Mme Dembélé Madina Sissoko (directrice nationale de la formation professionnelle) rassure : “Les boursiers maliens en Tunisie et en Algérie sont sains et saufs et n’ont pas d’inquiétude par rapport au Coronavirus”

0

La fermeture des centres de formation professionnelle sur toute l’étendue du territoire national du Mali, la situation des boursiers maliens de la formation professionnelle en Algérie et en Tunisie et l’opérationnalisation du centre de formation professionnel Sino-Mali étaient les principaux points développés par la directrice nationale de la formation professionnelle, Mme Dembélé Madina Sissoko, le mercredi 25 mars 2020, à l’occasion d’une conférence de presse animée au siège du Patronat.

A l’entame de ses propos, Mme Dembélé Madina Sissoko a fait observer une minute de silence à la mémoire des disparus de la pandémie Coronavirus ou Covid-19. Elle a expliqué que la fermeture des centres de formation professionnelle sur toute l’étendue du territoire national du Mali rentre dans le cadre du respect des mesures prises par le gouvernement pour la prévention contre le Coronavirus. C’est ainsi que le Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle a instruit aux directeurs régionaux de l’Emploi et de la Formation professionnelle d’informer les collectivités pour la fermeture de tous les centres de formation professionnelle sur toute l’étendue du territoire national. Et à la date du mercredi 25 mars 2020, tous les centres de formation professionnelle publics et privés, de Kayes à Kidal, sont fermés pour une durée de 3 semaines.

Sur la situation des boursiers maliens en formation professionnelle en Tunisie (57 boursiers) et en Algérie (159 boursiers dont 44 filles) qui sont touchés par la pandémie, elle a fait savoir que ces “boursiers maliens sont sains et saufs et n’ont pas d’inquiétudes par rapport au Coronavirus”. Et les boursiers qui sont en Tunisie continuent normalement les cours.

Parlant du centre de formation professionnelle sino-malien de Sénou financé dans le cadre de la coopération sino-malienne à hauteur de 10 milliards de Fcfa, elle a indiqué que le Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle est en pourparlers avec le Patronat pour son opérationnalisation dans les plus brefs délais. A ce titre, le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle a tissé un partenariat avec le Patronat pour adapter la formation dispensée au centre aux besoins d’emploi des entreprises. A ses dires, le Centre doit être pourvoyeur d’emplois avec des filières porteuses.

Elle a rappelé que la Direction nationale de la formation professionnelle est un service technique du Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle qui doit être à la hauteur pour que les formations professionnelles puissent aboutir à des emplois en vue de répondre aux exigences du marché de l’emploi. Et pour cela, des réformes ont été entreprises en 2018 pour fixer les missions de cette direction. A ce tire, la Direction nationale de la formation professionnelle est chargée d’élaborer et de veiller sur les stratégies  des programmes nationaux de formation professionnelle. Elle veille à la consolidation et au développement des acquis dans le domaine de la formation professionnelle. Elle élabore et coordonne les stratégies de reconversion professionnelle et la réglementation régissant les dispositifs de formation professionnelle et veille à leur application. Elle propose les mesures nécessaires à la promotion de la formation professionnelle et à l’adéquation de la formation à l’emploi.        

  Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here