissement aux blessés de l’incendie qui a ravagé les locaux de l’Institut des jeunes aveugles, avant d’adresser ses remerciements aux partenaires, qui ont accompagné la Trijeud  dans l’exécution de ce projet.

Le coordonnateur du projet, M’bara Adiawiakoye, a rappelé que la finale devait  se tenir le 21 novembre, et les organisateurs ont jugé nécessaire de la reporter le samedi 5 décembre, à cause des événements de l’hôtel Radisson. Et d’ajouter que 54 candidats étaient en compétition à la phase préliminaire.

La cérémonie a enregistré la présence des représentants du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, de la Minusma et la présidente de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH).

Yéhia M. Baby

Stagiaire

 

PARTAGER