Cours à distance : Un plan prometteur, malgré un début difficile !

0

Depuis, le mardi 14 avril dernier, les cours à distance ont débuté au Mali. Pour  l’instant, ces cours sont orientées aux élèves des  classes d’examen, notamment ceux du DEF et du baccalauréat. Ces cours, se passent du lundi au vendredi sur l’ORTM1, l’ORTM2, les Radios Nationales et quelques plateformes digitales. Ce programme, rien que pour son contenu, est salutaire, même s’il suscite des commentaires sur fond de sabotage. Le mérite revient au ministre de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Pr Mahamadou Famanta d’avoir expérimenté ce plan et à l’ORTM, la SMTD et l’AGETIC d’avoir réuni les moyens pour son effectivité. Au fil du temps il sera d’un grand apport pour les apprenants et même pour d’autres téléspectateurs ayant oublié les notions élémentaires des cours scolaires.

En effet, depuis l’annonce du communiqué des cours à distance le 3 avril dernier par le ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Pr Mahamadou Famanta, plusieurs Maliens à travers les réseaux sociaux ont émis des doutes. Des internautes, s’en sont pris ouvertement au ministre Famanta pour le qualifier d’imposteur, sinon de rêveur.

Discret, qu’il soit, mais surtout travailleur, ce dernier a laissé le temps lui donné raison.  De nos, jours des élèves dans les classes d’examen au DEF et BAC, suivent leurs cours à distance, à travers la télévision nationale, la radio et quelques plateformes sur le net.

Intervenant sur le sujet sur la chaine nationale 1, le ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique dira que cette initiative est prise pour que les enseignants puissent continuer dans un autre contexte à transmettre leur savoir aux élèves. Pour lui, ce dispositif est appelé  ‘’la continuité pédagogique’’.

« Nous avons fait le constat qu’il n y a pas de support pédagogique directement utilisable et nous nous sommes organisés en collaboration avec le ministère de la Communication, le ministère de l’Economie Numérique et de la Prospective à travers l’ORTM d’un côté, l’AGETIC   et la Société malienne de Transmission et de Diffusion pour essayer de mettre en place ce dispositif de formation à distance » a- précisé le ministre Famanta.

Selon lui, toutes les matières pour le Diplôme d’Etude Fondamentale (DEF) sont disponibles en termes de contenus pédagogiques.  De même, il dira que des équipes sont à pied d’œuvre, au niveau de l’enseignement secondaire général afin de  faire de même pour les matières retenues aux classes terminales de toutes séries confondues.   Pour la réussite de l’initiative, il a invité les parents d’élèves  à un encadrement familial au profit des enfants.

Cependant, certains compatriotes trouvent inutile ces cours à  distance car, selon eux, les enfants ne saisissent pas les cours à travers la présence physique des maîtres, à plus forte raison, pouvoir poser des questions pour comprendre ces cours à distance. Aussi, il est à souligner que tous les Maliens n’ont pas accès à l’électricité encore moins à un téléviseur.

En tout cas, cette formation à distance est effective,  le moins qu’on puisse dire est le fait qu’elle est bien suivie, notamment par les élèves, mais aussi de nombreux parents qui trouvent là l’occasion de se remémorer des notions pédagogiques des cours élémentaires.

L’initiative mérite d’être encouragée et poursuivie, même après la fin de la menace du Covid 19!

Par Mariam SISSOKO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here